Etude IFOP : "Les Français et les emballages de produits alimentaires"

Le 16 juillet 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
9 Français sur 10 souhaitent davantage de produits avec des emballages respectueux de l’environnement en grandes surfaces et désignent à 73% la brique alimentaire comme l’emballage ayant l’impact environnemental le plus favorable.

 

L’IFOP a réalisé la vague 4 de l'étude "Les Français et les emballages de produits alimentaires" en février 2013 pour Alliance Carton Nature (ACN), l’association des fabricants de briques alimentaires (Elopak, SIG Combibloc et Tetra Pak). Cette étude constitue ainsi un baromètre révélateur des tendances de perception des emballages alimentaires par les consommateurs. Elle s'appuie sur un échantillon de 1014 personnes âgées de 18 ans et plus.

 

 Parmi les grands enseignements, il apparaît que :

  • La praticité du conditionnement est encore le critère le plus important lors du choix d'une boisson ; d'autant plus que la tendance est à la hausse sur ce critère par rapport aux études précédentes. Vient ensuite l'impact du conditionnement sur l'environnement (emballage et conditionnement recyclables, origine et nature des matériaux). Ce critère se maintient en deuxième position mais il est en retrait.

Graphique

  • Un emballage respectueux de l'environnement c'est un "emballage recyclable", ce critère arrive en première position par les personnes interrogées. Le second critère " L'emballage contient des matériaux recyclés", le troisième "L'emballage est réutilisable".
  • L'étape la plus néfaste pour l'environnement, la plus polluante est "L'élimination ou le recyclage des déchets d'emballages" puis "Le transport des produits et de leurs emballages". A noter l'écart entre ces deux critères s'amenuise entre l'étude réalisée cette année et celle de 2012.
  • 59 % des interviewés favorisent les produits labellisés en premier lieu pour la qualité puis pour l'origine alimentaire. L'aspect environnemental n'arrive qu'en troisième position et la tendance est en recul.
  • Les attentes envers les grandes surfaces en matière de respect de l'environnement restent fortes. Toutefois, ce critère est en régression par rapport aux études précédentes. Par contre, les interviewés reconnaissent que les grandes surfaces accordent de plus en plus d'importance à la suppression des suremballages.

 

Un focus sur les perceptions et jugements à l'égard de la brique alimentaire est ensuite traité dans l'étude jointe ci-après.

 

 A télécharger:

L'étude Ifop "Les Français et les emballages de produits alimentaires"

A lire également

Memphis Meats parie sur les boulettes de volailles en laboratoire

Le 25/10/2017

Alors que le monde fait face à des défis sociétaux, énergétiques et environnementaux, la start-up Memphis meats mise sur une viande fabriquée en laboratoire à partir de cellules souches comme alternative à l'élevage animal… C’est techniquement possible, économiquement perfectible mais est-ce nutritionnellement et émotionnellement acceptable ? [...]

Packagings alimentaires : les médailles d'or des Pentawards 2017

Le 10/10/2017

Les Pentawards 2017, reconnus comme la plus prestigieuse compétition mondiale dédiée exclusivement au design packaging sous toutes ses forme ont été remis à Barcelone le 23 septembre dernier. Vue sur les plus beaux packagings « food » mondiaux par catégories de produits.







Afficher le prix producteur/fournisseur : de l’exception au standard de demain !

Le 09/10/2017

Les petits ruisseaux feront les grandes rivières… A l’heure où la guerre des prix fait encore débat autour de « qui paye quoi ? » et « qui est le plus gros méchant loup ? », afficher le prix producteur ou fournisseur réengage le dialogue autour d’un prix consommateur "juste" pour échapper (enfin) à la course au prix "le plus bas"…