Le vin se fait aide culinaire

Le 18 mars 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Les aides culinaires bénéficient d'un franc succès et suscitent des convoitises. Après les condiments, c'est aujourd'hui l'univers du vin qui développe une gamme dédiée à accompagner les cuisiniers, selon une approche esthétique et fonctionnelle.

La Société des Vins de France (SVF) a développé une gamme de trois références de vins destinées à agrémenter les recettes. La Villageoise cuisine & saveurs se décline sous la forme tripacks en :

  • version classique (vin blanc sec),
  • touche d’intensité (vin rouge et son sachet d’épices),
  • pincée aromatique (vin blanc et son sachet d’épices).

Au-delà d’offrir de nouvelles possibilités en cuisine, les bouteilles "La Villageoise" se distinguent par un format malin de 25 cl et par un bouchon-doseur à l’aspect de toque blanche qui contient, pour certaines références, un sachet d’épices.

La promesse est donc visuellement évidente : cuisiner comme un chef. SVF traduit cet engagement par son slogan « La Villageoise, complice de vos idées gourmandes ».

 

Les aides culinaires en pleine croissance

aide culinaire 1Bouillons fondants, kits cuisson type Papillotes… Le dynamisme des aides culinaires leur permet d'afficher d’excellents résultats : + 13,7% en valeur à 185,8 M€ et + 8.9% en volume - hypers et supermarchés, CAM à fin octobre 2012 vs 2011, Source : Nielsen ; origine : fabricants-.

 

Cette démarche, qui croise la dynamique de la tendance "fait-maison", n’est plus aujourd’hui l’apanage des seuls condiments.

La transmission du savoir-faire en cuisine n’étant plus vraiment la règle, les consommateurs sont donc en quête de solutions pratiques pour débanaliser leurs menus quotidiens. L’univers de la charcuterie a largement profité de cet engouement au travers de ses gammes de lardons, dés ou chiffonnades. aide culinaire 2Les fromages ont également fait leur entrée sur le segment des aides culinaires, à l’instar de la gamme Boursin Cuisine ou de la marque Société -groupe Lactalis- qui propose sa sauce au roquefort. Et aujourd’hui ce sont les vins qui viennent compléter l’offre…

 

Une innovation d’usage qui peut donner des idées à d’autres catégories dans l’univers alimentaire.

Dans le contexte actuel, nombre d’innovations d’usage se sont révélées être de grands succès commerciaux. Ainsi, sur le créneau des aides culinaires, d’autres segments ont probablement leur chance, à condition d’intégrer l’aspect pédagogique dans leur communication.

A lire également

Nouveaux instants de consommation : y’aura-t-il du cochon à Noël ?

Le 05/12/2017

Créée en 1954 à Mordelles en Bretagne, la charcuterie Brient lance un jambon de Noël avec un sachet d’épices. Alors qu’il était considéré comme un met d’exception à l’époque de l’empire romain, servir du cochon pour les grandes occasions était passé de mode ! Une initiative qui fait remonter le temps et décloisonne le jambon du quotidien...

Yaourt " fin de repas" : vers une fin de règne ?

Le 20/11/2017

Produits de grande consommation, les produits laitiers présentent des atouts nutritionnels indiscutables. Afin de faire face à un marché en souffrance, les produits laitiers sortent de leur carcan "fin de repas" et les industriels innovent sur le segment snacking sain, répondant ainsi à l'attente de consommateurs en terme de nomadisme.

Des usages culinaires pour Bonduelle

Le 12/10/2017

Recommandations nutritionnelles, mise en avant du végétal par les restaurateurs, nouvelle forme de socialisation, politique de restauration collective en faveur du flexitarisme, le végétal est au centre des débats et de l'assiette ! Bonduelle réagit et innove en termes d'usages culinaires avec "Mes astuces légumes", au rayon surgelé.