Les algues, filière d'avenir à quelles conditions ?

Le 13 février 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
De la pétrochimie à la "chimie verte", des biotechnologies aux biocarburants, la filière algue va se déployer dans les années à venir. La Bretagne sera au rendez-vous si elle sait se doter d'une filière complète.

Contexte

Rareté des ressources fossiles, tensions sur les prix des carburants, nécessité de ne pas empiéter sur les terres agricoles, tous les ingrédients sont rassemblés pour rechercher de nouvelles sources de matières premières biosourcées et d'énergies renouvelables. Les algues représentent une partie de la réponse.

Une étude menée par Eco-Origin, CBB Développement, CAPBIOTEK sur la valorisation des biomasses en Bretagne, nous permet de faire ressortir les enjeux qui concernent plus particulièrement la filière algues.

Culture et valorisation des algues

Sous le terme générique "algue", on va distinguer les macro-algues, des micro-algues et des bactéries marines. Ensuite on va également trouver sur le marché deux origines, les algues issues de la cueillette et celles issues de la production (intensive). Pour finir on peut en valoriser différents éléments : les sucres, le jus et la matière et en fonction de cette répartition chaque catégorie aura diverses exploitations.

Les Macro-algues

Les macro-algues cultivées représentent 90% du marché mondial et proviennent essentiellement d'Asie. En France, la cueillette constitue la plus importante partie de la production, tandis que la production reste marginale. Ce sont ces algues riches en vitamines, lipides, protéines, sucres, pigments, antioxydants qui permettent aujourd'hui de satisfaire les besoins du secteur alimentaire, cosmétique, santé, et autres produits pharmaceutiques.

Les Micro-algues

La création de biocarburants de 3ème génération à base de biomasse algale est dès aujourd'hui une réalité, mais elle nécessite la culture de microalgues à grande échelle ce qui actuellement pose encore des problèmes.

Bactéries marines

Ces bactéries contribuent à la fabrication des biopolymères ou des bioplastiques. Ces polymères biosourcés sont destinés à remplacer les produits issus de la pétrochimie, ou à entrer dans les secteurs des produits phytosanitaires et de l'environnement ; ou bien encore dans celui des plastiques biosourcés et compostables pour l'emballage alimentaire.

Procédés de fabrication et développements

A l'avenir la pétrochimie va laisser la place à la chimie verte. Les biotechnologies permettront la production notamment d'hydrogène par fermentation de biomasse grâce à des bio-réacteurs qui utilisent les algues ; ou encore le développement de piles à combustible à biocatalyse qui utilisent des biofilms marins.

Filière d'avenir complète

La Bretagne a des prédispositions pour la valorisation des algues mais pour réussir un développement complet de cette filière les recommandations qui sont exposées dans l'étude sus-citée sont les suivantes

  • L'algoculture doit être développée en Bretagne notamment pour répondre à des marchés de masse. La question de l'approvisionnement de la filière est une question cruciale pour sa réussite.
  • Le développement de la R&D doit permettre de parvenir à exploitation des brevets sur place.
  • L'outil de transformation doit être maîtrisé localement et des sites pilotes doivent être créés en Bretagne pour réussir à transférer les technologies ensuite à l'international.

Pour en savoir plus la valorisation des biomasses, consulter l'étude "valorisation des biomasses en Bretagne, Enjeux et perspectives" en pièce jointe.

Crédits

© Sergey Skleznev - Fotolia.com

A lire également

Retrouvez l'atelier "Le territoire, levier de la transition écologique et énergétique

Le 10/09/2015

Le troisième atelier "transition énergétique" de l'année 2015 a eu lieu le 10 septembre 2015 à la CCI Rennes de 8H30 à 12H00.
regardez en différé la vidéo et retrouvez les présentations.

Territoires, facilitateurs de la transition écologique et énergétique des entreprises

Le 01/09/2015

Pour faire face au enjeux de la transition énergétique, chaque entreprise peut mettre en oeuvre des actions individuelles d'adaptation. S'intégrer dans une dynamique collective lui permet d'aller plus vite et plus loin. C'est l'objectif des collectivités qui développent des démarches territoriales.

Retrouvez les présentations de l'atelier " Autoconsommation/autoproduction" du 9 juillet 2015

Le 09/07/2015

L'atelier du 9 juillet 2015 a été l'occasion de présenter la question de l'autoconsommation et de l'autoproduction pour les entreprises.
Pourquoi est-il pertinent de s'intéresser à une démarche d'autoconsommation dans le cadre d'une démarche de performance énergétique globale ?