Achats en ligne et modes de livraison: enquête auprès des internautes

Le 04 mars 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Avec une croissance de 19% en 2012, la vente par internet ne cesse de progresser, à la fois dans le monde professionnel, mais surtout pour les achats privés. Ce phénomène n'est naturellement pas sans conséquences pour ce qui concerne les livraisons, puisque de plus en plus de colis doivent être acheminés à leurs destinataires.

Afin de se faire une idée précise des comportements d'achat en ligne ainsi que des modes de livraisons chez les internautes des agglomérations de Rennes et Nantes, l'association Ouest Logistique - un des membres fondateurs du Cluster Bretagne Supply Chain - réalise actuellement une étude. Celle-ci se déroule en 2 phases:

  • étude quantitative des pratiques des internautes à partir d'un questionnaire,
  • analyse qualitative des solutions logistiques à partir d'entretiens avec des prestataires logistiques du dernier kilomètre.

Vous effectuez ponctuellement ou régulièrement des achats en ligne? Votre avis nous intéresse! Merci de bien vouloir prendre 5 minutes pour compléter le questionnaire ad hoc, à l'aide du lien ci-dessous. Les résultats de cette étude seront disponibles à la fin du mois d'avril. 

 

https://docs.google.com/forms/d/1vRra1opS3P0g6mQ3M3E-H2zz1WriyNQOW_z-OVghROA/viewform

 

A lire également

Logistique, transport, supply chain : la blockchain va changer votre métier !

Le 28/11/2016

La 1ère Conférence Nationale Blockchain et Supply Chain a eu lieu le 23 novembre : point de vue sur la manière dont cette nouvelle technologie va bouleverser en profondeur la performance et les métiers de la logistique, du transport et de la supply chain.

Laurent Vigouroux

DDMRP : quand la supply chain crée de la valeur pour l’entreprise

Le 15/04/2016

Pour tout savoir sur le Demand Driven Material Requirements Planning, BSC a interviewé Laurent Vigouroux, consultant indépendant et expert en DDMRP.

Le transport de marchandises « s’uberise », le marché se déstabilise

Le 18/02/2016

Quand le collaboratif devient marchand, c’est l’uberisation. Et cette vague de transformation numérique (BlablaCar, Air B&B, etc.) atteint aussi le secteur du transport de marchandises : comment ? Pourquoi ? Que faire ?