Salon de Francfort : le véhicule 2L pour bientôt ?

Le 18 octobre 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Le salon de Francfort 2013 a concrétisé le fort intérêt des constructeurs à proposer des motorisations à faible consommation, avec un nombre important de modèles présentés, les rapprochant ainsi des objectifs du véhicule 2l. Cette baisse de la consommation est permise grâce à la diminution de la cylindrée (3 cylindres / 1 L, tout en conservant la puissance) et surtout en se basant sur les technologies hybrides. On peut citer notamment :

Pour les moteurs thermiques :

La nouvelle Golf blue motion : il s'agit du 1.6 TDI dans une configuration de 110 ch associée à une boîte manuelle à six rapports. Officiellement pas plus de 3,2 l/100 km, soit tout juste 85 g/km de CO2.
La UP ! Bluemotion 1.0 Ecofuel : 2.9l au 100 km pour 79g de Co2/km.

up

Pour les technologies Hybrides

Mitsubishi vient de débuter la production de l’Outlander PHEV destiné aux pays européens. Conso mixte electrique / thermique: 1.9 l/100 km et 44 g Co2 /km.

Grâce à sa maitrise des technologies hybrides, Toyota propose plusieurs modèles à faible consommation : on retrouve la Yaris Hybride (3,7l/100km/85gCO2/km), la Auris (3,9l/100km/91gCO2/km) et la Prius (4l/100km/92gCO2/km) également déclinée en version plugin (2,1l/100km/49gCO2/km).

Le concept Peugeot 208 HYbrid FE : 2,1 l/100 km et 49 g/km de CO2.

Hybrid rechargeable

Vitrine technologique, la XL1 revendique une consommation officielle de 0.83 l/100 km, grâce au cycle d'homologation européen. (Hybride rechargeable, la XL1 ne consomme rien sur les 50 kilomètres de son autonomie électrique, puis environ 2,5 l/100 km au-delà).

L’audi e-tron : commercialisée dans le courant de l’année 2014, l’A3 Sportback e-tron associe un moteur thermique 1.4l à un moteur électrique de 75 kW pour une puissance cumulée de 150 kW (204 ch). En mode hybride, l’autonomie du véhicule atteint 940 km pour une consommation moyenne (selon le cycle mixte européen) de 1,5 l/100km et un niveau d’émissions de 35 g de CO2/km.

Concept X5 eDrive : l'hybride rechargeable selon BMW. BMW annonce 3,8 litres aux 100 km et 90 g/km de CO2. Un 4-cylindres essence « TwinPower » bien connu de la marque, est associé à un moteur électrique de 70 kW soit 95 ch. Il s’agit là d’une première, les modèles hybrides actuels de la marque à l’hélice utilisant un six cylindres en ligne.

En cycle normalisé, la Porsche Panamera S E-Hybrid affiche une consommation de 3,1l/100km et un niveau d’émissions de 71g/kmCO2.

Hybrid air

C3 hyrbid airPeugeot hybrid air : une solution innovante full hybrid essence. Le Groupe développe une technologie inédite hybride essence et air comprimé appelée Hybrid Air, étape clé vers la voiture 2l/100 km. L'élément innovant réside dans l'adaptabilité du moteur à la conduite de chacun. Le moteur se règle de manière autonome sur un des trois modes de conduite possible : zéro émission, thermique essence ou mixte. Cette technologie sera proposée sur des véhicules du segment B à partir de 2016

A lire également

A l’aube d’une révolution des industries de la mobilité ?

Le 30/06/2017

Depuis 2008, l’industrie automobile dans son ensemble a été traversée par une tectonique qui a redessinée la carte des acteurs.Themavision Véhicules & Mobilités est né du constat de ces premiers mouvements au sein de l’industrie automobile et d’une anticipation volontariste des recompositions à venir …

La place de la voiture demain : l'équilibre difficile du secteur automobile

Le 09/06/2017

Comment concilier des objectifs économiques et des objectifs écologiques sans faire de compromis ? L'institut Montaigne a publié ce mois-ci un rapport intitulé "Quelle place pour la voiture demain ?" et fait 10 propositions pour répondre à ces questions. Voici notre synthèse de la synthèse :-)

Dossier InOut 2018 - le meilleur des mobilités numériques

Le 02/06/2017

Rennes Métropole organise en 2018 un événement économique international qui rassemblera les professionnels du numérique et de la mobilité, et les usagers. Tous vivront l’expérience inédite d’inventer et de tester les mobilités de demain. Nous avons décidé de vous partager dans ce dossier permanent les éléments marquant de InOut 2018.