Soupes Delhaize et jus Brämhults : l’ultra-simplification au service des attentes de naturalité

Le 19 novembre 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

 

 

La naturalité, une tendance de fond sur tous les fronts

 

 

La demande de naturalité s’accroît car elle génère des pensées positives sur la double symbolique Santé + Goût. La concurrence toujours plus forte sur cette tendance a encouragé une diversification de l’offre. Le mouvement de naturalité s’est en conséquence segmenté en plusieurs axes qui parfois se recoupent ou se complètent.

Parmi ces grandes orientations : les produits Bio, les produits "comme à la maison", les produits "Raw" (produits bruts et très peu cuits et transformés), les produits "minimalistes" ou néo-simplifiés, le clean Labeling (chasse aux additifs) et plus récemment la "living food" (nourriture vivante)…  

 

Les cups des soupes Delhaize sont une parfaite illustration du courant "minimaliste". Elles font directement allusion à des aliments à l’état brut (totalement "nature") et une liste d’ingrédients courte et épurée. Les ingrédients sont tels quels et se suffisent à eux-mêmes.

 

 

Des jus de légumes Brämhults fraîchement sortis de terre

 

betterave

 

La dernière campagne de communication lancée par la marque Suédoise Brämhults s’inscrit quant à elle au croisement de plusieurs courants : leurs bouteilles de jus frais de légumes, ainsi plantées en pleine terre, renvoient une image ultra-simplifiée et clean Label, sans même avoir consulté la liste des ingrédients. Les attentes d'authenticité, dans le sens d’un "back to nature" sont également influentes.

 

L’agence Suisse Bulldozer Reklambyrå Karlstad  a souhaité donner à cette campagne une direction simple mais radicale. Ces photos renvoient la naturalité à son sens purement philosophique : "caractère de ce qui est à l’état de nature, qui n’a pas été conçu ou travaillé par la main de l’homme… ". Les légumes semblent directement passés de la terre à la bouteille.

 

 

Dans une vague de naturalité renforcée et accélérée, le produit et la clarté de la liste des ingrédients ne suffisent plus pour se différencier... L’emballage et la communication participent pleinement à l’appartenance et ont encore fort à jouer !

A lire également

Crème glacée et diététique ne sont plus antinomiques… La gourmandise sans culpabilité.

Le 27/03/2017

En Europe la décision est prise quant à l'étiquetage nutritionnel mais elle ne fait pas l'unanimité… Chez Halo Top pas de code couleur mais un nombre, occupant une place majeure sur le pack : celui de la valeur énergétique. Pas de complexes pour cette marque de crèmes glacées qui annonce fièrement, en front-pack, le nombre de calories par pot.

Snacking sain : et si la solution passait par des offres personnalisées ?

Le 23/03/2017

Le snacking continue de performer et les préoccupations santé constituent un réel moteur d'innovation sur le segment. Alors que le sujet de la nutrition personnalisée apparait comme une solution prometteuse pour résoudre la difficile équation de la gestion du poids et autres paramètres de santé, l'offre snacking pourrait bien s'en inspirer….

Une communication humoristique pour les substituts de viande.

Le 21/03/2017

Les dernières éditions du SIAL ou du SIRHA ont fait la part belle aux innovations veggies et ont été à l'image de cette vague de végétarisme qui déferle sur l'alimentaire. D'une communication plutôt sobre et axée environnement ou santé, le 100% végétal s'oriente de plus en plus vers une stratégie décalée, des packagings funs et colorés.