Avec les plats préparés GO2, le snacking s'attaque au marché des sportifs

Le 21 novembre 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Le snacking est donc partout et prend une place prépondérante dans nos modes de vie. Il arrose maintenant bon nombre de marchés et de catégories de population. Avec la gamme de plats cuisinés snacking GO2 dédiée aux sportifs, il part à la conquête d'un nouveau segment de marché.

 

GO2, des plats préparés snacking pour les sportifs

En septembre 2013, GO2 a lancé la gamme de plats cuisinés prête à l'emploi spécifiquement dédiée aux sportifs. Celle-ci comporte 7 références :

  • Blé et poulet aux légumes du soleil
  • Boeuf au curry et ses torsades
  • Boeuf façon tajine
  • Lentilles à l'indienne
  • Poulet épeautre façon risotto
  • Poulet forestier et son riz crémeux
  • Soupe aux accents du Mexique

 

L'ensemble de ces plats préparés est facile d'utilisation puisque le réchauffage se fait en deux minutes au micro-ondes. Par ailleurs, le contenant est facilement préhensible pour une consommation rapide dans n'importe quel lieu.

Ces plats snackings de 290 g constituent des repas équilibrés sans colorants et sans conservateurs. Ils sont pauvres en lipides mais riches en protéines et glucides. Ces cups sont donc parfaitement adaptées aux besoins nutritionnels des sportifs, pour une consommation plutôt après l'effort, à la pause déjeuner par exemple pour convenir aux plus pressés. Le PVC est de 5.90 €.

Composition pour le blé et poulet aux légumes du soleil : eau, légumes 25% [tomates concassées (tomates, jus de tomate, acidifiant : E330, affermissant : E509), aubergines, carottes, courgettes, oignons, poivrons rouges], poulet précuit 24% (filet de poulet, sel, antioxydant : E331), blé 6%, concentré de tomate, protéines de lait, amidon modifié de maïs, huile d’olive, basilic, sel, sucre, ail, poivre, origan. ALLERGÈNES : Contient des ingrédients à base de gluten et de lactose.

Valeurs nutritionnelles par portion (290 g) : Kcal 240 g, Protides : 23.6 g, Glucides : 21,3 g, Lipides : 6.1 g, Fibres : 2.7 g, Sel : 2.8 g

 

Le snacking se doit "d'hyper affiner" son offre pour conquérir de nouvelles parts de marché

 

La Restauration hors domicile française, circuit précurseur de nouvelles tendances, a ouvert ses portes au snacking au début des années 80 avec l'apparition de Mac Donald en 1979, Brioche Dorée en 1981 et Paul en 1983. A cette époque, l'offre était restreinte puisque seuls les sandwichs et les hamburgers étaient présents en restauration rapide. Ce snacking de l'époque touchait une population très large étant donné qu'il visait toutes les tranches d'âge et toutes les catégories socioprofessionnelles.

Puis l'arrivée en 2001 de Cojean a révolutionné le snacking avec des soupes et salades qui viennent enrichir l'offre de sandwichs déjà existante et ainsi séduire un public plutôt féminin et plutôt aisé. Avec cette montée en gamme et cette diversification de l'offre, la mutation du snacking s'est donc opérée. Le snacking devient ainsi de plus en plus pointu et précis dans son offre et ses cibles clients.

Ainsi, en 2012 on comptait 27 familles de produits dans la catégorie snacking allant des smoothies, des soupes en passant par les salades et plus récemment les bagels (d'après Bernard Boutboul au Sandwich & Snack 2012). Cette multiplicité de l'offre entraine la naissance de nombreuses innovations dédiées à des catégories spécifiques de la population. La gamme snacking GO2 pour les sportifs en est un parfait exemple.

Face à une concurrence exacerbée et afin de gagner de nouvelles parts de marché, le snacking est contraint aujourd'hui d'attaquer des marchés de niche. Alors soyons aux aguets, il existe certainement d'autres micro segments encore non exploités par le marché du snacking.

A lire également

Le petit-déjeuner : un moment de consommation propice à l'innovation...

Le 23/05/2017

Depuis quelques temps, les pays anglo-saxons revisitent l'offre de produits dédiés au petit-déjeuner. Exit les tartines au beurre, les plats considérés comme cœur de repas ont trouvé un relai de croissance au travers d'un nouvel instant de consommation : pizzas, wraps et burgers s'invitent sur le petit-déjeuner pour réveiller nos papilles…

Les solutions repas Feed "all in one" ou l'apologie de la pause déjeuner au format XS

Le 17/05/2017

Repas simplifiés, raccourcis, grignotés en solo, abandon de la table au profit de produits nomades, à manger sur le pouce... L’arrivée remarquée de Feed, smart food "all in one" en réponse à ces nouveaux rythmes interpelle à l’heure où une récente enquête du CREDOC annonce qu’en France,en 2016, la désinstitutionnalisation des repas s’essouffle… [...]

L'art de découper les légumes : un atout pour des innovations de rupture ?

Le 15/05/2017

Le consommateur recherche la facilité et privilégie le prêt à cuisiner voire le prêt à manger. Si l'art de la découpe est mis à l'honneur au rayon boucherie et est source d'innovation, il est peu valorisé sur les fruits et légumes. Et si ré-enchanter la consommation de légumes passait par la manière de les découper à la façon "vegetable butcher" ?