Consommation et distribution alimentaire : le Présent est la conséquence de l’Avenir

Le 13 février 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Des mutations profondes liées à la crise vont impacter les modes de consommations dans les années à venir. Information de plus en plus riche à disposition des consommateurs, raréfaction des ressources, baisse des amortisseurs publics sociaux et installation de la crise : ...

autant d’éléments qui vont recentrer le consommateur sur des aspirations plus profondes. 

Confort, souplesse, personnalisation, individualisation, seront les maitres mots de demain.

C’est cette projection d’avenir qui crée dès aujourd’hui des modifications dans les organisations commerciales.

Deux modèles devraient émerger de ces changements de fond :

  • le commerce de précision.
  • le commerce de solutions.

 

Pour en savoir plus :

Le présent est la conséquence de l’avenir

A lire également

Free-from : ces marques alimentaires qui prônent le "non".

Le 21/02/2017

Portés par les attentes de santé et de naturalité, les produits "sans" continuent de remporter les faveurs des consommateurs. Et les marques se positionnent de manière de plus en plus affirmée sur le segment, revendiquant un "Non" assumé. Illustration par deux exemples : les biscuits apéritifs "Say Yes to No" et les eaux aromatisées "No&More".

Mac Donald en passe de mettre un pied en GMS ?

Le 06/02/2017

Produit phare de la restauration rapide, le burger suscite de plus en plus d’initiatives… Si McDonald’s est longtemps resté leader sur le segment, la concurrence explose, forçant la chaîne de fast food à se réinventer. Place à une belle opération de communication puisque la chaîne annonce la commercialisation de la célèbre sauce du Big Mac.

Seniors : comment construire une communication ciblée ?

Le 06/02/2017

Les seniors constituent une cible privilégiée mais à qui il est parfois difficile de s'adresser. Quels sont les produits qui ont bénéficié du viellissement de la population ? Comment maintenir cette position face aux nouvelles générations de seniors ? Quels plans de communication privilégier pour optimiser ses campagnes ?