La Bretagne remise au goût du jour

Le 28 juin 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Hermines, Triskel, Gwenn Ha Du, Bigoudène, noir et blanc, Fest-noz, galettes de sarrasin ou kouign amann sont les emblèmes et symboles de la Bretagne. Ce patrimoine traditionnel breton "se relooke"...

 

 

 

En effet, certains industriels de l'agroalimentaire dépoussièrent les traditions bretonnes. Leurs marques ou concepts s'appuient donc sur une identité visuelle "bretonnante" plus dynamique et rajeunie et parfois même humoristique.

 

 

 

 

Le relooking made in Breizh

En GMS : la marque Ty-Gwenn à la conquête des linéaires français

Ty gwenn newLa societé DV créée par Damien Vergnault en 1995 lance une nouvelle gamme de 14 produits signée Ty-Gwenn. Ce sont des préparations artisanales conçues à base de poissons et crustacés : soupes, rillettes... Ces produits sont fabriqués à la Conserverie des Saveurs (44). Cette nouvelle marque de produits 100% bretons est en rupture avec les codes classiques bretons :

  • Un logo Ty-Gwenn avec une jeune et jolie bigoudène à l'allure plus moderne que les traditionnelles bigoudènes bretonnes.
  • Une identité visuelle aux couleurs vives et flashy en opposition aux couleurs traditionnelles de la Bretagne : le noir et blanc .
  • Un affichage de l'appartenance identitaire avec logos "Produit en Bretagne". De plus, la marque Ty-Gwenn met à l'honneur d'autres industriels bretons grâce à l'apposition des logos des "co-brandeur" . En effet, les produits Ty-Gwenn sont élaborés en partie avec des produits emblématiques de la région Bretagne tels que le cidre Loïc Raison, le sel de Guérande ou le beurre Le Gall...

 

 En GMS : le changement d'identité pour Agrilait

Agrilait mascotteAgrilait, fabricant de produits laitiers en Ille-et-Vilaine a renouvelé son identité. Le petit breton a fait place à une vache bretonne guillerette qui figure aujourd'hui sur tous les packs.

La marque affiche ainsi clairement son dynamisme avec sa nouvelle mascotte. Les couleurs choisies sont facilement assimilables aux codes de la Bretagne. Un réel coup de jeune créant de la sympathie sur un ton humortistique !


Des produits bien identifiables en rayon avec un dessin de cette vache bretonne propre à chaque catégorie de produits : un dessin spécifique pour le lait entier, pour le lait écremé et le lait Bleu-Blanc-Coeur.


 

En RHD : Mamie Bigoude, une crêperie pas comme les autres

Montage Mamie BigoudeFace à un décor parfois vieillissant des traditionnelles crêperies bretonnes, Mamie Bigoude a misé sur une atmosphère très originale et décalée avec comme porte-parole une mamie rock'n roll des années 50. Couleurs chatoyantes, objets sortis de leurs usages habituels, lieu insolite transportent les convives dans une ambiance unique.

A l'heure actuelle, 4 crêperies Mamie Bigoude ont ouverte leurs portes en France : la première à été créée à Limoges en 2008, puis à Tours, La Rochelle en 2012 et la petite dernière à Chambray les Tours en mai 2013.

Le principe repose sur une maison reconstituée avec pour chaque salle de restauration une pièce de la maison de Mamie Bigoude. Les convives peuvent ainsi manger sur le lit ou encore la baignoire de Mamie Bigoude. Victime de son succès, les réservations de tables doivent être réalisées bien à l'avance.

 

Le plaisir : une clé d'entrée de la tradition revisitée

Dans un pays où la tradition culinaire est forte avec un intérêt particulier pour le goût, la tendance plaisir propose toujours plus d'innovations. Cette tradition, qui par définition est la transmission continue d'un contenu culturel à travers l'histoire, se trouve alors revisitée avec une prédominance du plaisir.

En effet, les consommateurs français sont nostalgiques du temps passé et regrettent les bons vieux plats d'antan, simples, vrais au goût unique. De cette nostalgie est née cette recherche d'authenticité et de plaisir avec des innovations produits intégrant :

  • le savoir-faire d'avant avec les contraintes de fabrication d'aujourd'hui
  • une liste d'ingrédients plus simple
  • une sélection des matières premières avec parfois même la réutilisation de "vieux ingrédients", les légumes oubliés en sont un parfait exemple.

La tradition ne peut donc perdurer que si elle s'inscrit dans un processus de réinterprétation permanente.

A lire également

L’innovation dope le marché de la 4ème gamme : vers de nouveaux territoires et de nouveaux usages.

Le 25/04/2017

L'été approche et, face à la concurrence des produits frais non emballés ou des barquettes en flow pack, les marques de la 4ème gamme déploient leurs innovations. Entre saveur, présentation ou usage, les promesses marketing se multiplient pour une offre en mode séduction. En smoothie ou sur les barbecues, le segment élargit le champ des possibles.

Gamme classique Brasserie de l'Hermine

La Brasserie de l’Hermine affiche un ancrage régional… pour revendiquer son identité gustative !

Le 24/04/2017

Capitaliser sur son identité régionale, c’est le positionnement opté par de nombreuses marques. La Brasserie de l’Hermine, fière de porter certains attributs bretons, fait le choix d’un ancrage régional plus modéré, inscrivant ses origines dans une histoire plus large pour assumer la "belgitude" de ses bières et revendiquer son caractère gustatif !

Eaux de bouleau, d'érable, de bambou... Les stars des eaux santé !

Le 20/04/2017

Après l'eau de coco, de nouvelles eaux surfent sur la vague naturelle voire élémentaire. Utilisées depuis des millénaires à des fins médicinales, les eaux de bouleau, d'érable et de bambou apparaissent en grande consommation. Sur quelles promesses marketing s'appuient les marques pour investir le secteur boisson ?