Etude IFOP : "Les Français et les emballages de produits alimentaires"

Le 16 juillet 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
9 Français sur 10 souhaitent davantage de produits avec des emballages respectueux de l’environnement en grandes surfaces et désignent à 73% la brique alimentaire comme l’emballage ayant l’impact environnemental le plus favorable.

 

L’IFOP a réalisé la vague 4 de l'étude "Les Français et les emballages de produits alimentaires" en février 2013 pour Alliance Carton Nature (ACN), l’association des fabricants de briques alimentaires (Elopak, SIG Combibloc et Tetra Pak). Cette étude constitue ainsi un baromètre révélateur des tendances de perception des emballages alimentaires par les consommateurs. Elle s'appuie sur un échantillon de 1014 personnes âgées de 18 ans et plus.

 

 Parmi les grands enseignements, il apparaît que :

  • La praticité du conditionnement est encore le critère le plus important lors du choix d'une boisson ; d'autant plus que la tendance est à la hausse sur ce critère par rapport aux études précédentes. Vient ensuite l'impact du conditionnement sur l'environnement (emballage et conditionnement recyclables, origine et nature des matériaux). Ce critère se maintient en deuxième position mais il est en retrait.

Graphique

  • Un emballage respectueux de l'environnement c'est un "emballage recyclable", ce critère arrive en première position par les personnes interrogées. Le second critère " L'emballage contient des matériaux recyclés", le troisième "L'emballage est réutilisable".
  • L'étape la plus néfaste pour l'environnement, la plus polluante est "L'élimination ou le recyclage des déchets d'emballages" puis "Le transport des produits et de leurs emballages". A noter l'écart entre ces deux critères s'amenuise entre l'étude réalisée cette année et celle de 2012.
  • 59 % des interviewés favorisent les produits labellisés en premier lieu pour la qualité puis pour l'origine alimentaire. L'aspect environnemental n'arrive qu'en troisième position et la tendance est en recul.
  • Les attentes envers les grandes surfaces en matière de respect de l'environnement restent fortes. Toutefois, ce critère est en régression par rapport aux études précédentes. Par contre, les interviewés reconnaissent que les grandes surfaces accordent de plus en plus d'importance à la suppression des suremballages.

 

Un focus sur les perceptions et jugements à l'égard de la brique alimentaire est ensuite traité dans l'étude jointe ci-après.

 

 A télécharger:

L'étude Ifop "Les Français et les emballages de produits alimentaires"

A lire également

Free-from : ces marques alimentaires qui prônent le "non".

Le 21/02/2017

Portés par les attentes de santé et de naturalité, les produits "sans" continuent de remporter les faveurs des consommateurs. Et les marques se positionnent de manière de plus en plus affirmée sur le segment, revendiquant un "Non" assumé. Illustration par deux exemples : les biscuits apéritifs "Say Yes to No" et les eaux aromatisées "No&More".

Mac Donald en passe de mettre un pied en GMS ?

Le 06/02/2017

Produit phare de la restauration rapide, le burger suscite de plus en plus d’initiatives… Si McDonald’s est longtemps resté leader sur le segment, la concurrence explose, forçant la chaîne de fast food à se réinventer. Place à une belle opération de communication puisque la chaîne annonce la commercialisation de la célèbre sauce du Big Mac.

Seniors : comment construire une communication ciblée ?

Le 06/02/2017

Les seniors constituent une cible privilégiée mais à qui il est parfois difficile de s'adresser. Quels sont les produits qui ont bénéficié du viellissement de la population ? Comment maintenir cette position face aux nouvelles générations de seniors ? Quels plans de communication privilégier pour optimiser ses campagnes ?