Revue de presse Véhicules & Mobilité du 29 octobre 2013

Le 29 octobre 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
revue de presse © svort - Fotolia.com

Bus électrique à charge rapide : Iveco révèle ELLISUP à Busworld

L’Ellisup est un bus électrique équipé d’un système de recharge rapide via des pantographes placés sur le pavillon avant du véhicule et d’une motorisation électrique via des roues motorisées mises au point par Michelin. Soutenu par l’ADEME depuis 2009, ce projet est porté par Iveco Bus en collaboration avec EDF, le CEA et la RATP. Il a pour objectif la mise au point prochaine d’un démonstrateur afin de valider la pertinence de son approche en termes de TCO et en comparaison avec des homologues thermiques ou des trolleybus. Pour l’heure, 4 min de recharge permettent au véhicule de récupérer 8 à 10 km d’autonomie. Avem, le 24/10/13

Annecy libère son centre-ville

Annecy lancera bientôt un projet de décongestion et de dépollution de son centre ville en ayant recours à de l’optimisation logistique. Baptisé Urbannecy, le projet a été sélectionné dans le dernier appel à projet européen "Life +" et bénéficiera à ce titre d’un financement de 1 million d’euros. Sous la direction du Cluster logistique Rhônes-Alpes, il devrait aboutir à la mise en place d’une plateforme logistique aux portes de la ville afin de mutualiser les livraisons en zone urbaine. L’Usine Nouvelle, le 24/10/13

DBT-CEV remporte un appel d’offres d’ampleur

Suite à l’appel d’offres de EDF et de ERDF incluant le déploiement de 1700 véhicules électriques sur leurs différents sites, DBT-CEV a été désigné comme prestataire de premier ordre pour déployer le réseau interne d’infrastructures nécessaire. DBT équipera ainsi 40% des sites français EDF et ERDF, soit environ 300 coffrets de recharge. Le groupe français de fourniture d’électricité est ainsi en ligne avec son engagement de développement de la mobilité électrique. AVERE, le 24/10/13

Les émergents hors BRICs représenteront 20% du marché automobile mondial en 2020

Suite à une étude du cabinet BCG, focus sur le rôle des pays émergents, en tant que relais des BRICS pour alimenter la dynamique du marché automobile mondial ; et sur le rôle que les constructeurs français peuvent jouer dans ces pays où ils sont historiquement bien positionnés. S’imposer dans ces pays émergents qui représenteront, en 2020, 20% des ventes de véhicules dans le monde, suppose d’être en capacité d’adapter ses véhicules à la demande locale. Renault via sa gamme lowcost et sa présence via des centres d’adaptation de produits comme c’est le cas en Argentine constitue un bon exemple de stratégie d’internationalisation potentiellement gagnante dans les émergents. En fin d’article, une infographie illustre bien le potentiel des émergents par rapport à la triade et aux BRIC en mettant en avant les critères de population, de PIB, de taille du parc existant et de densité automobile. L’Usine Nouvelle, le 23/10/13

PSA et Bosch anticipent les trajets pour réduire la consommation

Fruit de la collaboration entre PSA et Bosch, le projet de recherche OpEneR a pour objectif d’augmenter l’autonomie des véhicules hybrides et électriques en exploitant les données topographiques de la chaussée. Cette exploitation, grâce à l’anticipation qu’elle autorise (relief, virage, ralentissement, limitation de vitesse) permet l’optimisation des démarches d’éco-conduite et laissent envisager des gains énergétiques de l’ordre de 15%. En plus d’un système de navigation embarqué, le véhicule est équipé de caméras et de radars et dicte la conduite à tenir à l’automobiliste via des « points durs » dans la pédale d’accélérateur. Autoactu, le 25/10/13

A lire également

Revue de presse Véhicules & Mobilités du 29/11/16

Le 29/11/2016

Réseau routier ; Royaume-Uni ; Véhicule connecté ; Voiture autonome ; Logistique dernier kilomètre ; Voiture électrique ; Chine ; Citroën ; Facebook

Open source : avenir ou concurrence de l'industrie automobile ?

Le 22/11/2016

Comment l’open source, le partage permettent d’arriver différemment à la construction d’une voiture ? Mais ces véhicules open source sont-ils réservés aux makers ou influencent-ils les pratiques de l'industrie automobile ? Quels sont les impacts des véhicules open source sur la chaîne de valeur, notamment la distribution des véhicules ?

Revue de presse Véhicules & Mobilités du 22/11/16

Le 22/11/2016

Intelligence artificielle ; Voiture électrique ; Véhicule autonome ; Sécurité ; Règlementation ; Circulation urbaine