EALA 2013 - Les avancées des technologies laser dans l'automobile

Le 14 mai 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Les journées Européennes des applications laser dans l’automobile organisées par l'« Automotive circle international » regroupent constructeurs automobiles mondiaux, sous-traitants laser, centres de recherche tels les Fraunhofer et autres participants intéressés par le procédé laser et ses applications dans le secteur automobile. Il s’est déroulé en février 2013 à Bad Nauheim en Allemagne. Les conférences ont mis en valeur des avancées dans l’intégration des technologies laser dans les process d’assemblage notamment en réponse aux enjeux d’allègement mais également aux besoins de réduction des investissements de moyens industriels que peuvent permettre la productivité des technologies laser.

 

L’institut Maupertuis s’y est rendu et met en valeur les dernières avancées R&D présentées lors du salon, notamment :

  • La recherche de moyens de fabrication nouveaux permettant de réduire les investissements comme la technologie SLM (Selective Laser Melting) ou frittage laser jusqu’à présent réservée à du prototypage rapide. L’institut Fraunhofer ILT a évalué plusieurs applications de cette technologie dans l’automobile.
  • L’utilisation de procédés laser pour les process de découpe et d’assemblage de matériaux polymères (notamment CFRP) et multi-matériaux (polymère/acier).

Mais également le déploiement concret sur des lignes de production :

  • Pour le soudage laser des pavillons, hayon, portes et côtés de caisse de la nouvelle Audi A3 (caisse en blanc majoritairement en acier haute résistance formé à chaud)
  • Pour le soudage des portes, du hayon et pavillon de la 208 (réduction largeur de feuillure de porte de 12 à 5 mn, et réduction très importante du nombre de robots)

 

Ligne directrice des conférences : la réduction de masse des véhicules

Les composites et les assemblages mixtes composites/aciers sont avec les alliages d’aluminium les matériaux à exploiter dans le domaine automobile ces prochaines années. Afin de compenser leur coût élevé par rapport à l’acier, l’optimisation et la flexibilité des process de mise en forme et d’assemblage sont un enjeu important. L’emploi du laser contribue à ce défi économique. L’Institut Maupertuis retient notamment de ces conférences :

  • L’émergence de lasers hybrides pour les assemblages dissemblables type Alu-Cuivre (application dans les batteries)
  • La faisabilité de découpe par laser des composites fibres de carbone
  • La flexibilité et la productivité apportées par le laser à travers diverses applications chez les constructeurs (préparation de surface avant soudage, traitement de surface, brasage, soudage)

 

 Compte rendu complet Institut Maupertuis EALA 2013

A lire également

Revue de presse Véhicules & Mobilités du 23/06/17

Le 23/06/2017

Vélo, Voiture électrique, Boîtier connecté, Batterie, Pneu, Assurance

Revue de presse Véhicules & Mobilités du 16/06/17

Le 16/06/2017

Covoiturage, Big Data, Stockage batteries, Bornes recharges, Véhicule autonome, Route du futur, Chine

La place de la voiture demain : l'équilibre difficile du secteur automobile

Le 09/06/2017

Comment concilier des objectifs économiques et des objectifs écologiques sans faire de compromis ? L'institut Montaigne a publié ce mois-ci un rapport intitulé "Quelle place pour la voiture demain ?" et fait 10 propositions pour répondre à ces questions. Voici notre synthèse de la synthèse :-)