Aixam racheté par Polaris : le marché du véhicule ultra-léger se structure

Le 15 avril 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Ce spécialiste de la conception et la fabrication de véhicules Ultra-Légers, et notamment des voitures sans permis, situé à Aix-Les-Bains, vient de voir Axa Private Equity, qui détenait 54 % du capital, vendre ses parts à l’entreprise américaine Polaris. Cette entreprise américaine est spécialisée dans les véhicules de niche et fabrique des véhicules tout-terrain et motoneiges (CA annuel de 2,5 milliards d’euros). L’asquisition d’Aixam par Polaris fait partie d’une stratégie de renforcement de son portefeuille dans les petits véhicules, spéciaux ou électriques.

En effet, parmi les acquisitions du groupe, Polaris a racheté mi-2011 Global Electric Motorcars (ancienne filiale de Chrysler), spécialisé dans les véhicules électriques multipassagers ; puis Goupil fin 2011, petite entreprise du Lot et Garonne, spécialiste du petit utilitaire polyvalent, et qui a développé depuis 1996 une gamme de véhicules utilitaires électriques avec des batteries au plomb. Suite au rachat de Goupil, René Basei, responsable vente et marketing de Polaris dans la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique, et nommé PDG de Goupil déclarait : « Ce sera notre première usine de production en Europe et notre cinquième dans le monde. Nous allons nous développer en dehors du continent nord-américain. La part de l'export est de 15 %. Nous voulons arriver à 33 % ». Nul doute que cette prise de participation majoritaire dans le capital d’Aixam entre dans cette stratégie de croissance à l’export et traduit une tendance à la concentration dans ce secteurs des véhicules ultra-légers.

Pour Aixam, Philippe Colançon, président d’Aixam Mega déclarait à la presse que "cet adossement à un groupe puissant est une chance pour le développement de nos marques et de nos modèles", en précisant les 230 emplois et les six usines du groupe seraient préservés.

 

Aixam fabrique en moyenne 10 000 véhicules par an avec un chiffre d’affaires consolidé supérieur à 90M€ en 2012. Elle produit à travers la gamme AIXAM des voitures sans permis, et pour la gamme MEGA, des petits utilitaires sans permis. Cette gamme MEGA développe son activité sur deux marchés : le marché de l’utilitaire compact ultra-léger et celui des véhicules électriques, à la fois pour les  professionnels et les particuliers. L’entreprise revendique une part de marché de 40% en Europe. En mars 2013, l’entreprise a lancé une gamme 100% électrique, la « e AIXAM ».

eAixam-eCoupeGamme e-Aixam, e-coupé. © Aixam

A lire également

Les transports à la demande : la mobilité qui sauvera les villes ?

Le 15/09/2017

A l’occasion de la sortie du rapport de POLIS “Mobility as a service : implications for urban and regional transport”, nous avions envie de revenir sur les transports à la demande et leurs enjeux dans le tissu urbain.

Revue de presse Véhicules & Mobilités du 15/09/17

Le 15/09/2017

Mobilité urbaine - Transport à la demande (MaaS) - Batteries - Voiture autonome - Véhicule électrique - PSA - Bosch

Rennes/Ille-et-Vilaine : des mobilités aux mobilités intelligentes [par inOut]

Le 08/09/2017

L’AUDIAR vient de publier un diagnostic sur l’écosystème de la mobilité de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine. La rédac’ d’InOut a rencontré Ronan Viel, analyste en économie territoriale et coordinateur de l’étude, qui dresse le portrait des acteurs bretiliens qui font vivre ce secteur et préparent les mobilités de demain.