Personnalisation des services de maintien à domicile : un facteur déterminant de diffusion

Le 28 février 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Les services pour les personnes âgées à domicile devront pouvoir être finement personnalisés, du fait notamment des différences de parcours dans le vieillissement et aussi tout simplement des attentes et envies des personnes. Les résultats du projet SIGAAL viennent confirmer cela.

 

 

L'espérance de vie continue d'augmenter

Selon des statistiques de l’institut national d’études démographiques (INED), en France, l’espérance de vie à la naissance n’a pas cessé de d’augmenter au cours de ces 10 dernières années. Pour les femmes, cette espérance est passée de 82,9 ans en 2003 à 84,9 ans en 2012. Et pour les hommes, elle est passée de 75,9 ans à 78,5 ans, sur la même période. Cet allongement de la durée rend nécessaire le déploiement de nouvelles solutions pour accompagner les personnes dans la dernière partie de leur vie. Le développement des technologies de l’information et de la communication pour l’aide à la personne âgée représente une piste prometteuse.

 

 

Les TIC au service du confort de vie des personnes âgées

Bien présentes sous certaines formes dans le domaine médical (téléassistance, télédiagnostic, télémédecine, voir aussi l'article Télémédecine : développer les usages pour stimuler le marché), ces technologies s’invitent de plus en plus au domicile des individus, afin d’améliorer leur confort de vie. Grâce à des offres pouvant combiner plusieurs technologies (domotique, télécom, multimédia…) et adaptables à divers supports numériques, les utilisateurs peuvent bénéficier de moyens d’assistance, de surveillance médicale (par un professionnel de santé) et peuvent même entretenir leurs liens sociaux.

 

Des parcours de vieillissement différenciés

Cependant, l’augmentation de l’espérance de vie ne veut pas dire que les ainés atteignent des âges avancés dans les mêmes conditions de santé et/ou d’intégration sociale.  Charlot et Guffens (2007) identifient en effet 4 parcours de vieillissement :

  • le parcours normal : vieillissement classique avec la perte et aussi la conservation de certaines fonctions humaines,
  • le parcours pathologique : accentuation du parcours normal avec des accidents et des maladies,
  • le parcours optimal : la personne âgée ne subit pas de dégradation de ses fonctions et est quasiment en meilleure forme qu'une personne jeune,
  • le parcours réussi : la personne âgée s'adapte et accepte les changements liés à son vieillissement.

Ces différents parcours prouvent que les personnes âgées sont très différentes, et qu'il est difficile de vouloir aborder ce marché sans avoir en tête la diversité des parcours, des états physiques et psychologiques et donc être amené à proposer des produits et services divers et personnalisables.

 

Nécessaire personnalisation des services

Il est donc important pour un offreur de plateforme multiservices, désireux de diffuser largement sa solution, de proposer d’une part un large choix de services pouvant répondre à des besoins très différents, et d’autre part permettre aux utilisateurs de personnaliser leurs usages en achetant les seuls services qui les intéressent.

 

L’exemple des services SIGAAL 

Une enquête menée par Télécom Bretagne dans le cadre du projet SIGAAL (Services Inter Générationnels pour l'Assistance aux Aînés dans leur Logement, voir aussi Accès à Internet et services numériques d’aides au maintien à domicile et La Domotique en réponse aux nouveaux enjeux de société), auprès d’un échantillon de 471 personnes âgées de 58 ans à 78 ans, confirme clairement ce besoin de personnaliser les usages. Les résultats mettent en effet en lumière qu'aucun service proposé n'est clairement rejeté ni clairement plébiscité. Nous pouvons donc imaginer qu'en fonction des parcours de vie et situations présentes, les personnes âgées souhaiteront pouvoir sélectionner les services proposés plus que devoir accepter et payer des "bouquets" de services pas tous adaptés.  

Evaluations des services de confort et d’assistance proposés par SIGAAL

 

sigaal 2

 


Evaluations des services de lien social proposés par  SIGAAL

 

sigaal 1

 

 

Dans un secteur ou l’intégration d’une multitude de services dans des offres groupées est une tendance importante, il faudra nécessairement veiller à ce que les utilisateurs puissent personnaliser finement leur demande. La large diffusion des service de maintient à domicile en dépendra.

A lire également

Des outils numériques au service de la relation pharmacien-patient

Le 06/08/2014

A la fois professionnel de santé et commerçant, le pharmacien d'officine est souvent le point d'entrée dans le parcours de soins. Son rôle de conseil a été renforcé par les récentes évolutions réglementaires. Dossier pharmaceutique, applications pour smartphones... : de nouvelles solutions servent de support à la relation pharmacien - patient.

La m-santé à la recherche d'un modèle économique

Le 14/05/2014

Les applications et dispositifs de M-santé se multiplient de façon exponentielle, notamment avec l'essor des objets connectés. Pourtant peu de services ont trouvé un modèle économique viable. Des récentes études du BCG et des exemples de services M-Santé déployés permettent d'esquisser des recommandations sur les business models à tester.

Contrat de Filière Silver Eco

Contrat de filière Silver Economie : analyse et recensement des actions engagées

Le 20/03/2014

Le Contrat de filière de la Silver Économie a été signé le jeudi 12 décembre dernier en présence d’acteurs privés et publics du secteur par Arnaud MONTEBOURG, Michèle DELAUNAY et Gilles SCHNEPP, président de la FIEEC et PDG de LEGRAND. 3 mois après son lancement, les premières actions sont lancées parmi les 60 propositions de ce contrat.