Quel Cloud Privé pour mon entreprise ?

Le 26 mars 2013 par Baptiste LECLERCQ, Provectio

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Après le thème du mois de février sur les leviers du webmarketing, qui a permis de mettre au point une vraie stratégie marketing appliquée au réseau professionnel pour Resowest, le thème de mars s’intéresse aux outils qui supportent ces outils web ou qui permettent d’y accéder. L’informatique est dans chaque entreprise aussi indispensable que frustrant, surtout quand est seul face à l’outil. Provectio, en tant que prestataire informatique de proximité et opérateur de cloud computing, accompagne ses clients dans l’utilisation et la personnalisation de ces nouvelles façons de « consommer » l’informatique.

Mieux comprendre ce que signifie Cloud Privé Informatique

Le Cloud Privé propose plusieurs offres (Saas, consommation d’un logiciel hébergé – ou Iaas, Consommation d’un ou de plusieurs serveurs hébergés). Cet article présente ces deux approches et surtout comment les utiliser dans son entreprise, selon ses besoins et son budget.

cloud prive1Pour les TPE/PME :

Saas : Des logiciels professionnels à la demande et sans engagement !

C’est le choix de la facilité. Bien souvent, ces entreprises n’ont ni l’envie ni les moyens de s’équiper totalement pour assurer les fonctions clés d’un système d’information professionnel digne de ce nom.La sécurité du réseau, les outils de messagerie et de sauvegarde ou encore l’uniformité des logiciels utilisés sont les éléments qui sont (trop) souvent laissés de côté. On ne juge pas utile de le faire, car « on y arrive bien sans eux ».

C’est une réaction somme toute compréhensible, et pourtant les coûts indirects qu’elle engendre sont beaucoup plus importants qu’il n’y paraît. Qui n’a jamais vécu la perte ou la corruption d’un tableau Excel ou d’un document de travail car la sauvegarde n’était pas en place ? Combien de fois entend-on les utilisateurs pester sur l’informatique car c’est anormalement lent ou encore que le document reçu ne peut être ouvert car ce n’est pas la bonne version…

Heureusement ces situations sont proches d’appartenir au passé. Avec un service informatique qui devient unique pour tous les utilisateurs et que l’on vient consommer comme un simple site web, il devient possible de se concentrer sur son métier. Ne plus se préoccuper de savoir comment le faire fonctionner, mais tout simplement l’utiliser pour ce qu’on à faire.

  • Un dossier synchronisé avec le Cloud ? On y accède comme un simple dossier « Mes documents » et on laisse la synchronisation se faire toute seule via internet.
  • Un message à recevoir ou un rendez-vous à créer ? On peut le faire depuis son poste, son Smartphone ou même le déléguer à un collègue.
  • Une panne de courant lors d’un orage ? Au moins les données sont ailleurs et ne seront pas perdues.
  • Un impératif familial ou une panne de voiture ? Il est possible de travailler depuis la maison avec les mêmes outils.
 

Côté prix

Comment comparer les prix entre l’achat d’un matériel et des licences et le recours au Saas pour mon entreprise ? Ici se joue un des enjeux majeur pour l’entreprise, savoir se repérer dans les intérêts et les freins financiers d’une approche traditionnelle (acquisition) et d’une approche Cloud (location).

L’approche traditionnelle implique l’investissement dans une machine serveur, ou dans les licences et les ressources matérielles complémentaires à votre serveur actuel pour faire fonctionner le service souhaité (Messagerie, Stockage, Application métier). Une machine serveur professionnelle entrée de gamme d’un constructeur reconnu et disposant d’au moins 3 ans de garantie représente en moyenne un budget de 2000€ HT HT. A cela il faut ajouter le coût des licences système (Windows généralement) et des licences d’accès utilisateur associées, pour un budget de 500€ HT à 1500€ HT. A cela il faut ajouter les accessoires pour le serveur (Onduleur, Antivirus, Extension de garantie), les frais d’installation et de mise en oeuvre du nouveau matériel, compter entre 500€ HT et 1500€ HT.

La liste des logiciels professionnels disponibles en Saas est encore assez limitée, il faut le reconnaître. L’immense majorité est regroupée dans les solutions de messagerie (Microsoft Exchange, Zimbra, et autres messageries Linux), les solutions CRM et quelques ERP.

Vous ne retrouvez pas votre logiciel métier dans la liste des Saas proposés chez votre opérateur de Cloud ? Rapprochez-vous de votre éditeur pour connaître sa politique de mise à disposition de son logiciel en Saas. Peut-être a t’il choisi un fournisseur Cloud en particulier ou peut être propose t’il lui même un accès Saas à sa solution ?

Dans le cadre de son offre de Cloud privé (Saas ou Iaas) pour les professionnels, Provectio propose de se rapprocher de votre éditeur pour concevoir avec lui une offre adaptée à vos besoins.

 

Pour les entreprises de taille moyenne :

cloud-storage-serviceÇa commence souvent par un ou deux services, comme la « chaîne de messagerie » (Emails, Agenda, Contacts, Tâches), et il est possible d’en étendre l’usage à des applications métier, dont l’importance est cruciale pour le bon fonctionnement de l’entreprise.

Pour l’utilisateur c’est parfois complètement transparent. La chaîne de messagerie externalisée dans le Cloud peut tout à fait se synchroniser avec les logiciels de messagerie installés sur les postes des utilisateurs (i.e. Outlook).

Pour une application métier, il est possible de « publier l’application sur le bureau des utilisateurs (i.e. un ERP), qui la lancera d’un simple clic comme avant et ne sera ainsi pas perturbé par ce changement.

La question de la rapidité de l’application est souvent évoquée lorsque se présente le passage à une application hébergée. Cela dépend de l’application, de sa « lourdeur » d’utilisation native (certains ERP avec de grosses bases de données sont très gourmandes et fonctionnent déjà lentement en local). Plusieurs alternatives technologiques (Remote Desktop, VDI) existent cependant pour palier à ce type de situation.

 Côté prix

Pour une infrastructure en Iaas, c’est à dire un ou plusieurs serveurs virtuels dédiés pour votre entreprise, plusieurs composantes sont utilisées :

 

  1. Les ressources matérielles : Un Cloud privé est un environnement virtualisé dans lequel sont installés des serveurs – comme pour une machine serveur qui virtualiserait plusieurs systèmes d’exploitation, mais à plus grande échelle. Il faut donc répondre aux prérequis de fonctionnement des OS installés et aussi des applications qu’ils devront faire tourner. Les ressources utilisées sont en général : Le nombre de processeurs (CPU) + la quantité de mémoire RAM + le volume de stockage de données (Disque).
  2. Les licences : Chaque OS, et chaque application demande une licence pour être utilsiée. Dans le cadre d’une offre Iaas, et dans la mesure où vous n’achetez pas la solution mais vous la louez, ces licences sont proposées sous forme d’abonnement, par utilisateur ou par machine (CPU).
  3. Les frais de mise en service : Bien que les process d’installation soient facilités par l’approche Cloud, cette étape est cependant indispensable. Un Cloud privé Iaas, comme une infrastructure serveur en entreprise, demande une installation spécifique à votre fonctionnement, aux systèmes et aux applications utilisées et à la politique de sécurité que vous souhaitez y appliquer. Dans une offre Iaas vous êtes l’administrateur de votre Cloud, aussi vous pouvez choisir d’installer vous même vos machines et de ne demander à votre fournisseur de Cloud que le « provisionnement » des ressources matérielles pour ensuite faire vous même les installations.
 
 

Offre Provectio

ProvectioProvectio propose dans son offre Iaas, une découpe classique des ressources (CPU, RAM, Disque) et dispose de l’agrément Mobility Licencing de Microsoft pour vous fournir, sous forme d’abonnement, l’accès aux catalogues complets de licences Microsoft. Une simple licence SAL pour 1 utilisateur (environs 5 €HT/mois) permet d’exploiter un serveur Windows 2012 standard et donc les applications (achetées ou louées) qui peuvent y être installées. Demandez une étude ou un maquettage de votre projet pour voir comment porter vos applications dans le Cloud.

 

Pour les utilisateurs nomades :

Quelle que soit la taille de l’entreprise, certains utilisateurs travaillent souvent à l’extérieur et sont contraints de devoir travailler sans accès aux données de l’entreprise, ou bien d’en faire des copies avant de partir pour pouvoir travailler ensuite sur site.

Ces utilisateurs (Commerciaux, Techniciens, Consultants) sont très friands de « mobilité » et de pouvoir continuer d’utiliser les outils informatiques (Accès aux données en temps réel, application métiers, messagerie et agenda) même en déplacement. Le Cloud est la solution la plus adaptée, qu’il soit opéré par un prestataire en Data Center ou en interne dans un Cloud Privé à l’entreprise.

L’idée est de permettre aux utilisateurs, et donc à leurs appareils (Smartphones, Tablettes ou ordinateurs portables) de rester connectés, soit en 3G (bientôt 4G?) soit en Wifi (de plus en plus répandus).


A lire également

Provectio s’agrandit et ouvre un bureau à Nantes

Le 29/05/2013

Spécialiste du Cloud computing et de l’infogérance, Provectio annonce l’implantation d’un nouveau bureau à Nantes. A l’origine basé à Rennes, Provectio étend ainsi son territoire et renforce ses équipes.

Google Maps for Business : dirigez vos clients jusqu’à la porte de votre magasin !

Le 29/04/2013

Téléchargez "Le petit guide de Google Maps for Buisness" et dirigez vos clients jusqu’à la porte de votre magasin ! Découvrez la vidéo de présentation sur Youtube

Resowest sur Themavision

Le 01/03/2013

Avec Themavision, portail web des réseaux de la CCI de Rennes, Resowest se donne les moyens de proposer à ses membres un outil puissant pour suivre l'actualité du club et surtout de pouvoir communiquer efficacement sur leur activité.