"L'open innovation" ou comment "l'union fait la force"

Le 19 mars 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
L'open innovation est au coeur d'une nouvelle dynamique pour les entreprises. Il s'avère fructueux de travailler en synergie avec d'autres partenaires afin de trouver des solutions nouvelles, des technologies innovantes, de nouveaux marchés, de nouveaux financements. En quoi consiste l'open innovation et comment s'y prendre, illustrations à la clé.
open innovation 1

L'innovation ouverte "De quoi s'agit-il ?"

L'open innovation consiste à enrichir la R&D classique et à ouvrir l'entreprise à d'autres acteurs, tels que ses clients, ses fournisseurs, d'autres entreprises, des laboratoires de recherche, des doctorants, des living labs. Chaque entreprise est en quête de nouveaux produits, de nouveaux marchés, de solutions innovantes et l'innovation ouverte peut lui permettre de décloisonner son offre et de s'ouvrir à d'autres segments et parts de marché jusqu'à présent inexploités, voire totalement nouveaux.

 

 

Dans quelles conditions peut-on développer l'open innovation ?

En fonction de l'objectif recherché les méthodes seront différentes :

Etudier son coeur de métier


En interne, les services R&D vont travailler avec leur service marketing et faire appel éventuellement en plus de leurs propres ressources à des outils collaboratifs tels que les sites internet dédiés qui font appel aux clients. L'objectif n'est plus d'avoir une attitude protectionniste mais de favoriser les conditions pour recueillir l'avis des usagers. Le client fait partie intégrante de la stratégie d'open innovation.

Trouver de nouvelles technologies ou de nouveaux marchés

En externe l'entreprise va se rapprocher de ses fournisseurs habituels mais aussi d'autres entreprises pour partager et emprunter des idées qui à l'origine s'appliquent à des domaines complètement différents.

Explorer de nouveaux "territoires"

Pour aller encore plus loin, l'entreprise peut également chercher de nouveaux partenaires qu'il s'agisse de laboratoires, de pôles de recherche, d'institutions publiques ou privées. Elle peut former avec eux des partenariats et toutes sortes de regroupements qui donnent lieu à des d'échanges, des séances de créativité, des recherches de nouveaux concepts et qui permettent de décloisonner le processus d'innovation.

Chercher des financements, une aide au développement industriel, de nouveaux marchés

L'open innovation intéresse la grande entreprise mais aussi la jeune société. Pour celle-ci c'est un moyen de trouver des financements auprès de grands groupes qui vont, au travers de leur propre fonds d'investissement pouvoir favoriser son démarrage et/ou son développement industriel. Pour que cela fonctionne il faut que la jeune entreprise reste maîtresse de son brevet ou de sa licence et que les grands groupes puissent s'ouvrir à de nouveaux marchés.

Certaines entreprises vont opérer des rapprochements assez naturels mais d'autres alliances sont plus surprenantes. De ces ententes vont naître des solutions, des produits mais aussi de nouvelles formes de collaboration inédites.

Quelques illustrations internationales et nationales d'opérations d'open innovation

Offre de mobilité : Dans ce domaine on assiste à la réunion des constructeurs automobiles, des loueurs de véhicules, de bicyclettes, les start-up qui gèrent des logiciels de partage de véhicules, d'acteur comme la SNCF qui s'allient pour trouver les meilleures propositions d'intermodalité.

My Energy lifestyle : Le constructeur automobile Ford, le fabricant d'électroménager Whirlpool et le producteur de panneaux solaires Sun Power ont mis au point le programme "MyEnergyLifestyle" qui créé la maison du futur avec comme objectif une optimisation de la gestion énergétique.

Bo Concept et Smart : Le vendeur de mobilier danois et le constructeur automobile se sont rencontrés et ont travaillés ensemble au sein d'un atelier de "design thinking" à la réalisation d'une voiture aux deux couleurs "La SmartForTwo" BoConcept ; tandis que la marque de meubles fait entrer dans son univers des objets inspirés du monde de l'automobile.

Seb et L'Oréal : Ces deux marques ultra connues ont concocté un lisseur à cheveux.

Hemarina et Sanofi ou "l'open innovation" sous forme de mécénat de compétences

Une forme tout à fait originale d'innovation ouverte s'est concrétisée pour ces 2 entreprises. D'un côté une start-up de biotechnologies créée en 2007 dans secteur pharmaceutique qui développe des transporteurs d'oxygène destinés à plusieurs types d'utilisations ; de l'autre côté un grand groupe SANOFI. Au moment où cette start-up passe à la phase d'industrialisation le groupe a décidé de mettre en place une convention de mise à disposition de son directeur "Partenariats et R&D". Voilà une démonstration assez pointue du type de collaboration que l'on peut atteindre en matière d'innovation ouverte. Tout en gardant une maîtrise pour les deux entreprises de leurs marges de manoeuvre et de leurs compétences grâce à un contrat de mécénat.

Les bénéfices de l'open innovation

Les entreprises peuvent puiser de nombreuses idées et mettre au point des brevets autour de cette autre approche de la R&D.

  • Effet d'image
  • Raccourcir les délais de développement et de mise sur le marché
  • Animer le marché
  • Trouver une meilleure dynamique commerciale
  • Capitaliser sur un évènement
  • Trouver des compétences
  • Lever des fonds

A lire également

La transition énergétique pourrait elle aussi bénéficier du crowdfunding

Le 08/04/2014

Le crowdfunding, outil de financement grand public rend le financement plus accessible aux PME et aux jeunes entreprises éco-innovantes. Les start-ups de la transition énergétique pourraient y trouver un nouveau véhicule de financement.

La dynamique du déchet comme ressource : AMI recyclage et valorisation des déchets

Le 31/01/2014

L'AMI recyclage et valorisation des déchets est ouvert jusqu'au 16 janvier 2015
Quelques précisions sur les projets attendus.

Crisalide Eco-activités 2014 : candidatez !

Le 29/01/2014

Candidatez jusqu'au 14 février 2014 (dernier délai)