Campus de Ker Lann : une analyse des mobilités et des activités

Le 30 septembre 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Nous vous proposons une synthèse de l'analyse des infrastructures de déplacement existantes, des activités quotidiennes des étudiants et des salariés qui génèrent de la mobilité. Chiffres-clés et objectifs à moyen terme permettent de cibler 4 périmètres d'expérimentation, pour construire des solutions de déplacements nouvelles sur 2014 et 2015.

Ker Lann, un campus périurbain

La Ville de Bruz a retenu comme lieu d’expérimentation le Campus de Ker Lann. En effet, ce Campus est un ambitieux démonstrateur puisqu’il est « melting-pot » d’acteurs aux activités et mobilités multiples :

  • 6000 étudiants inscrits (4000 présents en simultané), dont 1000 habitants sur le Campus.
  • 1000 salariés avec des rythmes de travail différents : personnels administratifs des écoles, enseignants-chercheurs, personnels des services universitaires (CROUS, RU…), entreprises.
  • 58 entreprises : des TPE-PME et des grands groupes à rayonnement international, faisant partie de la technopôle Rennes Atalante.
  • Des visiteurs : intervenants externes, clients et fournisseurs des écoles et des entreprises…

Ker Lann est désormais intégré au Schéma de développement universitaire rennais, et identifié comme un des pôles structurants du projet Vilaine Aval (porté par Rennes Métropole). Le Campus est par ailleurs intégré à la réflexion menée par Rennes Métropole et la Ville de Bruz sur l’avenir du secteur « Bruz gare » et plus largement du secteur « Bruz nord », territoire stratégique du sud-ouest de l’agglomération incluant notamment le Parc des Expositions.

L’étude plus avancée des activités quotidiennes sur le Campus montre que :

  • Les étudiants sont hyper-connectés (quasiment 100% possèdent ordinateurs et/ou Smartphones).
  • Lorsqu’il existe, le rapport à Bruz est purement pratique (courses, déjeuner du midi) et quasi-inexistant sur des 
activités de loisirs.
  • Le campus de Ker Lann est qualifié par les étudiants de « agréable, vert, isolé, calme, 
studieux, peu animé ».

Infrastructures de mobilité

Nous avons à ce jour une représentation détaillée et significative des mobilités des acteurs du Campus (étudiants, résidents, professeurs et salariés) grâce à l’analyse de plusieurs enquêtes (taux de retour de près de 25%, soit 1600 questionnaires). Les faits saillants montrent que :

  • Les usagers de Ker Lann (salariés et étudiants) se déplacent essentiellement en voiture, de façon individuelle pour les déplacements domicile-Ker Lann. Pour les étudiants uniquement, l’usage de la voiture est parfois mutualisé pour les courses, les loisirs, les sorties, le retour au domicile familial les week-ends.
  • Plus globalement et quelque soit le mode de transport, les trajets sont pour la grande majorité, « directs », sans arrêts ni changement modal.
  • La moyenne des déplacements domicile-école/travail est de 18km pour 23 minutes. Les bus ne sont pas compétitifs en temps de parcours, le TER pourrait l’être mais la déserte est faible et la halte excentrée.
  • Le coût du transport (souvent sous-évalué pour la voiture) apparaît comme un levier intéressant pour faire évoluer les comportements (le respect de l’environnement,
 dans une moindre mesure).
  • Une hyper-fréquentation des réseaux routiers existants : 840 000 voyages en bus/an entre Rennes & Ker Lann, 30 000 véhicules/jour sur la 2x2 voies desservant le campus. Des gains de fréquentation peuvent être envisagés sur le TER ; les horaires des bus, notamment le jeudi soir, vont être étendus dès la rentrée.

Pour le Campus et la Ville de Bruz, le projet BMA a 2 objectifs

S’inscrivant dans la logique des ambitions de développement et de rayonnement de la Ville de Bruz, le projet BMA sur Ker Lann a pour objectifs de :

  1. Renforcer le dynamisme éducatif et économique de Ker Lann par une approche innovante des mobilités.
  2. Conforter l’ambition durable de la Ville (Signataire de la Convention des maires et initiatrice d’une charte du développement durable).

De ces analyses, 4 périmètres d'expérimentation sont retenus

Deux périmètres sont identifiés sur les trajets domicile-travail/école : limiter l’utilisation individuelle de la voiture et développer les coordinations intermodales. Les pistes de réponses pourraient relever du :

  • Développement de l’utilisation du train, en jouant notamment sur les derniers kilomètres dans le Campus,
  • Développement du covoiturage, de l’auto-partage, de l’utilisation du réseau de bus... 

Un 3ème périmètre est relatif aux activités de la vie quotidienne des étudiants et des salariés (loisirs, courses, déjeuner…) : développer les relations Campus/ville de Bruz, notamment en modes doux.

Reliant ces 3 périmètres d’action, une réflexion sur l’utilisation de la Maison du Campus comme lieu d’amplification des nouvelles pratiques de mobilité (information, services...) est envisageable à moyen terme, en tenant compte du fait que l’avenir de la Maison passe également par d’autres fonctions sur lesquelles travaillent aujourd’hui le Conseil général (propriétaire) et le Collège des écoles (projet de Learning Center).

Crédits

MRW Zeppeline Bretagne

A lire également

Management mobilité événement ademe

Les 5es Journées Nationales du Management de la Mobilité

Le 24/05/2016

Les Journées du Management de la Mobilité se dérouleront du 28 au 29 juin à Rennes Métropole. Les réflexions proposées lors de ces journées nationales d’études s’inscrivent dans un mouvement de fond d’élargissement des politiques de mobilité à la gestion de la demande de déplacement.

BMA : une plateforme collaborative pour accompagner les porteurs de projets mobilité

Le 18/02/2016

S’appuyant sur l'expérience acquise par le projet BMA, un ensemble d’outils et de méthodologies sont élaboré par les groupes d’experts. Cette capitalisation se concrétisera par une plateforme collaborative à destination des organisations et des territoires pour les accompagner dans leur transformation liée à la mobilité.

[Rapport] Usages novateurs de la voiture et nouvelles mobilités

Le 20/01/2016

Ce rapport a été présenté le 15 janvier dernier à l'occasion des 10 ans du Pôle interministériel de Prospective et d’Anticipation des Mutations économiques (Pipame). Il aborde principalement la question de l'autopartage et du covoiturage dans un écosystème de la mobilité en pleine mutation.