IECourtage : lancement du premier service de courtage en intelligence économique

Le 05 septembre 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Créateur du concept de courtage en intelligence économique et dirigeant de IECourtage, Patrick Grosse présente son métier puis expose sa vision des besoins des entreprises et de l'offre de conseil en IE.

Après une maîtrise en droit et sciences politiques, Patrick Grosse a tout d’abord travaillé successivement comme Attaché parlementaire puis pour la communication d’une filiale de Suez Environnement, avant de créer et développer ABCPresse, une agence de veille stratégique.

Par la suite Patrick Grosse a racheté et développé Enviro2B, le site historique de l’environnement. Il lance désormais IECourtage, premier service de courtage dans l’intelligence économique.

Contact : www.iecourtage.com

 

Pouvez-vous nous présenter votre activité de courtage dans le domaine l’intelligence économique ?

IECourtage est un accélérateur de business dans l’intelligence économique. Des entreprises ou des collectivités cherchent un professionnel, nous leur proposons de trouver pour elles les meilleures offres du marché dans la veille, la protection de données ou encore l’influence.

Comment est né votre projet ?

Professionnel de l’intelligence économique depuis près de 15 ans, je me suis aperçu de la difficulté grandissante pour les entreprises d’identifier les acteurs qui évoluent dans ce secteur. Beaucoup de sociétés ou de collectivités peinent à trouver une solution adaptée et pertinente qui réponde parfaitement à leur besoin.

L’explication est double. Les professionnels qui proposent des prestations en intelligence économique sont généralement de taille modeste et manquent souvent de visibilité. Par ailleurs, l’intelligence économique regroupe des activités transversales très différentes, ce qui rend souvent difficile la comparaison entre plusieurs services pour un non initié.

Quelles sont les grandes catégories d’offres dans le domaine de l’IE et les tendances actuelles ? Y a-t-il des domaines bien couverts et d’autres moins ?

Il faut rappeler que le terme « intelligence économique » est une mauvaise traduction de l’expression américaine « business intelligence » qu’il faudrait plutôt traduire par renseignement économique. On s’accorde généralement à regrouper dans cette grande nébuleuse l’activité de veille, c’est-à-dire la surveillance d’informations à valeur ajoutée, la protection de données stratégiques d’une entreprise ou d’une collectivité et enfin l’analyse et l’influence, en développant une approche dynamique et proactive.

La difficulté est souvent de délimiter le périmètre exact du champ d’intervention de l’intelligence économique. A titre d’exemple, dans la protection, cela consiste généralement à contrôler les données échangées par une entreprise en interne et en externe, le flux d’informations étant devenu aujourd’hui considérable.

Les prestations offrant des solutions pertinentes en la matière peuvent intégrer uniquement du service, mais aussi des logiciels, voire du hardware. Elles nécessitent des compétences, informations, réseaux… et peuvent donc ici être proposées pour tout ou partie par des SSII par exemple.

Mais ce n’est pas tout car avec la protection, la vision peut être plus large, en intégrant notamment la protection des données mais aussi des personnes. Dans ce cadre, les activités s’étendent à la sécurité sur site ou des services offrant des solutions de protection d’expatriés par exemple.

Selon vous quels sont les besoins des PME en matière d’IE et comment s’organisent-elles pour y répondre ?

Les besoins sont multiples et pluriels : surveiller ce qu’on dit sur une société, contrôler le dépôt de brevets, protéger un secret industriel, ou encore défendre ses intérêts stratégiques dans les médias, le web ou les antichambres du pouvoir.

Si les groupes du CAC 40 sont généralement bien armés en matière d’intelligence économique, avec des responsables identifiés en charge des ces questions, les PME ont une culture beaucoup moins développée en la matière. Les démarches sont encore souvent parcellaires pour répondre à un besoin précis ou ponctuel, sans véritable vision globale et démarche durable en interne.

Quel est votre modèle économique ?

L’originalité du modèle économique de ce courtage dédié à l’intelligence économique est de proposer aux entreprises et aux collectivités un service gratuit. La rémunération est à la charge du professionnel retenu qui peut ainsi développer facilement son activité via IECourtage.

En complément du courtage, d’autres services sont proposés permettant notamment d'assister une entreprise souhaitant lancer un appel d’offres public ou privé, de réaliser un audit, ou encore de répondre à des besoins de conseil plus spécifiques.

Les derniers entretiens

Construire une stratégie d'influence : entretien avec Johann Fourmond

Le 27 avril 2015

Johann Fourmond, fondateur et dirigeant du cabinet Influence & Vous, est intervenu à la CCI Rennes le 5 février 2015 sur le thème de l'influence. Johann Fourmond répond aux questions de Themavision sur l'élaboration d'une stratégie d'influence, les règles à prendre en compte et les retombées qu'une entreprise peut en attendre.

La sécurité économique des entreprises : entretien avec Jérôme Lainé

Le 19 novembre 2014

Chargé de mission régional à l'intelligence économique à la DIRECCTE Bretagne, Jérôme Lainé est intervenu à la CCI Rennes le 23 octobre 2014 à l'occasion d'un atelier sur la sécurité économique de l'entreprise. Jérôme Lainé répond aux questions de Themavision sur les risques qui pèsent sur les entreprises et les outils pour y faire face.

La veille sur les réseaux sociaux : entretien avec Marie Armand

Le 06 juin 2014

Consultante et dirigeante de l'Œil au Carré, agence de communication sur les médias sociaux, Marie Armand répond aux questions de Themavision sur l'usage des réseaux sociaux dans une démarche de veille, thème d'un atelier organisé à la CCI Rennes en mai 2014.

A lire également

Enquête 2015 sur les pratiques de veille et intelligence économique des entreprises bretonnes

Le 29/04/2015

Portée par CCI Innovation Bretagne et réalisée par l'ARIST Bretagne, en partenariat avec les CCI bretonnes, la Région Bretagne, BDI et la Direccte, cette enquête permet de recueillir et analyser les pratiques de veille et IE des entreprises de la région, de mesurer leurs réussites et difficultés, enfin d'enregistrer les principales évolutions.

La Région Bretagne ouvre les données sur ses marchés publics

Le 15/04/2015

Soutenue par la Région Bretagne, l'association Breizh SBA vient d'ouvrir le portail My Breizh Open Data - Marchés publics. Objectif : rendre la commande publique lisible et accessible à tous.

La CGPME et l'ANSSI publient un guide des bonnes pratiques de l'informatique

Le 15/04/2015

Douze règles pour sécuriser vos équipements numériques : c'est l'objet du guide publié conjointement par l'Agence nationale de sécurité des systèmes d'information et la Confédération générale des PME.