Entreprises : les économies d’énergie à portée de main

Le 06 septembre 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Compétitivité, image, bon sens… tout concourt à la prise en compte du poste énergie dans l’entreprise. Quelque soit le secteur et la taille de votre entreprise, des solutions simples pour éviter le gaspillage énergétique existent. Tour d’horizon avec les initiatives locales des usines CANON Bretagne , SANDEN et les ateliers de la PME AMI-API.

Pourquoi initier une réflexion sur sa consommation énergétique?

Pour Canon Bretagne et Sanden Manufacturing Europe, deux entreprises japonaises, la culture d’entreprise a joué un rôle fort dans la prise de conscience. Sanden a saisi l’opportunité de la Semaine de l’Energie en Europe pour initier un événement autour de l’énergie, qui allie économie et environnement. Le nouveau Président de Canon Bretagne insuffle sa sensibilité pour les questions environnementales dans l’usine, car pour lui, ces questions s’imposent et présentent un axe de développement important pour l’entreprise.

Pour de tels  groupes industriels, la pression de la hausse des prix de l’énergie reste évidemment un facteur déterminant pour enclencher cette démarche. AMI-API, PME d’une vingtaine de salariés, est elle aussi impactée par la hausse des prix du gaz, dont la charge a doublé en 3 ans.

Mais, comme nous l’explique, David Calvez, responsable de production d’AMI-API , économiser l’énergie « c’est avant tout du bon sens ».  De ce bon sens, ont découlé des mesures simples, qui ont ensuite permis à l’Atelier de Peinture Industrielle, avec un investissement global de 6000€ seulement, de ne pas augmenter ses prix en 2012 et de gagner en compétitivité. Prochaine étape, initier les démarches dans le second bâtiment, l’Atelier de Métallerie Industrielle. A terme, l’entreprise pourra communiquer cette image d’entreprise responsable aux partenaires afin de la valoriser.

 

Optimiser et entretenir les installations, des démarches gagnantes

Le bon sens, c’est avoir une consommation d’énergie en cohérence avec ses besoins. Illustration sur le poste de l’éclairage : la rationalisation du nombre de néons chez Sanden a permis la suppression de 1743 néons avec une économie de 557MWh/an. Les bureaux ont été réagencés pour profiter de la lumière naturelle. Souvent négligé, l’entretien des puits de lumières et des lampes, essentiel pour optimiser leur bénéfice, doit accompagner les démarches de rationalisation.

La cohérence avec les besoins de la production se retrouve au niveau des machines et des utilités. Sanden a réalisé qu’il était possible de diminuer la température de l’eau de ses machines à laver. Chez AMI, le remplacement d’une machine de découpe laser d’une puissance de 4000W par une plus petite de 2500W pouvant répondre au même besoin, est à l’étude. Chasser les fuites d'air fait également partie de cette optimisation de la consommation. S’équiper d’un détecteur de fuites à ultra-sons permet de les repérer.

Les trois entreprises se sont penchées sur le gaspillage énergétique absolu : la consommation résiduelle. « Nous nous  sommes  rendu compte, par notre relevé EDF, que nous consommions de l’énergie le dimanche, alors que la production était arrêtée », explique David Calvez d’AMI-API, « les transformateurs des machines de découpe laser étaient en cause, et nous avons réfléchi à un système permettant de les couper ». Les serveurs informatiques, eux aussi, consomment de l’énergie en permanence, et l’entreprise va en supprimer deux en optimisant la gestion des données. Chez Sanden, un serveur inutilisé est désormais coupé. Daniel Reux, responsable environnement chez Canon Bretagne, ajoute : « Nous avons   réalisé que les ordinateurs, même éteints, consommaient de l’électricité. Nous avons  donc investi dans des multiprises à interrupteur pour couper la tension, pour un montant de 1875€ amorti en 4 mois. Grâce cet investissement, 5000€ euros sont économisés par an. »

 

De l’éco-geste à l’investissement ciblé

Penser économies d’énergie, c’est réfléchir aux besoins d’énergie mais aussi aux comportements. Sensibiliser aux éco-gestes est donc primordial. Outre les procédures de fin de poste intégrant l’extinction des multiprises, Canon Bretagne a mis en place des mémos dans chaque pièce concernent l’éclairage et privilégie la visio-conférence aux déplacements. Sanden a organisé pendant une semaine un forum sur l’énergie au sein de l’entreprise. L’objectif : sensibiliser et impliquer tous les collaborateurs dans des démarches d’économies d’énergie dans l’entreprise mais aussi au domicile. Ce premier événement a connu un franc succès puisque plus des 2/3 des collaborateurs y ont participé.

AMI-API préfère l’automatisation et les investissements malins aux simples éco-gestes pour faciliter les économies d’énergie. La PME a installé des détecteurs de présence pour l’éclairage ainsi que des détecteurs d’intensité lumineuse permettant de couper l’éclairage artificiel lorsque l’éclairage naturel est suffisant. Concernant le chauffage, un système permet de plafonner la température de l’atelier à 13° et d’éteindre automatiquement le chauffage au bout de 2 heures, avec une mise hors-gel déclenchée à 5°. Le véritable investissement malin a consisté à isoler le four avec de la laine de roche, installer des briques réfractaires et étendre la longueur de la sortie pour diminuer les pertes de chaleurs et donc la puissance du four.  Sanden  a, lui, investi dans un compresseur avec variateur de vitesse, qui permet d’économiser 805MWh par an, simplement en évitant la marche à vide.

Les 3 entreprises ont été séduites par les systèmes de récupération de chaleur, sur les compresseurs pour Sanden et AMI-API, et sur les systèmes d’aspiration pour Canon Bretagne, pour chauffer les bureaux ou une unité de production. David Calvez nous explique qu’un transfert de chaleur est envisagé entre l’atelier de peinture, qui produit de la chaleur par son four de cuisson, et l’atelier de métallerie, chauffé en hiver. Le bon sens, encore une fois. Et la compétitivité à portée de main.

Besoin d’un coup de pouce pour vous lancer ? La « visite énergie » est un premier outil de réflexion gratuit qui permet de mettre en relief le poids de l’énergie dans le fonctionnement de l’entreprise et d’identifier des actions d’économie d’énergie.

En savoir plus
Crédits

© NLshop - Fotolia.com

A lire également

Retrouvez l'atelier "Le territoire, levier de la transition écologique et énergétique

Le 10/09/2015

Le troisième atelier "transition énergétique" de l'année 2015 a eu lieu le 10 septembre 2015 à la CCI Rennes de 8H30 à 12H00.
regardez en différé la vidéo et retrouvez les présentations.

Territoires, facilitateurs de la transition écologique et énergétique des entreprises

Le 01/09/2015

Pour faire face au enjeux de la transition énergétique, chaque entreprise peut mettre en oeuvre des actions individuelles d'adaptation. S'intégrer dans une dynamique collective lui permet d'aller plus vite et plus loin. C'est l'objectif des collectivités qui développent des démarches territoriales.

Retrouvez les présentations de l'atelier " Autoconsommation/autoproduction" du 9 juillet 2015

Le 09/07/2015

L'atelier du 9 juillet 2015 a été l'occasion de présenter la question de l'autoconsommation et de l'autoproduction pour les entreprises.
Pourquoi est-il pertinent de s'intéresser à une démarche d'autoconsommation dans le cadre d'une démarche de performance énergétique globale ?