Happy Baby : le repas de bébé en gourde.

Le 10 juillet 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Depuis quelques années, le marché de la nutrition infantile fait face à l’émergence de nouveaux comportements d’achat. Il revient aujourd'hui aux industriels d’ajuster leur offre aux attentes évolutives des parents en répondant aux besoins de naturalité et de confiance, tout en valorisant la praticité. Place aux gourdes salées ?

 

 

Quelles sont les principales attentes des parents face à l’alimentation infantile ?

L’équipe Consumer Business de Deloitte a dressé un état des lieux de ce marché et révèle que deux critères se détachent : la praticité et la confiance.

L’entreprise américaine Happy Family, dont le groupe Danone a récemment acquis plus de 90 % des parts, offre une gamme de solutions repas conciliant ces deux critères. Point sur la gamme HappyBaby…

 

 

Des gourdes pour remplacer les petits pots en verre…

babyfood2Le succès des compotes en gourde auprès des enfants comme des mamans est indéniable. Pratiques à transporter, pas besoin de cuillères, il suffit d’aspirer…

Jusqu’ici réservés aux produits sucrés, ces packagings n’avaient pas encore été exploités sur des solutions cœur de repas.

babyfood4L’entreprise Happy Family a développé toute une gamme de produits, sucrés comme salés, proposés dans ce type de conditionnement. Outre le positionnement pratique, les produits HappyBaby sont biologiques, sans OGM, bénéficient d’une formulation optimisée pour chaque tranche d’âge et d’une liste d’ingrédients minimisée. Babyfood7Le produit peut être consommé froid ou chaud, sachant que le réchauffage doit s’effectuer au bain-marie (ce qui perd en praticité…).

babyfood8

Happy Family, une nouvelle acquisition du groupe Danone

Même s'il reste dominé par Nestlé et Danone, le marché de la nutrition infantile voit aujourd’hui la concurrence s’intensifier. De nouveaux acteurs émergent, se spécialisant sur des segments de niche tels que le bio. Le segment des aliments pour bébé biologiques, occupé entre autres par Hipp, Vitagermine ou Materna, a enregistré une croissance de 12 % en valeur en 2011.

Pour garder son monopole, Danone s'adapte à l'évolution de la demande. L'industriel a déjà entamé il y a un an une révision de ses recettes, dans un souci de naturalité, de simplification : Blédina du jour offre la version « frais » du petit pot alors que la gamme ambiante allège sa liste d’ingrédients. Le groupe français se tourne aujourd’hui vers l’alimentation infantile bio en faisant l'acquisition de plus de 90 % du capital de la société Happy Family, quatrième acteur des aliments pour bébés (hors lait) aux Etats-Unis. Spécialisée dans des produits issus de l’agriculture biologique, la société américaine détient plus de 4 % de parts de marché et a été l’un des moteurs dans la croissance de la catégorie des aliments pour bébé ces dernières années.

Danone étoffe ainsi son portefeuille d'activités outre-Atlantique et y entre de plain-pied sur le marché de la nutrition infantile, l'un des quatre piliers d'activité de l'entreprise.

La gamme HappyBaby et ses coeur de repas version gourde gagneront-ils par la suite les linéaires français ?

A lire également

Les graines s'inscrivent dans les tendances naturalité, nutrition et nouvelles expériences organoleptiques.

Le 15/06/2017

A l'heure où la nutrition fait la part belle aux aliments "naturellement riches en", les graines ont leur carte à jouer. Utilisées en topping, elles apportent originalité, croquant, saveurs et possèdent par nature des vertus nutritionnelles. Place à l'innovation par l'usage pour apporter de la praticité et multiplier les moments de consommation.

Des huîtres "originales"...

Le 09/06/2017

Suite à un concours " l'huître sort de sa coquille", une idée émerge chez Johan Leclerre, MOF cuisinier 2007 et chef du restaurant La Suite à la Rochelle : vendre à ses pairs des huitres décoquillées. Distribuées chez Métro, ou par Chronopost via une commande sur le site, les huitres.0, séduisent les restaurateurs. A quand le B to C?

L'emballage au service du "zéro process"

Le 29/05/2017

Entre réassurance, sécurité alimentaire, santé et nouvelles technologies, les tendances de consommation évoluent. La recherche de naturalité n’est pas nouvelle et répond à ce besoin de réassurance chez le consommateur.
Emballages intelligents pour réduire le temps et le process de fabrication, certaines entreprises se lancent sur ce créneau. [...]