Happy Baby : le repas de bébé en gourde.

Le 10 juillet 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Depuis quelques années, le marché de la nutrition infantile fait face à l’émergence de nouveaux comportements d’achat. Il revient aujourd'hui aux industriels d’ajuster leur offre aux attentes évolutives des parents en répondant aux besoins de naturalité et de confiance, tout en valorisant la praticité. Place aux gourdes salées ?

 

 

Quelles sont les principales attentes des parents face à l’alimentation infantile ?

L’équipe Consumer Business de Deloitte a dressé un état des lieux de ce marché et révèle que deux critères se détachent : la praticité et la confiance.

L’entreprise américaine Happy Family, dont le groupe Danone a récemment acquis plus de 90 % des parts, offre une gamme de solutions repas conciliant ces deux critères. Point sur la gamme HappyBaby…

 

 

Des gourdes pour remplacer les petits pots en verre…

babyfood2Le succès des compotes en gourde auprès des enfants comme des mamans est indéniable. Pratiques à transporter, pas besoin de cuillères, il suffit d’aspirer…

Jusqu’ici réservés aux produits sucrés, ces packagings n’avaient pas encore été exploités sur des solutions cœur de repas.

babyfood4L’entreprise Happy Family a développé toute une gamme de produits, sucrés comme salés, proposés dans ce type de conditionnement. Outre le positionnement pratique, les produits HappyBaby sont biologiques, sans OGM, bénéficient d’une formulation optimisée pour chaque tranche d’âge et d’une liste d’ingrédients minimisée. Babyfood7Le produit peut être consommé froid ou chaud, sachant que le réchauffage doit s’effectuer au bain-marie (ce qui perd en praticité…).

babyfood8

Happy Family, une nouvelle acquisition du groupe Danone

Même s'il reste dominé par Nestlé et Danone, le marché de la nutrition infantile voit aujourd’hui la concurrence s’intensifier. De nouveaux acteurs émergent, se spécialisant sur des segments de niche tels que le bio. Le segment des aliments pour bébé biologiques, occupé entre autres par Hipp, Vitagermine ou Materna, a enregistré une croissance de 12 % en valeur en 2011.

Pour garder son monopole, Danone s'adapte à l'évolution de la demande. L'industriel a déjà entamé il y a un an une révision de ses recettes, dans un souci de naturalité, de simplification : Blédina du jour offre la version « frais » du petit pot alors que la gamme ambiante allège sa liste d’ingrédients. Le groupe français se tourne aujourd’hui vers l’alimentation infantile bio en faisant l'acquisition de plus de 90 % du capital de la société Happy Family, quatrième acteur des aliments pour bébés (hors lait) aux Etats-Unis. Spécialisée dans des produits issus de l’agriculture biologique, la société américaine détient plus de 4 % de parts de marché et a été l’un des moteurs dans la croissance de la catégorie des aliments pour bébé ces dernières années.

Danone étoffe ainsi son portefeuille d'activités outre-Atlantique et y entre de plain-pied sur le marché de la nutrition infantile, l'un des quatre piliers d'activité de l'entreprise.

La gamme HappyBaby et ses coeur de repas version gourde gagneront-ils par la suite les linéaires français ?

A lire également

Nouveaux instants de consommation : y’aura-t-il du cochon à Noël ?

Le 05/12/2017

Créée en 1954 à Mordelles en Bretagne, la charcuterie Brient lance un jambon de Noël avec un sachet d’épices. Alors qu’il était considéré comme un met d’exception à l’époque de l’empire romain, servir du cochon pour les grandes occasions était passé de mode ! Une initiative qui fait remonter le temps et décloisonne le jambon du quotidien...

Naï-Cha : La nouvelle boisson végétale à base de thé "made in Breizh"

Le 21/11/2017

Naï-Cha, c’est une nouvelle boisson 100% végétale & gourmande "Made in Breizh". Elle est à la confluence de 5 tendances phares du moment : l’essor d'une offre "petit déjeuner" nomade, la dynamique des boissons à base de thé, l’attractivité des recettes ethniques et l’essor incontesté du bio et du végétal ! Voilà un avenir qui s'annonce prometteur…

A quel bio se fier ?... Vers un nouveau label bio plus crédible prenant en considération la segmentation du marché ?

Le 20/11/2017

En 2016, le marché du bio a bondi de 20%, atteignant 7 milliards d’euros, témoin d’une véritable confiance des Français envers l'AB... Néanmoins, les labels actuels ignorent la segmentation amorcée du niveau d’exigence des consommateurs et d’engagement des différents acteurs. Quel nouveau visage peut-il revêtir pour répondre à ces évolutions? [...]