Revue de presse Véhicules & Mobilité du 15 juillet 2013

Le 16 juillet 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
revue de presse © svort - Fotolia.com

Mercedes lancera en fin d'année la communication entre véhicules

A partir de la fin d’année 2013, Mercedes commercialisera un kit de communication entre véhicules qui interagira avec le smartphone via l’application « Digital Drivestyle ». L’objectif est de favoriser l’échange de données entre véhicules dans une logique sécuritaire (accidents, ralentissements, objets sur la chaussée…). Cet échange prendra la forme de notifications « push » qui s’afficheront sur l’ordinateur de bord des véhicules sous la forme d’une cartographie pour faciliter la localisation de la zone dangereuse. A termes, on devrait voir se développer la communication entre véhicules de marques différentes et la démocratisation des interactions avec les infrastructures routières. Voiture du futur, le 12/07/13

Avec la "Digital Factory", Renault reprend la main sur un sujet stratégique

Créée en 2011, avec la volonté de réintégrer le savoir-faire numérique devenu alors stratégique, la « Digital Factory » de Renault a depuis permis de développer la visibilité de la marque sur les différents supports en ligne (sites web et réseaux sociaux) qui prennent désormais place dans l’ensemble du parcours client. Depuis cette date, l’ensemble des outils digitaux du constructeur sont administrés en interne sous l’impulsion d’une équipe dédiée de 50 personnes. Du configurateur 3D en passant par la gestion de l’e-réputation et les outils collaboratifs internes, cette centralisation a permis à Renault de gagner en efficcience tout en générant des économies d’échelle de plusieurs millions d’euros. Outre la fédération des équipes au niveau international via la mise en place d’outils collaboratifs internes, la « Digital Factory » a également permis d’élargir la visibilité de la marque en ligne en amélioration le parcours client et la génération de « leads ». Autoactu, le 12/07/13

Quand le design rencontre l'automobile : la ME.WE, une "French car" by Toyota

Issue d’un partenariat entre Toyota et le designer français Jean-Marie MASSAUD, la ME.WE est un véhicule au cahier des charges différent de celui du secteur automobile, où le design se met au service des usages et des attentes de demain. La ME.WE entend ainsi concilier modularité, plaisir, utilité, viabilité économique, responsabilité et dispose d’un architecture innovante en aluminium alliée à une carrosserie légère et remplaçable en polypropylène. L’Usine Nouvelle, le 09/07/13

L’impression 3D entre dans l’ère industrielle

Même si l’usage de l’impression 3D dans l’industrie reste encore largement dédié à des activités de prototypage (70% des usages), certaines industries comme l’aéronautique utilisent cette technologie dans le cadre de production de pièces en petites séries. Dans une logique de personnalisation ou de remplacement de pièces usagées, Ford imagine ainsi qu’à moyens termes, ses clients pourront faire imprimer en concession des pièces de rechange pour leurs véhicules personnels. Le groupe Ford évoque l’idée d’une rupture technologique qui pourrait intervenir dès la fin de la décennie. Les Echos, le 08/07/13

Paris se lance dans le paiement du stationnement par téléphone portable

La ville de Paris a fait part de sa volonté de déployer un service de paiement du stationnement via smartphone. L’objectif est d’augmenter le taux de paiement du stationnement qui ne serait aujourd’hui que de l’ordre de 10%. Après une phase de test qui débutera au premier trimestre 2014, le service devrait être disponible dans toute la capitale dans le courant de l’année 2015. JournalAuto.com, le 10/07/13

A lire également

Revue de presse Véhicules & Mobilités du 29/11/16

Le 29/11/2016

Réseau routier ; Royaume-Uni ; Véhicule connecté ; Voiture autonome ; Logistique dernier kilomètre ; Voiture électrique ; Chine ; Citroën ; Facebook

Open source : avenir ou concurrence de l'industrie automobile ?

Le 22/11/2016

Comment l’open source, le partage permettent d’arriver différemment à la construction d’une voiture ? Mais ces véhicules open source sont-ils réservés aux makers ou influencent-ils les pratiques de l'industrie automobile ? Quels sont les impacts des véhicules open source sur la chaîne de valeur, notamment la distribution des véhicules ?

Revue de presse Véhicules & Mobilités du 22/11/16

Le 22/11/2016

Intelligence artificielle ; Voiture électrique ; Véhicule autonome ; Sécurité ; Règlementation ; Circulation urbaine