Amazon Fresh et l'e-commerce alimentaire, le début d'une vraie révolution ?

Le 10 décembre 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Après les produits culturels et numériques, le pure player Amazon s'attaque aux produits alimentaires frais avec Amazon Fresh. Peut-être le signal du démarrage effectif du e-commerce alimentaire.

Amazon Fresh parie sur la livraison à domicile de produits alimentaires frais

Le leader mondial américain du e-commerce propose des produits alimentaires frais sur son site internet amazonfresh.com. Ce nouveau service de commandes en ligne n'est disponible pour l'instant qu'aux Etats-Unis : à Seattle (depuis 2007), Los Angeles (juillet 2013) et depuis peu à San Francisco (décembre 2013). Il sera déployé dans d'autres pays dans le monde en 2014 car l'enseigne annonce l'ouverture de 20 autres points de livraison. La France devrait donc être impactée par ces nouvelles ouvertures l'an prochain.

 

 

Le service Amazon Fresh repose sur un système de commandes en ligne d'environ 500 000 produits allant de l'épicerie sucrée ou salée, en passant par les produits d'entretien jusqu'au produits alimentaires frais. C'est bien là le nouveau challenge : livrer des produits alimentaires frais ou surgelés à domicile en 24 heures. 


Amazon Fresh relève le défi avec ses "Fresh packs". Ces sacs réfrigérés permettent ainsi de maintenir les produits au frais lors des temps de transport et de livraison. L'abonnement à ce service est de 299$ pour un an de livraison illimitée.

 

internet - livraison



Vente-privée avec Miam miam mise également sur l'alimentaire avec des produits terroirs


ventes privées bisLe site français vente-privée.com se positionne lui sur des produits du terroir issus de petits producteurs français, comme par exemple le sirop de cassis de Bourgogne ou encore les biscuits et confiseries traditionnels de Bretagne. Si cette rubrique ne s'intéresse pour l'instant qu'aux produits d'épicerie, le fondateur du site, Jacques-Antoine Granjon, envisage déjà de se lancer sur le marché de l'ultra-frais.

Miam miam propose tous les 3 jours (et prochainement tous les jours) des produits régionaux de petits producteurs français axant sa stratégie sur le "Made in France". Ce nouveau service ne repose pas sur des stocks d'invendus, à l'inverse des autres produits répertoriés sur le site. Il s'agit, en effet, de produits alimentaires de qualité à tarifs négociés, inférieurs de 40 à 50% à ceux auxquels ces produits sont vendus habituellement. Ventes privées est l'unique intérmédiaire entre le consommateur et le producteur.


L'e-commerce alimentaire : le début d'un véritable changement ?

 

De plus en plus d'internautes achètent des produits alimentaires en ligne. 21% d'entre eux le faisaient en 2012, soit 5 points de plus que l'année précédente d'après le baromètre Fevad-Médiamétrie sur les comportements d'achats des internautes publié en juin dernier.

Au vu de ces chiffres révélateurs de potentiel et des intiatives prises par les leaders du e-commerce, la commande de produits alimentaires en ligne pourrait faire partie intégrante de nos nouvelles pratiques de consommation.

Cependant certains freins restent encore à lever afin que le modèle économique soit durable. Le rapport poids/prix dans l'alimentaire par exemple n'est pas toujours intéressant. En effet, la livraison d'un pack d'eau revient plus cher en frais de livraison qu'en coût du produit lui même.

La fragilité des produits, la gestion de denrées périssables, la logistique et les surcoûts liés à la livraison à domicile sont donc autant d'éléments à prendre en compte afin que ce modèle de distribution devienne pérenne.

Est-ce que Amazon trouvera le bon modèle économique là où la grande distribution française n'a pas franchement décollé avec ses cybermarchés Ooshop, Auchandirect, Houra et ce notamment à cause des coûts de livraison ?

Pour en savoir plus sur l'actualité et les nouvelles initiatives d'Amazon : Click & Collect et livraison à domicile : quand les nouveaux formats de distribution impactent les développements produits !

A lire également

La foodtech en France, un phénomène en émergence

Le 08/01/2018

Le premier rapport "Foodtech en France, un phénomène en émergence" édition 2017, vient d'être publié par DigitalFoodLab, en partenariat avec Sopexa et Vitagora.
Synthèse des principales données.

Marché du sushi : la GMS se différencie par une offre version DIY.

Le 18/12/2017

La France est devenue le plus gros consommateur de sushis en Europe… Depuis quelques années, ce mets japonais a pris son envol. Et l'offre ne se résume plus aux chaines de restaurants. La GMS a su se positionner avec des corners dédiés tandis que les industriels proposent des solutions pour réaliser ses propres sushis de façon simple et esthétique.

TeaBrewer : une expérience de thé gastronomique avec la praticité d’un sachet de thé

Le 12/12/2017

Les innovations issues de l’expérience utilisateur, offrant une réponse à une problématique de consommation sont souvent l’objet de projets d’innovation réussis... Inspiré du CoffeeBrewer, Ulrik Skovgaard Rasmussen a donné naissance au TeaBrewer, offrant une réponse à la consommation d’un thé de qualité en toutes circonstances !


[...]