Les produits du grands Ouest récompensés par les Palmes de l’Alimentation®.

Le 04 avril 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Un peu plus d'un an après leur lancement, les Palmes de l’Alimentation® viennent d’annoncer leur premier palmarès de produits alimentaires. Les prix, décernés par des observateurs indépendants et sans candidature des marques, visent à récompenser les bonnes pratiques des fabricants en matière de santé, d'environnement et de pratiques sociales.

 

Jeudi 29 mars, quarante produits de consommation courante se sont vus décerner ces premières Palmes de l'Alimentation®.

 

Quarante catégories de produits, quarante prix.

Isabelle Mallet et Patricia Boulos, toutes deux nutritionnistes, sont à l’origine de cette initiative. En partenariat exclusif avec Noteo, spécialisée dans la notation des produits à partir de critères objectifs et scientifiques, la première édition des Palmes de l’Alimentation a récompensé les produits alimentaires dans quarante catégories.

Pour réaliser la sélection, les experts de l’organisation ont choisi les produits sur les linéaires français. Au total, ce sont plus de 5.000 produits classés, dans quarante catégories, qui ont été analysés.

 

Les produits ont ensuite été notés sur des critères essentiels pour les consommateurs :

  • la qualité nutritionnelle,
  • l’impact sur l’environnement,
  • les démarches sociales des entreprises.

Tous les lauréats peuvent désormais arborer le logo « Palme de l’Alimentation by Noteo » sur leurs packagings et dans leur communication.

Pour en savoir plus, télécharger le dossier de presse 2013 : DP Palmes de l'Alimentation by Noteo 2013

Pour l’édition 2014, Noteo inclura de nouveaux critères : la pédagogie et l’éthique de communication des marques en interrogeant consommateurs et professionnels de la santé.

 

Près de la moitié des premières Palmes de l'Alimentation décernées à des entreprises de l'Ouest.


Seize des quarantes produits retenus sont issus de Bretagne et des Pays de la Loire.  On y retrouve les sociétés Sill, Triballat Noyal, Altho, Hénaff, Jean Floc'h, Bordeau Chesnel, Sodebo, Le Gaulois et Charal.

Palmes alimentation

A lire également

Compléments alimentaires et galénique : réinventer la façon de consommer les vitamines.

Le 15/05/2018

Les compléments alimentaires sortent de leur traditionnelle galénique pour conquérir de nouvelles cibles et rendre leur usage plus en adéquation avec les tendances actuelles. Gélules, sirop, poudres sont délaissés au profit de solutions s'intégrant en cœur de repas (topping), de propositions nomades, de formules personnalisables…

OPCALIM  Programme Mut'Eco

Transition numérique des IAA : un coup de pouce sur les fonds de formation

Le 15/05/2018

Du 1er mars au 31 octobre 2018, OPCALIM mobilise 2.4 millions, dont 1.9 millions pour Bretagne et Pays de la Loire, pour financer les formations des entreprises agro-alimentaires < 250 salariés.

Substituts de viande : vers des appellations misant sur les caractéristiques propres au végétal ?

Le 14/05/2018

Alors que Le Boucher Vert vient de changer son nom pour Hari&Co, la marque va peut-être devoir réaliser une seconde refonte de ses packs… Un amendement adopté le 19 avril 2018 compte interdire aux acteurs du végétal d’utiliser les noms propres à l’univers de la viande.