Nouveau site Internet et données publiques sur la qualité des établissements de santé

Le 12 février 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
La Haute Autorité de Santé a ouvert fin 2013 un nouveau site Internet, Scope Santé, destiné à informer le grand public sur la qualité des soins dispensés par les établissements de santé. Une façon de renforcer la concurrence entre établissements, voire d'aller vers des tarifs différenciés.

La Haute Autorité de Santé (HAS) est une autorité indépendante chargée de l'amélioration de la qualité du système de santé. L'une de ses missions est la certification des établissements de santé : du fait de cette mission, la HAS dispose d'un grand nombre d'informations sur les hôpitaux et cliniques. La diffusion de ces informations auprès des usagers est une conséquence de la loi de financement de la Sécurité Sociale de 2012 qui a confié à la HAS la mission de réunir et rendre publiques les informations sur la qualité de prise en charge. L'objectif est de répondre à l'attente des patients qui souhaitent accéder à une information fiable et pédagogique sur la qualité des établissements de santé, afin que chacun soit acteur de sa démarche de soins et puisse échanger avec un professionnel de santé.

La HAS proposait déjà sur le site Platines (PLATeforme d'INformations sur les Etablissements de Santé) des éléments d'information et de comparaison sur la qualité des soins dans les hôpitaux et cliniques.

Toutefois, la Haute Autorité de Santé souhaitait rendre l'information plus lisible et plus complète, et plus pédagogique, à travers des données sur la certification, les indicateurs de qualité et les activités des établissements. C'est ce qu'indiquait fin septembre 2013 le président de la Haute Autorité Jean-Luc Harousseau, lors d'une conférence de presse consacrée au projet stratégique de la HAS pour la période 2013-2016.

D'où le lancement fin 2013 du nouveau site, appelé Scope Santé, et développé en collaboration avec la Direction Générale de l'Offre de Soins (DGOS) et l'Agence Technique d'Information sur l'Hospitalisation (ATIH).

Ce nouveau portail fournit ainsi aux internautes des données détaillées par établissement de santé (5 500 au total, accessibles via une cartographie) sur :

  • la qualité de prise en charge (qualité et sécurité des soins, résultats de certification réalisée par la HAS)
  • des informations sur l’activité de l'établissement

et permet de comparer les établissements de santé entre eux.

Chaque patient pourra ainsi choisir où se faire soigner en fonction d'indicateurs tels que la fréquence des infections nosocomiales, la qualité de traitement de la douleur ou le taux de retour à l'hôpital à la suite d'une intervention.

 

Ce nouveau site de la HAS arrive dans un contexte où patients et professionnels de santé ont déjà des possibilités de s'informer sur Internet, et cette pratique se généralise, comme nous l'indiquions dans un récent article : La recherche d'informations médicales : tendances et nouvelles offres pour le public et les professionnels.

Concernant la qualité des soins dispensés par les hôpitaux et cliniques, l'hebdomadaire Le Point publie chaque année les résultats d'une large enquête, donnant lieu à un classement de plusieurs centaines d'établissements : http://hopitaux.lepoint.fr


Qu'en pensent les professionnels de santé ? Interrogé par Le Monde (8 octobre 2013), le délégué général de la Fédération Hospitalière de France, représentant les hôpitaux publics, espère que cette initiative de la HAS permettra de "lancer une évaluation incontestable de la pertinence des soins". Quant à la Générale de Santé, premier groupe privé d'hospitalisation en France, son dirigeant estime que la qualité des soins dispensés pourrait à terme se traduire par une tarification différenciée.

A lire également

Des outils numériques au service de la relation pharmacien-patient

Le 06/08/2014

A la fois professionnel de santé et commerçant, le pharmacien d'officine est souvent le point d'entrée dans le parcours de soins. Son rôle de conseil a été renforcé par les récentes évolutions réglementaires. Dossier pharmaceutique, applications pour smartphones... : de nouvelles solutions servent de support à la relation pharmacien - patient.

La m-santé à la recherche d'un modèle économique

Le 14/05/2014

Les applications et dispositifs de M-santé se multiplient de façon exponentielle, notamment avec l'essor des objets connectés. Pourtant peu de services ont trouvé un modèle économique viable. Des récentes études du BCG et des exemples de services M-Santé déployés permettent d'esquisser des recommandations sur les business models à tester.

Contrat de Filière Silver Eco

Contrat de filière Silver Economie : analyse et recensement des actions engagées

Le 20/03/2014

Le Contrat de filière de la Silver Économie a été signé le jeudi 12 décembre dernier en présence d’acteurs privés et publics du secteur par Arnaud MONTEBOURG, Michèle DELAUNAY et Gilles SCHNEPP, président de la FIEEC et PDG de LEGRAND. 3 mois après son lancement, les premières actions sont lancées parmi les 60 propositions de ce contrat.