Alzheimer : des méthodes non médicamenteuses soulagent patients et aidants

Le 29 mars 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Conséquence du vieillissement de la population, le nombre de personnes atteintes par la maladie d'Alzheimer va continuer d'augmenter. Si l'on ne sait pas soigner la maladie, des approches nouvelles, non médicamenteuses, montrent que l'on peut améliorer le bien-être des patients, ralentir l'évolution des pathologies et soulager leur entourage.

Selon l'Institut du Cerveau et de la Moëlle Epinière, la maladie d’Alzheimer affecte aujourd’hui entre 855.000 et un million de personnes en France. Plus de 225.000 nouveaux cas apparaissent chaque année. En 2020, près d’un million et demi de personnes pourraient être concernées. Si l'on y ajoute les familles touchées par la maladie et les professionnels qui travaillent au contact des patients, on voit que les chiffres sont considérables. C'est pourquoi l'accompagnement des personnes malades et de leur entourage représente un enjeu majeur de santé publique.

 

Alléger le fardeau de la maladie

La recherche est active mais il n'existe aujourd'hui aucun traitement efficace pour soigner la maladie d'Alzheimer. Pour autant, des expériences montrent qu'il est possible d'améliorer sensiblement la prise en charge des patients. Expression artistique, pratique sportive adaptée, stimulation sensorielle sont quelques-unes de ces approches centrées sur le bien-être du patient : les résultats sont encourageants.

Ainsi à l'Institut de Gérontologie Les Pervenches près de Caen, des ateliers de chant ont été mis en place avec des patients atteints d'Alzheimer. Odile Letortu, médecin gériatre responsable de cet établissement et Hervé Platel, professeur de neuropsychologie à l'Université de Caen ont collaboré sur cette expérience. Refusant l'idée qu'une unité Alzheimer soit réduite à un lieu de "stockage" où des personnes âgées seraient placées "en attendant la fin", ces professionnels de santé et leurs équipes ont montré que les résidents, malgré les troubles de la mémoire, étaient toujours capables d'apprendre de nouvelles mélodies et de nouveaux chants. Capables aussi "d'être émus et sensibles aux belles choses de la vie". Une expérience qui conduit à changer le regard de son entourage sur la personne malade.

La méthode Montessori adaptée aux personnes âgées

Réduire la prescription des neuroleptiques
Les approches non médicamenteuses sont encouragées par les pouvoirs publics : en effet la Haute Autorité de Santé estime que les neuroleptiques constituent une mauvaise réponse pour traiter les patients atteints d'Alzheimer, en raison du risque iatrogénique élevé (effets indésirables liés à la prise de ces médicaments : risque de chute, troubles psychomoteurs ou du comportement). Le programme AMI (Alerte Maîtrise Iatrogénie) a été mis en place par la HAS pour y faire face.
Maison de retraite médicalisée du groupe Medica implantée en Essonne à Champcueil, les Jardins de Serena ont choisi en 2010 de former leur personnel à la méthode Montessori, une pédagogie développée à l'origine pour les enfants et reposant en particulier sur l'éducation sensorielle.

Le docteur Didier Armaingaud, Directeur médical du groupe Medica, explique que les personnes atteintes d'Alzheimer ont conservé la capacité de ressentir. Partant de ce principe, Les Jardins de Serena utilisent des repères sensoriels qui guident les résidents : une odeur de lavande est diffusée dans une aile d'un bâtiment, une odeur de romarin dans une autre...

Une pédagogie basée sur le ressenti, le relationnel, qui permet de réactiver des automatismes en sollicitant la mémoire ancienne, pour éviter de mettre le patient en situation d'échec.

La totalité des établissements du groupe Medica sera progressivement formée à cette méthode. Même si celle-ci n'a pas été évaluée scientifiquement, les aidants constatent d'ores et déjà moins d'agressivité chez les patients. Autre indicateur intéressant : le turn-over des aidants a nettement diminué dans les établissements canadiens qui appliquent cette méthode.

Des parcours santé pour les seniors

En Essonne toujours, l'hôpital privé gériatrique Les Magnolias (Ballainvilliers) a formé son personnel soignant à la méthode de l'humanitude : une formation qui privilégie les soins basés sur la parole, le toucher et le regard, développée par l'institut IGM. Plus de 600 établissements en France ont été formés à cette méthode, selon la journaliste Pascale Santi (Le Monde, cahier Science & Techno, 16 février 2013).

Autre expérimentation menée cette fois-ci autour de la pratique sportive : à l'initiative du docteur Michel Tregaro, médecin conseil à la Direction régionale jeunesse, sports et cohésion sociale de Bretagne, un parcours santé a été créé à la maison de retraite Angélique Le Sourd à Saint-Jacut-les-Pins (Morbihan). Ce parcours permet une série d'exercices qui stimulent à la fois les capacités physiques et cognitives des personnes âgées. Une évaluation menée par l'Observatoire Régional de Santé montre que le nombre de chutes et de fractures diminue, ainsi que la prise de médicaments. Dans le courant de l'année 2013 une trentaine d'Ehpad en Bretagne seront équipés de parcours de ce type, avec un financement de l'Etat, de l'Agence Régionale de Santé et de la Carsat.

_______

A lire également sur ce sujet :

 

A lire également

Opportunités Digitales 2014

Participez à la première rencontre francophone du numérique - Opportunités Digitales

Le 16/09/2014

Les 15-16 octobre prochain à Rennes, découvrez des solutions novatrices pour répondre aux problématiques que vous rencontrez dans votre métier. Venez exprimer vos besoins et découvrir les solutions de demain.

Le héros c'est toi ! Serious games développé par une association au CHU de Rennes

"Le Héros c'est toi !" un serious game développé au CHU de Rennes pour les enfants hospitalisés

Le 16/09/2014

A l’initiative des « P’tits Doudous de l’Hôpital Sud », une association d’infirmiers et de médecins anesthésistes du CHU de Rennes innove en utilisant le numérique pour faciliter la prise en charge des enfants lors des interventions chirurgicales, en proposant un jeu interactif sur tablette.

Zoom sur les 7 premiers projets Silver Eco retenus dans le concours "Innovation 2030"

Le 13/05/2014

Le 25 mars dernier, le Premier Ministre a dévoilé les 58 premiers projets retenus dans le cadre de la phase d'amorçage du Concours mondial d’innovation. Ce concours doit permettre de faire émerger les talents et les aider à développer en France des innovations dans chacune des 7 ambitions stratégiques sélectionnées par la Commission Innovation2030.