Gourmix, l'apologie des mini-sandwichs façon tapas à la française

Le 21 août 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Concept mono-produit lyonnais, ce petit établissement mise tout sur l’irréductible sandwich à la française en version mini, les «Mini’wichs». La carte propose près de 106 recettes permettant de multiplier les expériences gustatives à souhait. Les petits pains chauds sont garnis sous vos yeux de produits sélectionnés du terroir français…

 

 

 

 

 

 

 

Une place de choix aux produits du terroir pour renforcer un ancrage bien français

GOURMIX 3Chez Gourmix, la part belle est donnée aux produits issus du patrimoine gastronomique français. L’objectif est de renforcer la sélection de matières premières régionales, à commencer par les charcuteries et les fromages affinés Savoyards. 
L’offre très diversifiée s’articule autour de recettes salées ou sucrées, du basique "thon/tomate/mayonnaise" aux recettes ultra gourmandes "foie gras/confit d’oignon maison et crème balsamique" ou "chèvre/tapenade", en passant par le "rosette/parmesan/tomate confite" et le "poulet/pesto".

Côté dessert, la courte gamme « fait maison » propose un yaourt sur lit de rhubarbe et son émietté de spéculoos ou une mousse au chocolat ne dérogeant pas à l’exigence de qualité qu'ils se sont fixée.
Les tarifs oscillent entre 1,50 et 2,50 euros pièce. Il existe aussi une formule incluant 3 sandwichs + 1 boisson à 5,50 euros.


gourmixLe cadre chaleureux associe rustique et modernité et privilégie l’usage de matières brutes telles que le bois et la pierre pour forcer le trait Gaulois. Le laboratoire d’assemblage ouvert sur la salle joue quant à lui la carte de la transparence.


 

 

 

Le sandwich, un format usuel indétrônable malgré la multiplication des formes de snacking

 Les données de marché du snacking rappellent que la grande famille des sandwichs reste sans conteste un marché juteux et en pleine expansion dans les habitudes de consommation des Français (source Bernard Boutboul, Directeur Général Gira Conseil).

  • En 2012, le chiffre d’affaires de l’activité s’est élevé à 7,01 milliards d’euros, en croissance de 6,27 % par rapport à 2011 
  • Quand 64 Français dégustent des sandwichs, seulement 25 se sustentent avec des pizzas, 23 des hamburgers, 8 des kebabs et 1 des sushis.


Le « jambon-beurre » reste néanmoins le leader

jambon beurreL’indice jambon-beurre, indicateur économique de référence en matière de restauration rapide, réaffirme la position incontournable du plus populaire des sandwichs. En 2012, deux sandwichs sur trois consommés en France sont des « jambon-beurre ».

 

Pour en savoir plus : Le marché du snacking et du sandwich en RHD, en France, en 2012 : présentation de l’Indice Jambon-Beurre sur le salon Sandwich & Snack Show

 

Des cartes « fleuve » aux cartes simplifiées

Le concept Gourmix mise donc sur des données de marché en faveur du snacking sous un format sandwich et parie sur l'opulence et la gourmandise.

Néanmoins, la tendance à l’allègement des cartes en restauration n'est plus à prouver. Une gamme courte représente le premier gage de « fraîcheur » et d’ « authenticité » des mets aux yeux du consommateur. Cette évolution est confirmée par Kilian Stengel, chercheur à l'institut européen de l'histoire et des cultures et de l'alimentation, pour qui on est passé des « cartes fleuve » à la simplicité et la précision.


Face à ce constat, la diversité de l’offre de Gourmix résistera-t-elle à l’épreuve du temps ? Les deux fondateurs Nicolas Potier et Guillaume Sorodot voient dans ce premier laboratoire une manière de conforter le modèle avant d’envisager sa duplication …

A lire également

Restauration hospitalière en mutation ? Une offre différente pour l'ambulatoire de l'Institut Gustave Roussy

Le 18/04/2017

L’institut Gustave Roussy, premier centre de lutte contre le cancer en Europe, s’est associé à Alexandre Bourdas, chef doublement étoilé du SaQuaNa, et à Elior, le numéro 1 français de la restauration collective, pour proposer une offre différente en service ambulatoire : plats froids, quantité réduite, goût du produit brut.

Snacking sain : et si la solution passait par des offres personnalisées ?

Le 23/03/2017

Le snacking continue de performer et les préoccupations santé constituent un réel moteur d'innovation sur le segment. Alors que le sujet de la nutrition personnalisée apparait comme une solution prometteuse pour résoudre la difficile équation de la gestion du poids et autres paramètres de santé, l'offre snacking pourrait bien s'en inspirer….

Restaurant numérique : guide pratique pour la transformation digitale de la RHD

Le 07/02/2017

La DGE (Direction générale des entreprises) et l’UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie) proposent aux restaurateurs un guide pratique sur les bonnes pratiques du numérique appliquées à leur métier.