Inédit en France, retrait de ses œufs de batterie pour Monoprix

Le 02 mai 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Après 15 mois d'actions menées par l'association de protection des animaux L214, Monoprix s'est engagé à retirer, de ses linéaires, ses œufs de batterie à marque propre. Un engagement sans précédent en France pour le bien-être animal.

Ces 15 derniers mois de multiples actions ont été engagées par l'association L214 partout en France devant les magasins Monoprix : manifestants déguisés en poulets géants, distribution de tracts et pétitions... Fondée en 2008, L214 (appelée aussi L214 Éthique et Animaux) est une association française de protection animale, sans but lucratif. Elle s’intéresse à la défense des animaux utilisés pour la consommation alimentaire (viande, lait, œufs, poisson), à leurs conditions d'élevage, de transport, de pêche et d'abattage.

 

 

Face à cette pression, Monoprix a décidé d'exclure ses œufs de batterie de sa marque distributeur et de ne privilégier que les œufs alternatifs (œufs bio, œufs Label Rouge et œufs produits par les poules élevées en plein air).

Cette initiative inédite en France est déjà habituelle dans la grande distribution en Allemagne, en Belgique ou aux Pays-Bas. C’est aussi le cas chez Sainsbury's en Grande-Bretagne ou encore chez Coop, la première enseigne de distribution en Italie. Par contre, les autres enseignes françaises comme Auchan, Carrefour et Leclerc font pour l’instant la sourde oreille mais l’association L214 ne compte pas s’arrêter là !

Le bien-être animal : une nouvelle clé d'entrée ?

Poules plein airL’œuf, aliment de base par excellence, très protéiné et peu cher a le vent en poupe. Le marché de l'œuf est en croissance, +3% en volume et +6% en chiffre d’affaires en 2012. Cette progression est boostée par la performance des œufs alternatifs : + 8% en CA vs N-1 (source Linéaires d’après Nielsen 2012).

73 % des Français considèrent les conditions d'élevage comme un critère de choix lorsqu'ils achètent un produit d'alimentation d'origine animale et 15 % considèrent qu'il s'agit d'un critère de choix déterminant (selon un sondage Ifop en 2012).

D'autres initiatives émergent en France autour des œufs. Depuis février, Système U propose des œufs MDD issus du cahier des charges Bleu-Blanc-Cœur. Ils sont produits par des poules nourries d’aliments riches en Oméga 3 : le lin et la luzerne. Ce lipide agit sur la santé et la fertilité de l’animal et participe donc à son bien-être.

Jusqu’alors peu présent dans la communication des marques, le bien-être animal peut-il devenir une nouvelle clé d’entrée pour répondre à l’émergence de comportement plus respectueux de la planète et de sa faune ?

Mots clés

DD

A lire également

Consomm-acteurs : les entreprises qui mettent le bien-être animal au cœur de leur projet d'innovation.

Le 11/12/2017

Biodiversité, sauvegarde des espèces menacées, bien-être animal… Les exigences des consommateurs vont en faveur des produits "animal friendly"… Entre 2011 et 2017, les innovations positionnées "éthique - animal" ont été multipliées par 4 en Europe. Point sur ces innovations qui axent leur communication sur l'éthique.

A quel bio se fier ?... Vers un nouveau label bio plus crédible prenant en considération la segmentation du marché ?

Le 20/11/2017

En 2016, le marché du bio a bondi de 20%, atteignant 7 milliards d’euros, témoin d’une véritable confiance des Français envers l'AB... Néanmoins, les labels actuels ignorent la segmentation amorcée du niveau d’exigence des consommateurs et d’engagement des différents acteurs. Quel nouveau visage peut-il revêtir pour répondre à ces évolutions? [...]

Memphis Meats parie sur les boulettes de volailles en laboratoire

Le 01/11/2017

Alors que le monde fait face à des défis sociétaux, énergétiques et environnementaux, la start-up Memphis meats mise sur une viande fabriquée en laboratoire à partir de cellules souches comme alternative à l'élevage animal… C’est techniquement possible, économiquement perfectible mais est-ce nutritionnellement et émotionnellement acceptable ? [...]