"Les Français et l'alimentation", résultats du baromètre Ania - Tns Sofres

Le 10 juillet 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Selon le baromètre "Les Français et l'alimentation" réalisé par l'Ania et TNS Sofres, la méfiance des Français est grandissante quant au contenu de leurs assiettes. Bon nombre d'entre eux souhaitent une traçabilité renforcée des aliments.

 

 

 

Cette étude, réalisée en mai 2013, s'appuie sur un échantillon de 1000 personnes agées de 18 ans et plus. Les résultats sont comparés à ceux de l'étude précédente de 2008.

 

 

 

 

 Parmi les grands enseignements de cette étude, il apparaît que :

  • L'alimentation est toujours au coeur des préoccupations des Français et plus particulièrement "une alimentation variée, saine et équilibrée" pour préserver sa santé.

 

graph

  • Une baisse généralisée de tous les critères évalués est constatée par rapport à l'étude de 2008, excepté le critère prix.

 

  •  Néanmoins des différences significatives apparaissent en terme de satisfaction:
    • critères satisfaisants pour les Français (mais en baisse néanmoins vs étude de 2008) : la "varieté des produits", la "facilité de préparation" et "la conservation des produits alimentaires" .
    • critères non satisfaisants pour les Français : la "sécurité des produits" et les "informations transmises sur l'étiquetage" avec une forte chute par rapport à 2008, en partie à cause de la crise alimentaire. Les Français semblent largement insatisfaits par le prix également.

 

  • L'industrie alimentaire souffre d'une nette dégradation de son image et suscite des suspicions croissantes sur la maîtrise des risques et la transparence. 

 

  • Néanmoins, les entreprises agroalimentaires sont reconnues par les Français comme dynamiques et innovantes. 

 

  • Mais les consommateurs sont dans l'attente forte d'une meilleure information, en particulier sur la traçabilité des produits.

 

A télécharger:

Le baromètre complet de l'Ania-Tns Sofres intitulé "Les Français et l'alimentation".

 

A lire également

Compléments alimentaires et galénique : réinventer la façon de consommer les vitamines.

Le 15/05/2018

Les compléments alimentaires sortent de leur traditionnelle galénique pour conquérir de nouvelles cibles et rendre leur usage plus en adéquation avec les tendances actuelles. Gélules, sirop, poudres sont délaissés au profit de solutions s'intégrant en cœur de repas (topping), de propositions nomades, de formules personnalisables…

OPCALIM  Programme Mut'Eco

Transition numérique des IAA : un coup de pouce sur les fonds de formation

Le 15/05/2018

Du 1er mars au 31 octobre 2018, OPCALIM mobilise 2.4 millions, dont 1.9 millions pour Bretagne et Pays de la Loire, pour financer les formations des entreprises agro-alimentaires < 250 salariés.

Substituts de viande : vers des appellations misant sur les caractéristiques propres au végétal ?

Le 14/05/2018

Alors que Le Boucher Vert vient de changer son nom pour Hari&Co, la marque va peut-être devoir réaliser une seconde refonte de ses packs… Un amendement adopté le 19 avril 2018 compte interdire aux acteurs du végétal d’utiliser les noms propres à l’univers de la viande.