New Covent Garden : une soupe misant sur le plaisir et la praticité mais manquant au final de simplicité…

Le 25 juin 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Lancées au Royaume-Uni en mai 2012, les soupes Fresh Bowls de New Covent Garden avaient tout pour être un succès. Or, après un an de commercialisation, les ventes n’ont jamais décollé, la DV (Distribution Valeur) n'ayant pas excédé 14 %.

Le spécialiste des soupes New Covent Garden propose depuis mai 2012 une ligne de soupes avec une couche de légumes frais, présentées dans un bol micro-ondable compartimenté : la soupe d’un côté, une sélection de légumes frais de l’autre. Les deux parties sont séparées par un opercule micro-perforé, les légumes cuisant ainsi avec la vapeur de la soupe. Il « suffit » ensuite de mélanger l'ensemble afin de créer un plat vraiment différenciant.

New Covent Garden3

Micro-ondable, prêt à consommer en 5 minutes, saveurs originales, apportant trois des cinq portions journalières recommandées en fruits et légumes, packaging recyclable issu de forêts éco-gérées… les arguments en faveur d’un succès étaient nombreux.

 

Le succès d’une innovation réside en grande partie dans la simplicité.

New Covent Garden2

 

Selon TNS Sofres, l’intérêt pour la simplicité concerne entre 69 et 87 % des individus selon les pays. Xavier Terlet, fondateur du cabinet XTC, confirme que  « les attentes dans le domaine de la simplicité sont fortes : restons simples ! On comprend plus facilement les choses simples et non les produits souvent trop compliqués que l'on voit apparaître parfois ».

Simple signifie naturel, facile à comprendre, pratique, s’utilisant partout, pouvant être consommé par n’importe qui, à un prix abordable

Ici cette simplicité n’était pas tout à fait au rendez-vous : mode d’emploi compliqué à comprendre, manipulation nécessitant une certaine dextérité pour ne pas se brûler, recommandations quelque peu anxiogènes (« be extra careful »). A cela s’ajoute un prix 20 % plus élevé que les autres soupes de la marque (2,99£ contre 2,20£).

Mais l’entreprise britannique, qui n’en est pas à sa première innovation de rupture (soupe alcoolisée Bloody Mary à base de vodka entre autres), poursuit sa dynamique d’innovation. L’échec forme le terreau des succès ultérieurs…

A lire également

Marché du sushi : la GMS se différencie par une offre version DIY.

Le 18/12/2017

La France est devenue le plus gros consommateur de sushis en Europe… Depuis quelques années, ce mets japonais a pris son envol. Et l'offre ne se résume plus aux chaines de restaurants. La GMS a su se positionner avec des corners dédiés tandis que les industriels proposent des solutions pour réaliser ses propres sushis de façon simple et esthétique.

TeaBrewer : une expérience de thé gastronomique avec la praticité d’un sachet de thé

Le 12/12/2017

Les innovations issues de l’expérience utilisateur, offrant une réponse à une problématique de consommation sont souvent l’objet de projets d’innovation réussis... Inspiré du CoffeeBrewer, Ulrik Skovgaard Rasmussen a donné naissance au TeaBrewer, offrant une réponse à la consommation d’un thé de qualité en toutes circonstances !


[...]

Yaourt " fin de repas" : vers une fin de règne ?

Le 20/11/2017

Produits de grande consommation, les produits laitiers présentent des atouts nutritionnels indiscutables. Afin de faire face à un marché en souffrance, les produits laitiers sortent de leur carcan "fin de repas" et les industriels innovent sur le segment snacking sain, répondant ainsi à l'attente de consommateurs en terme de nomadisme.