Véhicules hybrides et électriques : une année 2012 marquée par le progrès des ventes et le renforcement des mesures de soutien

Le 06 février 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Après avoir été rehaussés en août 2012, les bonus automobiles ont été confirmés pour l’année à venir. Les véhicules électriques bénéficieront ainsi encore en 2013 du bonus de 7000 euros (limité à 30% du prix d’achat) tandis que les véhicules hybrides (émettant moins de 60g CO2/km) voient leur bonus maintenu à 4000 euros (limité à 10% du prix d’achat au-delà d’un minimum de 2000 euros).

Dans un contexte de baisse du marché automobile européen et français, ces mesures de soutien ont sans doute participé à la progression des ventes de véhicules « électrifiés » en France et en Europe pour l’année 2012. En effet, malgré une part de marché encore marginale à 1,4% en France, les ventes de véhicules électriques et hybrides ont plus que doublé au cours de l’année 2012. En France, il s’est ainsi vendu durant l’année 5663 véhicules particuliers et 3651 véhicules utilitaires électriques contre respectivement 2630 et 1683 en 2011. La motorisation hybride a vu ses ventes progresser de plus de 70% en clôturant l’année en France à 21297 exemplaires immatriculés. Derrière l’omniprésence de Toyota (10357 unités), on note une nette progression des hybrides diesel, via prioritairement, les modèles « Hybrid 4 » de PSA Peugeot Citroën. Avec ces chiffres, la France représente 35% des ventes de véhicules électriques (dont hybrides) en Europe, devant la Norvège (15%) et l'Allemagne (13%).

Face aux futures normes d’émissions de CO2 européennes (95gCO2/km) et comme le laissait penser le mondial de l’automobile de Paris en septembre 2012, l’emploi de technologies d’hybridation devrait tendre à se généraliser sur les nouveaux modèles via l’emploi de systèmes plus ou moins sophistiqués (stop & start, mild-hybrid, hybrid 4, hybride rechargeable…) en fonction du niveau de gamme du véhicule. Pour 2013, le cabinet Pike Research prévoit ainsi l’arrivée de 30 nouveaux modèles électriques ou hybrides rechargeables.

Avec le lancement de la Renault Zoé et de la BMW i3, véhicules électriques de seconde génération, 2013 apparait comme une année « charnière ». Avec un prix comparable à un véhicule thermique pour la Renault Zoé et l’emploi de matériaux composites pour des pièces de structures pour la BMW i3, le succès ou l’échec de ces véhicules, conçus en amont pour la motorisation électrique, ne seront sans doute pas sans conséquences sur les décisions stratégiques futures des grands constructeurs.

A lire également

Revue de presse Véhicules & Mobilités du 29/11/16

Le 29/11/2016

Réseau routier ; Royaume-Uni ; Véhicule connecté ; Voiture autonome ; Logistique dernier kilomètre ; Voiture électrique ; Chine ; Citroën ; Facebook

Véhicules et Mobilités 2017 : vos retours et vos attentes

Le 29/11/2016

Pendant ce dernier trimestre 2016, nous vous avons interrogé sur votre niveau de satisfaction, vos avis et vos attentes pour Véhicules et Mobilités : le site Web, la newsletter, Twitter et autres. Comme promis, voici un retour des résultats de cette enquête et nos axes de développement pour 2017 !

Open source : avenir ou concurrence de l'industrie automobile ?

Le 22/11/2016

Comment l’open source, le partage permettent d’arriver différemment à la construction d’une voiture ? Mais ces véhicules open source sont-ils réservés aux makers ou influencent-ils les pratiques de l'industrie automobile ? Quels sont les impacts des véhicules open source sur la chaîne de valeur, notamment la distribution des véhicules ?