Lu : l’Atelier des possibles lie loisirs créatifs et recyclage pour accorder une seconde vie aux emballages

Le 22 novembre 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Lu a fait appel au designer Matali Crasset pour donner naissance à l’Atelier des possibles en septembre dernier. Entre ses mains, le papier ondulé issu des paquets de Petits Lu, destiné à être jeté, affiche un tout autre potentiel. Celui-ci devient source de séances de pliage créatives pour se métamorphoser en objets et personnages ludiques.
[...]

 

Un dispositif complet intégré in-store et digital

 

L’idée a germé d’une constatation simple de Matali Crasset : les jeunes enfants préfèrent bien souvent s’amuser et s’inventer des histoires avec les emballages plutôt qu’avec les cadeaux.

untitled2Pour initier les jeunes créateurs, les paquets du Véritable Petit Beurre se font le premier relais de communication de l’opération. Ils comportent des indices pour encourager la créativité autour du papier ondulé. Ils sont accompagnés d’une plateforme digitale comportant un clip web comme tutoriel, un site interactif ainsi qu’une page  Facebook "Le Véritable Petit Beurre". On y retrouve les patrons de pliage détaillés et des informations artistiques exclusives pour conceptualiser des objets.

 

A l’heure où la lutte anti-gaspi est ouverte, Lu s’offre une image eco-Friendly

 

recyclageParmi les nombreux commandements anti-gaspi gouvernementaux, industriels et particuliers sont vivement encouragés aux talents créatifs (pour réparer, recycler, revaloriser…) et à la traque aux emballages superflus qui gonflent les volumes de nos poubelles.

 

Un fort vent de polémique souffle aujourd’hui autour du gaspillage alimentaire. Lu, à travers cette initiative, s’habille d’une image éco-responsable. Leur démarche aval rend leur existence à des emballages encombrants déjà existants.

Néanmoins, comment ne pas s’interroger sur les possibilités de développement d’éco-concepts pensés dès l’amont du processus d’innovation, bien au-delà du simple détournement des déchets ?

 

 

 

 

A lire également

Hybridation de la viande : la première boucherie de poisson a ouvert à Sydney !

Le 16/05/2018

Le 1er avril 2018 a ouvert une poissonnerie d’un tout nouveau genre au Canada, baptisée la "Boucherie de Poisson". Le chef populaire derrière cette initiative, Josh Niland, espère recréer l’expertise et la technique de maturation bouchère au poisson pour le sublimer et améliorer sa durabilité !


Substituts de viande : vers des appellations misant sur les caractéristiques propres au végétal ?

Le 14/05/2018

Alors que Le Boucher Vert vient de changer son nom pour Hari&Co, la marque va peut-être devoir réaliser une seconde refonte de ses packs… Un amendement adopté le 19 avril 2018 compte interdire aux acteurs du végétal d’utiliser les noms propres à l’univers de la viande.

Viande persillée : comment le packaging peut favoriser l'acte d'achat ?

Le 07/05/2018

En décembre dernier, Interbev livrait ses objectifs dans le cadre du plan de la filière viande bovine, mettant notamment l'accent sur l’amélioration de l’expérience gustative. Le persillé, synonyme de jutosité et de tendreté, fait partie des réflexions. Encore faut-il s'attacher à la présentation pour inciter les consommateurs à l'achat...