Transition énergétique : changement de modèle économique pour les entreprises

Le 23 mai 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
La transition énergétique correspond à un changement de modèle économique, source de nouveaux marchés à exploiter pour les entreprises. Panorama de ces opportunités et éclairages sur les leviers de cette mutation.
Entreprise et transition énergétique

Changement de modèle économique

La transition énergétique est devenue une nécessité pour convertir notre modèle économique actuel, basé sur le capital et le travail, consommateur de ressources naturelles et d'énergies fossiles, producteur d'émissions de gaz à effet de serre, en un nouveau modèle économique.

Quels sont les scénarii existants ? Dans quels domaines peut-on les traduire le plus facilement ou le plus rapidement en opportunités de marché ? 

 

 


Scénario de transition énergétique et solutions à mettre en oeuvre

Selon l'association Négawatt il faut s'appuyer sur le triptyque : Sobriété, Efficacité énergétique, intégration des énergies renouvelables. L'objectif se décompose en deux temps et recouvre trois catégories d'actions :

Bien consommer l'énergie, en évitant d'en consommer trop, par la mise en oeuvre de solutions connues de sobriété, ou par l'intégration de solutions d'efficacité.

Utiliser les énergies renouvelables afin d'éviter le recours aux énergies fossiles (et nucléaire) tout en réduisant les risques que font encourir notre modèle économique actuel à notre capital naturel.

  • Actions de sobriété et efficacité : Il est d'ores et déjà possible de réduire les besoins d'énergies sur 3 usages : la chaleur, la mobilité et l'électricité spécifique (éclairage, électroménager, informatique, bureautique, moteurs électriques utilisés dans l'industrie ou le bâtiment) ; que ce soit dans le bâtiment, les équipements, les transports, les process industriels.
  • Les solutions de recyclage et de tri participent à la sobriété globale en économisant l'énergie nécessaire à la production des matières premières.
  • Pour finir le développement des EnR et notamment des filières bois et méthanisation associé aux solutions de stockage d'énergie permettent de progresser sur ces objectifs.

Panorama des marchés de la transition énergétique

Les solutions évoquées ci-dessus génèrent de nouveaux besoins et créent de nouveaux marchés pour les entreprises, en voici quelques illustrations, produits, ou services :

  • Filière Transport : dans ce domaine les solutions qui tirent les marchés englobent tout à la fois, les formules d'écomobilité, les solutions décarbonées (développement des modes doux, des services de location, de partage, de libre-service, de billetterie), le développement des biocarburants, l'optimisation des flux logistiques, la logistique urbaine du dernier kilomètre, le report multi-modal, la combinaison ferroviaire-route, les solutions TIC pour faciliter l'information des voyageurs et la gestion des transports.
  • Filière Bâtiment : dans le secteur du bâtiment les priorités sont mises sur la rénovation des bâtiments, le développement des pompes à chaleur, des ventilations double-flux, les systèmes de récupération de la chaleur des eaux usées, les industries des matériaux isolants,  les outils de gestion et de maîtrise de la consommation énergétique, l'intégration dans l'habitat d'installations qui utilisent de l'énergie renouvelable, le développement dans son ensemble d'une filière "construction durable" et l'émergence des entreprises de services de rénovation globale.
  • Filière Alimentaire :  l'accent sera mis sur la production de produits bio, la mise en avant de la production et de distribution locale, les démarches d'optimisation des emballages, de tri et de réduction du gaspillage.
  • Filières industrielles : elle vont intégrer dans leurs produits et leurs process l'écoconception, la valorisation des déchets, le recyclage et l'optimisation du tri, le tout pour tendre de plus en plus vers une économie circulaire. Les filières des équipementiers, de méthanisation, de valorisation de biogaz, de contrôle des fluides, de solutions et des infrastructures de stockage d'énergie vont également être l'objet d'une forte demande.
  • Biens de consommation : pour ceux-ci l'orientation se fera en direction des matériels moins énergivores. On découvre également une nouvelle offre de loisirs et de tourisme local.
  • Filière Agricole et Santé : l'accent est mis sur le développement d'une nutrition animale moins carbonée, d'une agriculture moins dépendante d'engrais chimiques et qui permet aux sols de garder leur fertilité naturelle. L'adoption de l'agriculture urbaine et péri-urbaine qui favorise l'approvisionnement en circuit court des villes et de la réduction des gaz à effet de serre.
  • Commande publique : avec l'instauration de cahiers des charges qui favorisent les trois critères suscités, certains produits seront mis en avant, tels que les produits et matériaux décarbonés, les services de location et de partage, les aménagements urbains communicants.
  • Formations : l'accroissement d'une offre de formation en lien avec ces nouveaux métiers d'énergéticiens, thermiciens, acousticiens...Les formations autour de "l'état de l'art" : expertise, certifications, études, installateurs mais également les formations type "éco-conduite", bilan carbone, analyse du cycle de vie, vont tirer la demande.

Quels leviers pour aider les entreprises à accéder à ces marchés

D'une façon globale, l'entreprise peut s'appuyer sur des mesures fiscales qui incitent à l'utilisation de nouvelles sources d'énergies, des normes, des réglementations qui elles aussi améliorent le recours aux EnR et aux solutions moins consommatrices d'énergies fossiles.

Elle peut également prendre le territoire comme allié pour expérimenter ces solutions, utiliser la communication comme vecteur de la transition et mobiliser différents dispositifs de financement

  • Démonstrateurs : les territoires ont vocation à devenir des lieux d'expérimentation de la transition énergétique au travers d'éco-cités conçues sous forme de living labs pour tester toutes  ces avancées en respectant l'utilisation de la terre et de l'espace. A qualité de vie égale, voire supérieure à celle que nous connaissons actuellement, que ce soit en termes de confort ou de praticité, et sans engendrer une augmentation des dépenses contraintes des ménages.
  • Communication positive sur la transition énergétique pour éviter la "green fatigue". Communiquer de façon positive est incontournable. La transition énergétique ne doit pas être ressentie comme une double peine par les acteurs économiques. Elle doit aller vers les clients et les inciter à avoir cette démarche d'économies en montrant que limiter le gaspillage ne veut pas dire, "avoir moins de confort" ; ou que changer ses habitudes ne se résume pas à plus d'efforts et ne coûte pas forcément plus cher. Elle doit aussi valoriser les solutions développées par les filières EnR pour favoriser leurs utilisations dans l'industrie et le secteur tertiaire.
  • Les fonds ou dispositifs qui peuvent aider les entreprises de la transition énergétique

 

    • Les fonds publics tels que le fonds chaleur, les fonds régionaux, les fonds européen FEDER. Les FC de placement des régions dans des PME qui traitent d'activité de transition énergétique.
    • Des supports financiers privés qui peuvent servir à financer la transition énergétique (livret épargne - FCPI - crowdfunding : plateforme de finance participative - SCA : société en commandite par actions qui gèrent les placements sur le long terme de particuliers sur des projets innovants ou responsables).
    • Les dispositifs tels que le crédit carbone et les C2E qui ont permis et incités les ménages à réaliser des travaux qu'ils n'auraient pas envisagés autrement.

 

En savoir plus

A lire également

Retrouvez l'atelier "Le territoire, levier de la transition écologique et énergétique

Le 10/09/2015

Le troisième atelier "transition énergétique" de l'année 2015 a eu lieu le 10 septembre 2015 à la CCI Rennes de 8H30 à 12H00.
regardez en différé la vidéo et retrouvez les présentations.

Territoires, facilitateurs de la transition écologique et énergétique des entreprises

Le 01/09/2015

Pour faire face au enjeux de la transition énergétique, chaque entreprise peut mettre en oeuvre des actions individuelles d'adaptation. S'intégrer dans une dynamique collective lui permet d'aller plus vite et plus loin. C'est l'objectif des collectivités qui développent des démarches territoriales.

Retrouvez les présentations de l'atelier " Autoconsommation/autoproduction" du 9 juillet 2015

Le 09/07/2015

L'atelier du 9 juillet 2015 a été l'occasion de présenter la question de l'autoconsommation et de l'autoproduction pour les entreprises.
Pourquoi est-il pertinent de s'intéresser à une démarche d'autoconsommation dans le cadre d'une démarche de performance énergétique globale ?