Informations santé en ligne : quels impacts pour la relation médecin-patient ?

Le 29 janvier 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Si les études publiées sur le phénomène de recherche d'information santé sur internet ne semblent pas encore converger vers un consensus sur le comportement des internautes, la présence de nombreuses informations santé en ligne est à prendre en compte dans la relation future entre patient et médecin.

Afficher en taille réelle Informations santé en ligne

 

Avec le développement d’internet, l’accès à l’information en santé est devenu plus aisé et plus rapide. Qu’elle intéresse les professionnels ou les patients, l’information médicale n’est plus qu’à quelques clics de son consommateur. En effet, au lieu de devoir attendre pour consulter un médecin, un patient peut désormais avoir, en quelques secondes, des centaines d’indications sur une question de santé.

En septembre 2012, doctissimo.fr, un site dédié à la santé, se situait en troisième position du classement des sites web les plus fréquentés en France (34,5 millions  de visites en un mois, durée moyenne de la visite : 10 minutes, source Médiamétrie).

 

Cet accès facile à l’information n’est pas sans conséquences sur la relation médecin-patient et sur la demande de soins en santé, voir aussi les articles Réseaux sociaux : vers de nouvelles relations entre patients et professionnels de santé et Santé des seniors : quelles informations disponibles sur Internet ?


Entre acceptation et remise en cause du diagnostic médical pour les chercheurs d’informations médicales en ligne.



Si certaines innovations, comme la mise en place du dossier médical personnalisé (démarré en 2011 dans 4 régions, Alsace, Aquitaine, Franche Comté et Picardie), contribue probablement à renforcer la relation entre médecin et patient grâce à une meilleure circulation de l’information, la recherche d’informations médicales en ligne peut avoir des influences opposées sur cette relation. En effet, ce comportement de recherche peut contribuer soit à renforcer cette relation soit à l’affaiblir.

Dans une étude menée à Télécom Bretagne (Brest) sur un échantillon de 1344 internautes bretons, les auteurs s’intéressent à deux types de comportement liés à la recherche d’informations médicales en ligne (version préliminaire de l'article disponible ci-dessous).

D’une part, il y a la recherche d’informations en ligne pour comprendre ou confirmer le diagnostic d’un médecin (internet intervient comme complément de la consultation médicale, renforçant ainsi la relation médecin patient) et d’autre part, il y a la recherche d’information pour remplacer ou contester le diagnostic du médecin (internet est alors considéré comme un substitut à la consultation médicale, affaiblissant ainsi le lien médecin patient).

Une analyse descriptive des résultats de cette enquête montre que les deux comportements sont présents simultanément dans l’échantillon retenu, puisque 69% des internautes bretons recherche des informations médicales pour confirmer ou comprendre un avis médical et 60% le fait pour avoir un autre avis médical ou d’autres informations sur problème de santé donn

 

Les raisons d’usage d’internet pour la santé

Raisons d'usage d'internet pour la sante


Par ailleurs cette  étude montre que la recherche en ligne d’informations sur la santé, de manière générale, est plus fréquente chez les femmes et les internautes expérimentés. Le fait d’avoir une maladie chronique et des problèmes de santé augmente également l’intensité des recherches sur Internet.


Impact de la recherche d’informations sur la demande de soins en santé.



Une des questions importantes que suscite également la recherche d’information médicale en ligne est la mesure de son impact sur la demande de soins de santé.

Internet peut à la fois inciter le patient à confirmer les informations réunies au cours d’une recherche auprès du médecin, favoriser l’auto-diagnostic ou générer un état de stress qu’il ne voudra pas confirmer auprès du médecin. Se pose alors la question de la substitution ou de la complémentarité des informations médicales avec la consultation médicale.

Une revue de quelques études récentes ne permet pas d’apporter une réponse tranchée à cette question. En effet Suziedelyte (2012), dans une étude sur des données américaines, trouve que les internautes qui cherchent de l’information médicale en ligne  font 1,2 visites chez le médecin de plus que ceux qui ne recherche pas d’informations (sur une période d’observation de 6 mois). Alors que de son côté, Wagner dans une étude de 2008 ne retrouve pas de relation entre utilisation d’informations de santé électroniques et la demande de soin.

A lire également

Des outils numériques au service de la relation pharmacien-patient

Le 06/08/2014

A la fois professionnel de santé et commerçant, le pharmacien d'officine est souvent le point d'entrée dans le parcours de soins. Son rôle de conseil a été renforcé par les récentes évolutions réglementaires. Dossier pharmaceutique, applications pour smartphones... : de nouvelles solutions servent de support à la relation pharmacien - patient.

La m-santé à la recherche d'un modèle économique

Le 14/05/2014

Les applications et dispositifs de M-santé se multiplient de façon exponentielle, notamment avec l'essor des objets connectés. Pourtant peu de services ont trouvé un modèle économique viable. Des récentes études du BCG et des exemples de services M-Santé déployés permettent d'esquisser des recommandations sur les business models à tester.

Contrat de Filière Silver Eco

Contrat de filière Silver Economie : analyse et recensement des actions engagées

Le 20/03/2014

Le Contrat de filière de la Silver Économie a été signé le jeudi 12 décembre dernier en présence d’acteurs privés et publics du secteur par Arnaud MONTEBOURG, Michèle DELAUNAY et Gilles SCHNEPP, président de la FIEEC et PDG de LEGRAND. 3 mois après son lancement, les premières actions sont lancées parmi les 60 propositions de ce contrat.