Production en lots: édition d'un livre blanc sur les "procédés batch"

Le 18 septembre 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Les procédés de fabrication en lots (ou batchs selon la terminologie anglo-saxonne) sont très fréquents dans les industries de process comme l'agroalimentaire, la cosmétique et la pharmacie, la chimie fine...... Source évidente de productivité, flexibilité et traçabilité, ils permettent d'une part de changer régulièrement de type de produit sur une même ligne de fabrication mais également de tenir compte de contraintes de taille des lots due à la capacité limitée de certains équipements de production (cuves de mélange...). Avec cette organisation, les délais d'études et de réalisation de nouveaux produits sont par ailleurs réduits, ce qui facilite une démarche d'innovation continue.

Avec la publication de ce livre blanc intitulé "Automatisation, pilotage temps réel et traçabilité des procédés semi-continus ou batch", la société Ordinal Software a tout d'abord souhaité rappeler les avantages indéniables liés à ces procédés batch. Elle traite également des risques liés à l'insuffisance de la structure d'automatisation et de pilotage des lignes de production, des enjeux qui y sont liés, des freins et solutions permettant de dépasser ces limites ainsi que des bonnes pratiques pour la conduite d'un projet de ce type.

Auteur(s)

François Leblond, Bretagne Supply Chain

A lire également

Logistique, transport, supply chain : la blockchain va changer votre métier !

Le 28/11/2016

La 1ère Conférence Nationale Blockchain et Supply Chain a eu lieu le 23 novembre : point de vue sur la manière dont cette nouvelle technologie va bouleverser en profondeur la performance et les métiers de la logistique, du transport et de la supply chain.

Laurent Vigouroux

DDMRP : quand la supply chain crée de la valeur pour l’entreprise

Le 15/04/2016

Pour tout savoir sur le Demand Driven Material Requirements Planning, BSC a interviewé Laurent Vigouroux, consultant indépendant et expert en DDMRP.

Le transport de marchandises « s’uberise », le marché se déstabilise

Le 18/02/2016

Quand le collaboratif devient marchand, c’est l’uberisation. Et cette vague de transformation numérique (BlablaCar, Air B&B, etc.) atteint aussi le secteur du transport de marchandises : comment ? Pourquoi ? Que faire ?