Etude IFOP : "Les Français et les emballages de produits alimentaires"

Le 16 juillet 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
9 Français sur 10 souhaitent davantage de produits avec des emballages respectueux de l’environnement en grandes surfaces et désignent à 73% la brique alimentaire comme l’emballage ayant l’impact environnemental le plus favorable.

 

L’IFOP a réalisé la vague 4 de l'étude "Les Français et les emballages de produits alimentaires" en février 2013 pour Alliance Carton Nature (ACN), l’association des fabricants de briques alimentaires (Elopak, SIG Combibloc et Tetra Pak). Cette étude constitue ainsi un baromètre révélateur des tendances de perception des emballages alimentaires par les consommateurs. Elle s'appuie sur un échantillon de 1014 personnes âgées de 18 ans et plus.

 

 Parmi les grands enseignements, il apparaît que :

  • La praticité du conditionnement est encore le critère le plus important lors du choix d'une boisson ; d'autant plus que la tendance est à la hausse sur ce critère par rapport aux études précédentes. Vient ensuite l'impact du conditionnement sur l'environnement (emballage et conditionnement recyclables, origine et nature des matériaux). Ce critère se maintient en deuxième position mais il est en retrait.

Graphique

  • Un emballage respectueux de l'environnement c'est un "emballage recyclable", ce critère arrive en première position par les personnes interrogées. Le second critère " L'emballage contient des matériaux recyclés", le troisième "L'emballage est réutilisable".
  • L'étape la plus néfaste pour l'environnement, la plus polluante est "L'élimination ou le recyclage des déchets d'emballages" puis "Le transport des produits et de leurs emballages". A noter l'écart entre ces deux critères s'amenuise entre l'étude réalisée cette année et celle de 2012.
  • 59 % des interviewés favorisent les produits labellisés en premier lieu pour la qualité puis pour l'origine alimentaire. L'aspect environnemental n'arrive qu'en troisième position et la tendance est en recul.
  • Les attentes envers les grandes surfaces en matière de respect de l'environnement restent fortes. Toutefois, ce critère est en régression par rapport aux études précédentes. Par contre, les interviewés reconnaissent que les grandes surfaces accordent de plus en plus d'importance à la suppression des suremballages.

 

Un focus sur les perceptions et jugements à l'égard de la brique alimentaire est ensuite traité dans l'étude jointe ci-après.

 

 A télécharger:

L'étude Ifop "Les Français et les emballages de produits alimentaires"

A lire également

Des pâtes pas banales !

Le 27/06/2017

Bannies du régime sans gluten, trop raffinées, soupçonnées de faire grossir… les pâtes révisent leur copie, et répondent aux nouvelles attentes des consommateurs. Réassurance, praticité, naturalité, plaisir, côté ludique, tous ces aspects sont revus, de la recette au packaging !

Le "sans traitements", une réponse alternative à mi-chemin entre le conventionnel et le bio. Démarche opportuniste ou durable ?

Le 24/05/2017

A mi chemin entre le bio et le conventionnel, l’arrivée d’une voie "sans traitement" semble représenter une réponse aux consommateurs alternatifs, pas encore bio-convertis… Cette nouvelle filière saura-t-elle néanmoins séduire durablement les influentes générations Y et Z, dites "sans concessions" à l'égard de leur responsabilité sociétale ?
[...]

Le petit-déjeuner : un moment de consommation propice à l'innovation...

Le 23/05/2017

Depuis quelques temps, les pays anglo-saxons revisitent l'offre de produits dédiés au petit-déjeuner. Exit les tartines au beurre, les plats considérés comme cœur de repas ont trouvé un relai de croissance au travers d'un nouvel instant de consommation : pizzas, wraps et burgers s'invitent sur le petit-déjeuner pour réveiller nos papilles…