Générer du buzz pour faire connaître son restaurant.

Le 29 janvier 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Comment tirer son épingle du jeu dans un secteur durement frappé par la crise ? En s’inscrivant dans les tendances telles que dévoilées cette semaine par les experts du secteur sur le Sirha, rendez-vous incontournable des acteurs de la restauration. Mais également en parvenant à faire le buzz, grâce à un concept ou un lieu plutôt décalé.

 

Le choix d’un établissement atypique pour faire le buzz et créer l’envie.

Une sortie au restaurant est, pour beaucoup, un prétexte pour s’évader. En s’établissant dans des structures ou des lieux un peu inhabituels voire improbables, certains restaurateurs ont su faire parler d’eux et éveiller la curiosité.

 

 

resto insolite1Voyage en bus à Lyon :

A Lyon, Romain Garnier et Élisabeth Gardien sont les fondateurs du Trolley des Lumières. Ils ont importé ce concept d’Australie où Romain Garnier avait découvert un tramway colonial transformé en restaurant et sillonnant les rues. Les deux associés ont alors racheté un autobus de grand tourisme à la SNCF et l’ont aménagé en restaurant. Aujourd’hui, le Trolley des Lumières parcourt les rues de Lyon pendant que les touristes apprécient une cuisine raffinée dans la pure tradition lyonnaise.

resto insolitesExpérience industrielle à Nantes :

Implantée depuis 1846 à Nantes, l’une des grandes usines Lefèvre Utile a été réaménagée en 2000. Devenu centre culturel, Le Lieu Unique rassemble un café, un restaurant, un espace d'expositions et de spectacles, une librairie, une boutique et un hammam. Le Lieu Unique conserve la vocation industrielle de l'endroit : tout de béton et de brique. Le restaurant, conçu par l’architecte Patrick Bouchain est dans le même style que le reste : aménagement minimum conservant toutes les traces du passé de l’usine LU.

resto insolite2Expérience grand reporter à Toulouse

1912... 2012. Un siècle après sa construction, la belle bâtisse du Télégramme à Toulouse a démarré une nouvelle aventure, avec un bar-restaurant. Le local de 800 m2 transpire cette atmosphère de vieille manufacture où l’on retrouve encadrées d’anciennes éditions du Télégramme. "On est sur une restauration bistronomique. Les gens viennent pour découvrir la transformation d'un endroit chargé d'histoire. On veut qu'ils reviennent pour la cuisine", affirme François Mazzuchin, le chef.

resto insolite3Expérience « ecclésiastique » à Angers

Un lieu de culte, bâti au XVe siècle et tombé dans le domaine privé, a été métamorphosé en bar-restaurant au cœur d'Angers. Résultat : le K9 recense quelque 90 places assises dans un espace de 350 m2 pourvu de 17 mètres de hauteur sous plafond. À l'origine du projet : Steve Savidan, ancien attaquant de Valenciennes Football Club et angevin d'origine. Coloris fuchsia noir et blanc, éclairages programmés par domotique et techniques d'art numérique rendent le décor trendy et pour le moins étonnant : le client peut voir voler un ange sur les murs de l'église ou voir apparaître un squelette assis à sa table.

 

L’originalité pour vivre une expérience forte.

Faire connaître son établissement représente une priorité pour les entrepreneurs lors des premiers mois de leur création. La réussite commerciale en dépend.

Comment faire parler de son concept ? Comment décider les clients à venir chez soi dîner plutôt que dans un autre restaurant ? Les techniques sont diverses :

  • Créer un site qui doit être optimiser pour un bon référencement,
  • Participer à des forums professionnels et non-professionnels,
  • S’inscrire dans des annuaires généralistes et ciblés,
  • Utiliser des réseaux sociaux, créer une page "fan" sur Facebook et un compte Twitter,
  • Générer des offres promotionnelles ou des offres de parrainage,
  • Essayer Groupon afin de faire venir de la clientèle et générer du bouche à oreille,
  • Ou, comme ici, miser sur l’inattendu, l’effet de surprise.

En effet, lorsqu’ils sortent au restaurant, certains clients cherchent à vivre une expérience unique, qui les étonne et leur fasse oublier un quotidien parfois morose. Cette expérience passe par le plaisir qu’ils auront à déguster les mets mais également par le décor et l’ambiance qui leur donneront l’impression de s’évader. Et si ces deux critères s’en trouvent réunis, le concept pourrait vite faire le buzz sur le net et éveiller la curiosité d’une clientèle élargie.

Reste que rénover de tels édifices peut représenter un coût considérable et que l’attrait pour l’insolite reste l’apanage d’une clientèle plutôt jeune et urbaine…

A lire également

Une communication humoristique pour les substituts de viande.

Le 21/03/2017

Les dernières éditions du SIAL ou du SIRHA ont fait la part belle aux innovations veggies et ont été à l'image de cette vague de végétarisme qui déferle sur l'alimentaire. D'une communication plutôt sobre et axée environnement ou santé, le 100% végétal s'oriente de plus en plus vers une stratégie décalée, des packagings funs et colorés.

Free-from : ces marques alimentaires qui prônent le "non".

Le 21/02/2017

Portés par les attentes de santé et de naturalité, les produits "sans" continuent de remporter les faveurs des consommateurs. Et les marques se positionnent de manière de plus en plus affirmée sur le segment, revendiquant un "Non" assumé. Illustration par deux exemples : les biscuits apéritifs "Say Yes to No" et les eaux aromatisées "No&More".

Restaurant numérique : guide pratique pour la transformation digitale de la RHD

Le 07/02/2017

La DGE (Direction générale des entreprises) et l’UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie) proposent aux restaurateurs un guide pratique sur les bonnes pratiques du numérique appliquées à leur métier.