BMA : fil rouge de l’expérimentation

Le 15 janvier 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
La dynamique de changement autour de la mobilité attendue par BMA s’appuie sur la mise en œuvre de principes d’intervention robustes et partagés par tous les membres. Ce fil rouge est composé d'autant de jalons à suivre pour aboutir avec succès à la mise en place de pratiques nouvelles de mobilité au sein des 18 démonstrateurs.

1. Portefeuille d’activités, portefeuille de mobilité

Afin d’atteindre les objectifs, la première étape du déroulement de bma visera à l’analyse des portefeuilles d’activités et de mobilités existantes au sein des démonstrateurs. Les activités de chaque démonstrateurs seront mises à plat afin d’en avoir une compréhension fine et de pouvoir travailler à des pratiques nouvelles adéquates. En parallèle, c’est le système de mobilité qui sera analysé afin de pouvoir y situer les activités du démonstrateur. On projette alors l’activité du démonstrateur à 3 ans pour y situer les nouvelles stratégies de mobilité induites par les trajectoires d'évolution envisagées.

2. A chaque périmètre d’activité, sa solution

Au fil de l’analyse des portefeuilles d’activités et de mobilité, 3 périmètres d’activités seront déterminés au sein de chaque démonstrateur afin d’y tester des solutions innovantes à petite échelle. De ces 3 périmètres déterminés avec les décideurs, seront dédiées des solutions et nouvelles pratiques de mobilité, aussi bien sur les pratiques des salariés, des clients et partenaires, que des marchandises. Elles devront être susceptibles de répondre aux résultats attendus tels que l’optimisation de l’activité des démonstrateurs intégrant la mobilité ou encore la réduction des coûts et des émissions de gaz à effet de serre.

A partir des 18 démonstrateurs, ce ne seront donc pas moins de 54 solutions qui seront conçues et espérimentées dans les prochaines années !

3. Obtenir un effet de démonstration : co-construction et test des solutions

Le choix et la conception des solutions testées dans les périmètres restreints se basera sur le principe de co-construction. Les membres de BMA soutiennent l’idée que le succès de la mise en place d’un nouvel usage repose sur le fait que les acteurs doivent être en capacité de s’adapter aux nouvelles pratiques mais également que la solution doit pouvoir s’adapter aux contraintes des acteurs. Pour ce faire, les offreurs de solutions devront pouvoir proposer des alternatives aux pratiques de mobilité existantes qui s’adaptent aux contraintes de chaque périmètre d’activité. Cette phase de co-construction par itérations successives entre offreurs et utilisateurs se déroulera aussi bien en amont qu’en aval de l’intégration des solutions au sein de l’organisation.

4. Evaluer les solutions et leurs impacts sur l'activité des démonstrateurs

Le succès de l’intégration des nouvelles pratiques au sein des démonstrateurs est également baliser par une phase d’évaluation des solutions et pratiques nouvelles, autour de 6 critères interdépendants :

  • Du point de vue de la performance de l’organisation
  • Du point de vue économique
  • Du point de vue de l’acceptabilité sociale et économique
  • Du point de vue environnemental
  • Du point de vue juridique
  • De l’impact sur la mobilité globale du territoire sur lequel est implanté physiquement le démonstateur

Cette méthode se déroulera à 3 moments d’analyse des usages, pour en mesurer leur acceptabilité : en amont de l’expérimentation, directement après les premières expérimentations et en aval de ces dernières (usage quotidien et banalisé de la solution).

5. Réussir le changement d’échelle

En fonction des résultats des évaluations et des modifications nécessaires apportées par la co-construction des solutions, il sera étudié les conditions de déploiement de ces dernières à grande échelle. La pertinence et la réussite du déploiement à l’ensemble des acteurs du démonstrateur sera donc garantie par la mise en œuvre des principes d’interventions qui auront dégagé autant de leviers à leur appropriation par les utilisateurs.

Après BMA, les démonstrateurs pourront étendre les solutions et pratiques nouvelles à leurs partenaires, à d'autres sites d'implantation, à d'autres territoires.

A lire également

Investissements d'avenir, AMI Ademe, BMA

Bretagne Mobilité Augmentée : activateur de solutions et de pratiques nouvelles de mobilité !

Le 15/01/2013

BMA est un projet de 3 ans retenu par l’ADEME dans le cadre de l’appel à manifestations d’intérêt « Déplacements quotidiens des personnes et acheminement final des marchandises » du programme « Véhicules du futur » des Investissements d'Avenir.

Alain Even, CESER Bretagne

La Bretagne, territoire d’innovation

Le 03/01/2013

A l'occasion du lancement du programme Bretagne Mobilité Augmentée le 5 septembre 2012, Alain Even, Président du CESER Bretagne, explique en quoi notre territoire est porteur du déploiement d'une mobilité plus décarbonée.