Un mini distributeur automatique pour les enfants à partir d’un an

Le 13 mai 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Initiative anglaise de l’entreprise Ella’s Kitchen, le distributeur automatique propose un snacking sain pour les tout-petits enfants.

Ella’s Kitchen est une entreprise britannique qui a développé une gamme de produits naturels pour bébé et jeunes enfants 100% Bio : compotes, purées, smoothies, yaourts, snacks de fruits et céréales…

Dans cette initiative, Ella’s Kitchen souhaite accompagner l’éducation des jeunes enfants sur une alimentation saine en leur offrant la possibilité de découvrir très jeunes des goûts variés de produits simples nutritionnellement bons pour la santé.

  • Le distributeur mesure 115 cm de haut pour permettre à des enfants, à partir de 1 an, de pouvoir accéder aux touches de commande.
  • Les concepteurs de la machine ont travaillé son attractivité pour un jeune public avec des visuels simples, facile à identifier, très colorés.
  • 12 offres de snacks à base de fruits sans sucre ajouté sont proposées.

DA 2

 Grignotage + Sain = l’équation impossible ?

"Les distributeurs automatiques de boissons et de produits alimentaires payants et accessibles aux élèves sont interdits dans les établissements scolaires à compter du 1er septembre 2005".
> loi n° 2004-806 du 9 août 2004, art. 30.

Tel a été en 2005 le choix de la législation française pour lutter contre l’obésité.

L’interdiction vaut-elle éducation ? Le choix semble impossible.

Tous les nutritionnistes s’accordent à dire que le grignotage au cours de la journée n’est pas souhaitable. Alors,

  • vaut-il mieux accompagner un mouvement de changement d’habitudes alimentaires qui semble inéluctable vers une alimentation choisie et saine ?  
  • ou vaut-il mieux éduquer les enfants à respecter un rythme de prise alimentaire plus en adéquation avec notre métabolisme et nos dépenses énergétiques ?

DA 3Si cette DA pour les tout-petits ne règle pas la question, elle atténue les effets négatifs du snacking en orientant les enfants vers des produits moins gras et moins sucrés que ceux habituellement proposés dans une offre classique.

Avec un aspect ludique, elle attire naturellement les enfants vers une autonomisation de leur choix et participe ainsi à l’éducation du goût.  Sur ce point aussi, les professionnels de la santé sont en accord pour dire que c’est un élément initial et primordial à la construction d’une bonne structure alimentaire d’avenir.

A lire également

Snacking sain : et si la solution passait par des offres personnalisées ?

Le 23/03/2017

Le snacking continue de performer et les préoccupations santé constituent un réel moteur d'innovation sur le segment. Alors que le sujet de la nutrition personnalisée apparait comme une solution prometteuse pour résoudre la difficile équation de la gestion du poids et autres paramètres de santé, l'offre snacking pourrait bien s'en inspirer….

Une communication humoristique pour les substituts de viande.

Le 21/03/2017

Les dernières éditions du SIAL ou du SIRHA ont fait la part belle aux innovations veggies et ont été à l'image de cette vague de végétarisme qui déferle sur l'alimentaire. D'une communication plutôt sobre et axée environnement ou santé, le 100% végétal s'oriente de plus en plus vers une stratégie décalée, des packagings funs et colorés.

Alimentation santé : le mariage de la biologie et des technologies se concrétise par une offre alimentaire marketée.

Le 06/03/2017

Très en vogue Outre-Atlantique, le bio-hacking est un concept basé sur l'amélioration des capacités physiques et mentales grâce l'association de la technologie et de la biologie au service de l'alimentation personnalisée. Pratique facilitée par la révolution des capteurs en tous genres, elle donne aujourd'hui naissance à des gammes de produits…