Des crédits de trésorerie de moins de 25 000€ pour les TPE : l’initiative des experts-comptables

Le 27 août 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
L’Ordre des experts-comptables, en partenariat avec plusieurs réseaux bancaires, a mis en place un dispositif destiné à faciliter l’octroi de crédits de trésorerie inférieurs à 25 000 €, aux entreprises de moins de 20 salariés.

 

L’obtention d’un crédit de trésorerie pour les TPE relève souvent du parcours du combattant. Pour faciliter l’étude du dossier de financement, le dirigeant d’entreprise peut désormais faire appel à son expert-comptable.

En apportant son "assurance modérée" au dossier, l'expert-comptable contribue à sécuriser la banque. En contrepartie, la banque s’engage à donner une réponse sous 15 jours et à motiver son éventuel refus d’octroi de prêt.

 

 

Quel est le rôle de l’expert-comptable ?

L’expert-comptable se charge de donner un avis qui valide la cohérence des données prévisionnelles établies par le dirigeant (évolution du CA, prévisionnels d’exploitation et de trésorerie, etc).  Cette assurance modérée permet de rassurer le banquier quant à la capacité du dirigeant à faire face à ses échéances de prêt.

 

Un financement de bas de bilan à moyen terme

Le dispositif permet de faciliter l’accès des entreprises de moins de 20 salariés à un crédit amortissable à moyen terme (de 3 à 7 ans) d’un montant inférieur à 25 000€.  

Le prêt peut être utilisé pour couvrir les besoins de financement suivants : 

  • Pallier à des décalages de trésorerie : faire face aux charges fixes en cas de baisse d’activité, financer le stock, financer le poste client, etc.
  • Améliorer sa structure financière : consolider un découvert bancaire devenu structurel.
  • Investir : financer la période d’adaptation du salarié embauché à son poste de travail.

 

Quels avantages ?

  • Rapidité : un délai de réponse raccourci à 15 jours suivant la réception de la demande ;
  • Transparence : les éventuels refus de financement doivent être motivés par la banque ;
  • Coût modéré : le prêt est moins onéreux qu’un découvert bancaire (de l’ordre de 12% à 20%) ;
  • Simplicité : l’étude de la demande se base sur un dossier modélisé de 4 pages ;
  • Sécurité : l'assurance modérée apportée par l’expert-comptable permet de rassurer la banque.

 

Comment bénéficier de ce financement ?

Téléchargez le dossier modélisé de demande de prêt sur le site de l'Ordre des experts-comptables. Prenez ensuite contact avec votre expert-comptable, qui se chargera de compléter le dossier et de le transmettre à la banque choisie parmi les banques partenaires. L’accompagnement de l’expert-comptable est rémunéré sous forme d’honoraires de l'ordre de 1 000 à 1 500€.

A ce jour, cinq réseaux bancaires sont partenaires du dispositif : Banque Populaire, Le Crédit Lyonnais, Groupe Crédit du Nord, Caisse d’Epargne, Crédit Agricole.

Accédez au dossier modélisé de demande de prêt : http://www.financement-tpe-pme.com/.

Pour toute question relative au financement, l'Ordre des experts-comptables met à votre disposition une plateforme téléphonique au 0811 65 06 83.

Crédits

© alain wacquier - Fotolia.com

A lire également

Kiosk to invest : lever des fonds en capital grâce au crowdfunding

Le 29/06/2015

Kiosk to invest est une plateforme de crowdfunding spécialisée en capital. Elle met en relation des investisseurs privés et des entreprises en forte croissance souhaitant lever des fonds et ouvrir leur capital. Françoise Montiège, responsable Kiosk to invest pour la CCI Rennes nous présente ce nouvel outil de financement participatif.

Aide à la réindustrialisation : un appel à projet cible les PME

Le 22/05/2015

L'aide à la réindustrialisation (ARI) s'ouvre aux PME et concerne désormais l'ensemble du territoire. L'objectif est d' accompagner financièrement une sélection de projets de PME qui investissent dans leur outil de production et créent des emplois. Un appel à projet a été publié en avril dernier et sera clôturé le 31 décembre 2015.

Une aide à l'export pour les PME de la santé et des cosmétiques

Le 11/08/2014

Export+ Santé Cosmétique, c’est le nom de la nouvelle aide à l’export mise en œuvre par UBIFRANCE. L’objectif : accompagner les PME de la santé et des cosmétiques dans leurs démarches d’enregistrement de produits dans 5 pays cibles.