Restaurant Le Thème : quand l’éphémère devient durable

Le 06 mai 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Depuis 15 ans le restaurant Le Thème change de décors chaque année pour créer une ambiance insolite au cœur de Liège en Belgique.

 

L’endroit est désormais connu à Liège. Ce restaurant est totalement re-décoré tous les ans ou tous les 18 mois pour offrir une ambiance surprenante et nouvelle à ses convives.

La « thématisation » s’est structurée au fil des années. En s’agrandissant, le créateur et patron, Michel Bebelman, s’est adressé à des studios de création pour inventer des scénographies complètes et variées qui permettent de faire voyager les clients dans des univers mythiques de périodes de l’Histoire ou de séries télévisées.

Theme 2

 

 

 

 

Quelques exemples de thèmes précédents : Les Romains, Ma Sorcière Bien Aimée, Le Jeu d’Echecs…

 

 

La dernière scène 2013 nous transporte dans l’univers de la série Chapeau Melon et Bottes de cuir. Structuré comme un Cluedo géant, le décor permet aux clients de traverser les différents espaces présents dans la série. Cette création est l’œuvre de l’agence Lucidee.

Theme 4

La carte propose une cuisine variée mais non thématisée. Le concept induit un positionnement prix qui s’adresse plutôt à une clientèle aisée. Il faut compter entre 50 et 60 € pour un menu vins compris. Extrait de la carte :

Theme 3

De l’éphémère qui dure

On aurait aussi pu imaginer un éphémère plus éphémère en périodicité de renouvellement. Mais le changement de décor génère un coût de 10 à 20000 €. C’est la raison pour laquelle chaque ambiance se construit pour une période d’un an à 18 mois.

Le principe de l’éphémère est de mourir pour mieux exister. Quoi de plus attractif que de se précipiter dans un endroit « branché » avant qu’il ne disparaisse et, ainsi, faire partie des Happy Few ? En restauration, l’éphémère disparait pour mieux se re-générer, sous une autre forme, mais en général, ailleurs, dans un autre endroit, une autre ville…

Ici l’éphémère dure. L’éphémère, c’est la théâtralisation. Mais la fidélisation au lieu reste et s’ancre d’autant plus qu’elle porte la promesse d’un moment unique sans cesse renouvelé.

 

A lire également

Le jambon-beurre, détrôné par le burger, souffre de la montée en gamme du snacking !

Le 16/04/2018

Le jambon-beurre a été consommé 1,2 milliards de fois en France en 2017. Fait historique : il est pour la première fois dépassé par le burger, star des fast-foods, selon l'indice jambon-beurre de Gira Conseil. Face à la montée en gamme du snacking, le jambon-beurre conforte sa place de produit d'appel d'entrée de gamme !

La tendance "Hygge" version restauration collective

Le 04/04/2018

Lors de la 6ème édition de Cantina, convention de la restauration collective, la société IBOOZT est intervenue sur le mouvement Hygge, qui permettrait de concilier la qualité de l’alimentation avec le bien-être personnel et l'efficacité professionnelle. Au Danemark, la restauration collective est passée à ce modèle...

Le kasha surfe sur la tendance sans gluten, en restauration et bientôt en GMS.

Le 30/03/2018

La tendance est à la découverte de nouveaux ingrédients qui s'immisceraient dans nos plats traditionnels pour y apporter une touche "healthy". Le sarrasin peut par exemple se prévaloir de nombreux bienfaits santé. Place aujourd'hui au kasha qui inspire à la fois des nouveaux concepts de crêperies mais également l'innovation industrielle.