Après le régime Forking, la fourchette revient une nouvelle fois en scène.

Le 24 janvier 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Tous les diététiciens s’accordent à dire que manger lentement n’a que des avantages, dont celui de faciliter la sécrétion de l’hormone du rassasiement… C’est un fait avéré dont Jacques Lépine s’est inspiré pour développer HAPIfork, la fourchette qui aide à manger moins…

 

Présentée au salon high-tech International CES de Las Vegas, la fourchette intelligente est une invention made in France. Ce couvert, imaginé par le fondateur de la société Slowcontrol, possède un manche dont le système électronique analyse le rythme d'ingestion. La fourchette vibre lorsque l’utilisateur mange trop vite. Concrètement, si vous avalez deux bouchées en moins de dix secondes, HAPIfork se met à vibrer.

Une fois chargé, l'ustensile possède une autonomie de deux semaines à raison de trois repas par jour et de 10 vibrations par repas. Il passe au lave-vaisselle, à condition de retirer sa partie électronique.

Un appareil connecté

HAPIfork peut être connectée à un ordinateur afin d’enregistrer diverses informations : durée des repas, régularité, nombre de coups de fourchette. Une version intégrant le Bluetooth et à relier à un smartphone (Apple ou Android) devrait voir le jour dans les 2 années à venir. Parfait pour les nouvelles générations ultra-connectées qui ont pris le pli de gérer leur vie quotidienne et pratique sur le web.

 

Sur les traces du Slow Food… Manger lentement pour manger moins.

Si ce gadget « high tech » relève davantage du phénomène anecdotique, il soulève pourtant une réalité au niveau des modes alimentaires. Les comportements changent. Entre autres, les gens mangent plus vite. Les causes ? La disponibilité croissante de la nourriture bon marché, la multiplication des fast food et le fait que les familles mangent de moins en moins ensemble ou soient distraites par les écrans en mangeant.. Ces modifications comportementales peuvent contribuer à l'épidémie d'obésité.

Difficile à corriger, la cadence d’ingurgitation joue en effet un rôle majeur dans la régulation de la prise alimentaire. Manger lentement permet de mieux mastiquer et laisse le temps aux signaux de satiété de se manifester car ceux-ci ne sont pas instantanés.

HAPIfork5Manger lentement et savourer… Ce comportement est promu depuis plus de 25 ans par Slow Food, mouvement de fond international créé en Italie en 1986 puis apparu en France en 1989. L'objectif principal du Slow Food est d’apprendre aux gens à aimer ce qu'ils mangent, à manger ensemble en savourant les plaisirs de la table tout en prenant du temps pour savoir d'où viennent leurs nourritures afin de les déguster d'une nouvelle manière.

HAPIfork3

 

Le régime Forking repose également sur ce principe : muni d’une unique fourchette, on élimine les produits gras et sucrés et on prend le temps pour piquer les aliments et les manger, ce qui nous rend plus conscient de notre satiété.

 

HAPIfork4

 

Une gamme de plats cuisinés avait même fait son apparition début 2011 dans les linéaires de certains magasins de proximité (Daily Monop, Carrefour city, Carrefour city café, Lafayette Gourmet, Proxy)

 

 

Il ne manquait plus que le bon outil pour avoir le package complet dédié à instaurer durablement cette façon de manger dans les habitudes de consommation. C’est chose faite…

Fans de gadgets connectés, tenez vous prêts, HAPIfork sera commercialisée aux Etats-Unis à partir de mars prochain, au prix de 99 dollars (75 euros environ), déclinée en cinq couleurs (noir, blanc, bleu, vert et rose).

A lire également

Les nouvelles recommandations Anses, des impacts en IAA ?

Le 27/04/2017

L'Anses a publié les nouvelles recommandations nutritionnelles en terme de santé publique. De nouvelles catégories d’aliments, des contaminants alimentaires repérés et des habitudes alimentaires observées déterminent des objectifs de fréquence et de portions de consommation. Ces nouveaux repères ne seront pas sans conséquence pour le foodservice.

L’innovation dope le marché de la 4ème gamme : vers de nouveaux territoires et de nouveaux usages.

Le 25/04/2017

L'été approche et, face à la concurrence des produits frais non emballés ou des barquettes en flow pack, les marques de la 4ème gamme déploient leurs innovations. Entre saveur, présentation ou usage, les promesses marketing se multiplient pour une offre en mode séduction. En smoothie ou sur les barbecues, le segment élargit le champ des possibles.

Eaux de bouleau, d'érable, de bambou... Les stars des eaux santé !

Le 20/04/2017

Après l'eau de coco, de nouvelles eaux surfent sur la vague naturelle voire élémentaire. Utilisées depuis des millénaires à des fins médicinales, les eaux de bouleau, d'érable et de bambou apparaissent en grande consommation. Sur quelles promesses marketing s'appuient les marques pour investir le secteur boisson ?