Amazon, voir la livraison autrement

Le 02 décembre 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Amazon, leader mondial incontesté du e-commerce, poursuit son cheval de bataille : une livraison rapide et efficace. L’entreprise est prête à sacrifier sa marge pour rendre accessibles ses livraisons innovantes : livraison le jour même, livraison le dimanche et jours fériés et demain la livraison par drone. Amazon n’a pas fini de nous surprendre !


Que de chemins parcourus pour Amazon, créé en 1994, qui n’était alors qu’une simple librairie en ligne. Elle révolutionne aujourd’hui l’économie numérique.

 

Jeff Bezos, son fondateur, dont la stratégie est très orientée service, concrétise le concept du T Cube : Tout, Tout de suite, Tout le temps avec en plus cette notion du  one-click : simple et rapide. Grâce à la culture d’innovation au cœur de son organisation, Amazon arrive aujourd’hui à créer la rupture dans la façon de livrer. 

Livraison le jour J

Depuis déjà 5 ans, Amazon, via son enseigne Amazon fresh, spécialisée en produits frais et surgelés, parvient à livrer le jour même certaines villes américaines et déploie peu à peu l’offre sur l’ensemble du territoire. Amazon envisage l’arrivée de ce nouveau concept en France courant de l’année prochaine.

Et n’oublions pas qu’aujourd’hui, Amazon propose déjà une livraison le jour même, entre 19h et 22h à Paris, Marseille et Lyon pour un surcoût de 9.99 €. C’est un atout indéniable en cette période de fêtes de fin d’année !

Livraison le dimanche

Amazon vient de signer un accord avec la poste américaine, l’US postal pour livrer ses colis le dimanche.

Mise en place sur les villes de New-York et Los Angeles, cette offre devrait s’étendre à l’ensemble du pentagone et traverser la Manche pour un premier ancrage à Londres, livraison qui cette fois-ci sera assurée par ses propres moyens.

En plein débat sur le travail dominical, le déploiement en France risque d’être plus difficile.

Livraison par drone

Amazon vient de divulguer son nouveau concept de livraison : un drone aérien qui pourrait livrer les colis jusqu’à 2.3 kg  à ses clients dans un rayon de 16 kilomètres et ce sous 30 minutes chrono après validation de la commande. Démonstration sur le site internet : http://www.youtube.com/watch?v=98BIu9dpwHU&feature=youtu.be.

En phase de test, le projet devrait se concrétiser d’ici 4-5 ans car la mise en service n’est pas si simple (accord des autorités pour le survol du territoire, intempéries, risque de perte et vol) mais le jeu en vaut peut être la chandelle car les colis de moins de 2.3 kg représentent aujourd'hui 86% de ses livraisons et le drone peut être un atout écologique en logistique urbaine.

Utopiste ? La Poste en avait fait un poisson d’avril il y a quelques mois en déclarant livrer prochainement le courrier par drone.

Cependant, deux start-up australiennes s'appretent à lancer ce concept en mars 2014. Zookal, une société de location de manuels scolaires, et Flirtey, fabricant de drones, ont signé un partenariat pour lancer le premier service de livraison de colis grâce à  six drones qui survoleront le ciel australien sur une zone de trois kilomètres autour du centre d’affaires de Sydney. Ils seront capables de livrer des colis jusqu’à 2 kilos sous 2-3 minutes.

En Chine, le drone permet de livrer des colis aux personnes situées dans des zones difficilement accessibles.

L’avenir du drone livreur n’est donc pas si incertain.

Amazon, éternel pionnier, donne une nouvelle vision des flux de livraison que nous devrons gérer demain !

A lire également

Logistique, transport, supply chain : la blockchain va changer votre métier !

Le 28/11/2016

La 1ère Conférence Nationale Blockchain et Supply Chain a eu lieu le 23 novembre : point de vue sur la manière dont cette nouvelle technologie va bouleverser en profondeur la performance et les métiers de la logistique, du transport et de la supply chain.

Laurent Vigouroux

DDMRP : quand la supply chain crée de la valeur pour l’entreprise

Le 15/04/2016

Pour tout savoir sur le Demand Driven Material Requirements Planning, BSC a interviewé Laurent Vigouroux, consultant indépendant et expert en DDMRP.

Le transport de marchandises « s’uberise », le marché se déstabilise

Le 18/02/2016

Quand le collaboratif devient marchand, c’est l’uberisation. Et cette vague de transformation numérique (BlablaCar, Air B&B, etc.) atteint aussi le secteur du transport de marchandises : comment ? Pourquoi ? Que faire ?