PwC décrypte les comportements d'achat sur Internet.

Le 28 décembre 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Pour la deuxième année PwC publie les résultats d'une enquête internationale sur les comportements des web-acheteurs. L'étude livre un portrait des adeptes de l'achat en ligne dans onze pays et remet en cause plusieurs idées reçues sur le e-commerce.

L'étude web-acheteurs 2012 de PwC met en relief les similarités mais aussi les différences qui apparaissent entre pays du point de vue des motivations d'achat. Ainsi les Allemands et les Russes sont attirés en premier lieu par l'aspect pratique de l'achat en ligne, alors que les Turcs et les Brésiliens recherchent sur Internet de bonnes affaires et des promotions. En Chine ce sont les recommandations d'amis ou d'experts qui attirent les web-acheteurs.

En matière d'outils, l'ordinateur reste largement privilégié pour acheter sur le Net. L'usage du smartphone et de la tablette pour acheter en ligne progresse surtout dans les pays émergents.

Quant aux réseaux sociaux, ils sont rarement utilisés pour acheter sur le Net mais plus souvent pour découvrir de nouveaux produits ou communiquer avec une enseigne ou une marque.

Les gagnants de la vente en ligne en 2012

Dans la plupart des pays matures où PwC a enquêté les enseignes multicanal nationales restent leaders. En revanche les enseignes étrangères sont bien implantées dans un certain nombre de pays émergents.

La situation est plus contrastée en ce qui concerne les "pure players", c'est-à-dire les enseignes du e-commerce nées avec Internet et ne disposant pas d'un réseau de magasins. PwC note qu'Amazon et eBay ont réussi à prendre la première ou la deuxième marche du podium en Allemagne, en Russie ou encore au Royaume-Uni. Toutefois certains acteurs locaux résistent bien : CDiscount et Vente Privée en France, Taobao en Chine par exemple.

Autre catégorie d'acteurs à ne pas oublier : les sites e-commerce des marques. En effet un web-acheteur sur trois y a déjà acheté un produit.

Les Français restent attachés au magasin physique

La perspective de voir disparaître le magasin physique tel que nous le connaissons est remise en cause par PwC. En effet si une majorité de consommateurs sont prêts à acheter leurs livres ou leur musique uniquement sur le web, ils sont 69% à préférer acheter leurs produits alimentaires en magasin. La proportion de consommateurs qui préfèrent acheter et retirer leurs produits en magasin est encore plus forte en France que dans les dix autres pays.

En définitive les comportements d'achat sur Internet ne sont pas uniformes d'un pays à l'autre : même si nous vivons à l'heure de la mondialisation, une enseigne ou une marque qui entend développer sa présence sur le web à l'international, doit nécessairement prendre en compte les spécificités des attentes et comportements des web-acheteurs d'un pays à l'autre.

Loin d'opposer commerce en magasin et commerce en ligne, PwC insiste sur la complémentarité entre les deux : en effet lorsqu'ils achètent en multicanal auprès de leur enseigne favorite, c'est-à-dire à la fois sur Internet et en magasin physique, la moitié des web-acheteurs dépensent plus globalement auprès de cette enseigne.

PwC en est convaincu : la question n'est plus de savoir si les distributeurs traditionnels doivent aller sur le Web, mais bien de déterminer leur stratégie pour y parvenir. 

A lire également

Passion Commerce : Les commerces du Pays de Rennes à l’honneur.

Le 30/09/2016

Quel commerce pour demain ? Renaud Sore-Larregain a apporté des clés de compréhension sur les évolutions des offres aux consom’acteurs. La dernière édition de Passion Commerce à la CCI Rennes mettait le focal sur ces nouveaux commerçants qui anticipent les exigences des consommateurs.

L'aide Stop essuyage

Risques professionnels en restauration : aide financière sèche-verres

Le 06/09/2016

Suite à une étude qui a été réalisée sur les TPE en 2013, il s’est avéré que le métier de la restauration était un métier à risque (chute dans les escaliers, chute en cuisine et en salle, des coupures avec des couteaux, des coupures avec du verre cassé).

Les français adeptes du commerce en ligne.

Le 26/08/2016

Le commerce en ligne des français ne cesse de progresser. Une étude de Journal du Net (JDN) fait ressortir une forte progression des commandes en ligne et de la valeur globale des achats.