Une deuxième autoroute électrique en Allemagne grâce à un partenariat BMW - Siemens

Le 29 avril 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Après l’annonce en 2011 par le fournisseur d’énergie E.O.N de l’installation de bornes de recharge pour véhicules électriques sur l’A8, c’est au tour de BMW, en partenariat avec Siemens, d’annoncer la création d’une autoroute électrique sur l’A9, afin de relier Munich, Nuremberg et Leipzig.

Ce seront 8 bornes de recharge rapide fournies par Siemens et exploitées par E.O.N qui seront déployées d’ici janvier 2014. Grâce à ces bornes, 80% de la batterie pourra être rechargée en 20 minutes.

Le constructeur allemand BMW, avec son partenaire Siemens, a décidé de se donner les moyens de réussir la commercialisation de sa gamme i, avec en ligne de mire la commercialisation de la BMW i3, prévue le 16 novembre 2013.

C'est dans ce cadre également que le constructeur avait conclu en début d'année 2013 un partenariat avec Schneider Electric et le prestataire de services de mobilité électrique The Mobility House (TMH). L'accord comprend la vérification des installations électriques de la maison du client, la fourniture et le montage de la borne de recharge murale Schneider ainsi que la maintenance du système.

A noter également que BMW a récemment lancé « l’Electronaut Effect », un outil en ligne destiné à tous les utilisateurs potentiels de VE, intéressés par des données d’usage réel du VE. Cet outil est alimenté par les 700 testeurs de la gamme expérimentale « ActiveE » répartis dans le monde. Les données sont mises à jour toutes les semaines et donnent des informations sur la distance moyenne parcourue par les utilisateurs, l’autonomie du véhicule, les gains de consommations, l’impact environnemental etc. en conditions réelles. Ce qui en ressort d’ores et déjà, c’est que le véhicule correspond aux usages d’une majorité de testeurs avec une distance moyenne parcourue de 58 km pour 160 km d’autonomie annoncée par l’ActiveE.

BMW déploit donc une stratégie globale centrée sur les besoins de ses clients potentiels, en agissant sur les différents freins existants:

  • en prouvant que ses véhicules correspondent bien aux usages des utilisateurs de VE,
  • en facilitant le développement de la recharge à domicile grâce à un partenariat qui sécurise l'installation du système,
  • en déployant un réseau de bornes sur le réseau autoroutier pour faire disparaitre la peur de la panne sèche.

En jouant sur ces différents leviers, BMW sécurise son plan de développement des véhicules électriques et maximise les chances de succès de sa gamme i.

A lire également

Revue de presse Véhicules & Mobilités du 13/10/17

Le 13/10/2017

Véhicules électrique - Renault - Pollution - Paris - Recharge électrique - Bus électrique - Hydrogène

Revue de presse Véhicules & Mobilités du 06/10/17

Le 06/10/2017

Ville - Voiture autonome - Batterie - Métaux - Aval automobile - Bornes de recharge - VTC - Avion électrique

Quel cerveau pour la voiture du futur ? [par l'Atelier]

Le 29/09/2017

[Extrait de l'article initialement paru sur l'Atelier] La voiture de demain sera non polluante, ultra-communicante et autonome. Mais pour libérer le conducteur de toute tâche de conduite, celle-ci devra disposer d'une puissance de calcul conséquente. Une rupture technologique pour les constructeurs automobiles et leurs équipementiers.