Mobilité et Immobilier : un couple qui va de soi. Le démonstrateur Coop de Construction

Le 25 octobre 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
La Coop de Construction a intégré BMA au titre de démonstrateur concernant les activités quotidiennes. Pour le promoteur immobilier, il s'agit de mieux comprendre comment les ménages organisent leurs activités à partir de leur logement, afin de faire de la mobilité le levier d'une amélioration de leur cadre de vie.

Le développement durable mis à mal par la mobilité quotidienne

La Coop de Construction est un promoteur immobilier appartenant au mouvement de l’Economie Sociale et Solidaire. Sa démarche environnementale vise à construire un habitat sain à l’aide de matériaux non polluants, qui permette l’épanouissement des habitants tout en favorisant leur insertion dans la vie locale. Cette démarche de développement durable se conjugue à la volonté de permettre aux ménages modestes d’accéder à la propriété par l’acquisition d’un logement qui soit adapté à leurs besoins et à leur budget, tant par la maîtrise des coûts de construction que par la performance énergétique de leur habitat.

Compte tenu du coût du foncier dans la ville-centre rennaise, de nombreuses opérations immobilières sont menées dans les couronnes périurbaines et les communes rurales du Pays de Rennes. Cet élément se combine à l’augmentation constante des coûts de l’énergie, ce qui a pour effet de créer une double peine pour les ménages les plus modestes : ils s’éloignent de plus en plus des centres urbains et cet éloignement les contraint à avoir 2 voitures, ne serait-ce que pour se rendre à leur travail. Vu le prix des carburants, on voit facilement que cette dépense incompressible liée à la mobilité devient un problème pour les ménages. Ils se voient nécessairement contraints à mener des arbitrages pour pouvoir continuer à se déplacer, et cela, aux détriments d’autres postes de dépenses.

Pour ces ménages habitant dans des communes périurbaines et rurales, on voit donc que la mobilité est un élément structurant car elle est la condition de réalisation de leurs activités quotidiennes (travail, loisirs, courses). Eloignés de leurs lieux d’emploi et/ou de loisirs, ces habitants ont massivement recours à la voiture individuelle compte tenu des infrastructures routières propices à l’automobile et du faible maillage des réseaux de transports en commun dans ces territoires.

Fort de ce constat, on peut facilement comprendre l’engagement de la Coop de Construction dans BMA : porter des valeurs de constructions respectueuses de l'environnement et adaptées aux ménages, se heurte à la réalité quotidiennes des habitants qui dépendent d’un moyen de transport polluant et qui leur coûte de plus en plus cher.

Si le diagnostic énergétique intégrait la mobilité émise à partir d’un logement, on peut voir que pour un salarié habitant à 20 km de son lieu de travail, c’est annuellement 9 400 km qui sont parcourus rien que pour le domicile-travail ! A partir de ces chiffres, on image facilement le coût, tant énergétique que financier, que génère un bâtiment d’habitation collective rassemblant 10 ménages…

Proposer un cadre de vie et pas seulement un logement

Dans le cadre de BMA, la Coop de Construction a choisi de mener une réflexion visant à intégrer la mobilité dès la conception des logements et cela en vue de plusieurs objectifs :

  • Permettre aux ménages de continuer à se déplacer par des solutions moins chères et moins polluantes,
  • Renforcer le rôle de la Coop d’acteur de la vie des territoires et de partenaire des collectivités locales,
  • Créer de la valeur sur un territoire en développant ou en relocalisant de l’activité et en créant du lien social.

Les actions menées dans BMA permettent déjà de comprendre comment les ménages se déplacent à partir de leur logement grâce à une compréhension élargie de leurs activités au sein d’un territoire de vie. Ces diagnostics sont le préalable à une démarche de co-construction avec les ménages et les acteurs du territoire (élus, commerçants, associations…) afin de trouver de nouvelles solutions de mobilité et surtout d’engager les usagers dans une démarche de changement qui, par leur implication, reste centrée sur leurs besoins.

Plus globalement, il s’agit donc pour la Coop de Construction de considérer la mobilité comme un levier pour conforter ses valeurs de solidarité et de respect de l’environnement en mettant les ménages au cœur de ses préoccupations.

3 expérimentations menées dans différents contextes d'habitat

Les 3 périmètres d’expérimentation retenus doivent permettre de cerner les différentes phases de vie d’un logement ainsi que le contexte géographique de leur implantation :

  • Dans un environnement périurbain situé à une quinzaine de km de Rennes, la Coop a fourni plus de 60 logements au sein d’un même quartier il y a 3 ans. Elle constate aujourd’hui que la majorité des ménages ont 2 voitures, qui servent essentiellement à des déplacements de proximité. L’axe de travail retenu consiste à impliquer des habitants voisins pour élaborer des solutions de mutualisation de véhicules. En effet, la majorité d’entre eux ont des activités similaires (travail, courses) dans des endroits communs.
  • Dans une commune rurale, la Coop de Construction est en train de construire un bâtiment qui comprend des logements ainsi qu’un rez-de-chaussée constitué de locaux achetés par la Mairie. L’expérimentation vise à faire de cet espace municipal un "tiers-lieu" regroupant des services (co-working, consigne pour les livraisons de courses…) et qui soit ouvert pour la commune afin d’en faire un lieu au service d’une mobilité éco-responsable et créateur de lien social.
  • Dans un quartier de Rennes en pleine rénovation urbaine, il s’agit de concevoir un bâtiment qui regroupe logements et locaux pour des entreprises et des associations de l’Economie Sociale et Solidaire. L'enjeu ici est d'anticiper, dès la conception, les besoins de mobilité des salariés, habitants et usagers, en tenant compte des infrastructures du quartier.

La mobilité créatrice de "valeur partagée"

Le démonstrateur Coop de Construction, à travers son engagement dans BMA, entend faire de la mobilité un élément stratégique de différenciation sur le marché de l’immobilier, mais également un levier pour conforter ses valeurs de promoteur social et coopératif. La mobilité devient alors un moyen de création d’une "valeur partagée" par l’entreprise, les collectivités et les ménages car le point central de cette démarche, c’est de considérer la mobilité comme un moyen pour les activités qui animent un territoire de vie. S’engager pour une mobilité plus économique et plus durable c’est donc favoriser le dynamisme des activités des territoires en améliorant la vie quotidienne des ménages.

A lire également

Management mobilité événement ademe

Les 5es Journées Nationales du Management de la Mobilité

Le 24/05/2016

Les Journées du Management de la Mobilité se dérouleront du 28 au 29 juin à Rennes Métropole. Les réflexions proposées lors de ces journées nationales d’études s’inscrivent dans un mouvement de fond d’élargissement des politiques de mobilité à la gestion de la demande de déplacement.

BMA : une plateforme collaborative pour accompagner les porteurs de projets mobilité

Le 18/02/2016

S’appuyant sur l'expérience acquise par le projet BMA, un ensemble d’outils et de méthodologies sont élaboré par les groupes d’experts. Cette capitalisation se concrétisera par une plateforme collaborative à destination des organisations et des territoires pour les accompagner dans leur transformation liée à la mobilité.

[Rapport] Usages novateurs de la voiture et nouvelles mobilités

Le 20/01/2016

Ce rapport a été présenté le 15 janvier dernier à l'occasion des 10 ans du Pôle interministériel de Prospective et d’Anticipation des Mutations économiques (Pipame). Il aborde principalement la question de l'autopartage et du covoiturage dans un écosystème de la mobilité en pleine mutation.