MasterChef, une nouvelle caution pour les marques alimentaires.

Le 20 décembre 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
En période de crise, les consommateurs sont en quête de plaisirs simples et la cuisine en fait partie. Ils ont également besoin de réassurance ce qui permet aux produits « cautionnés » -par un label, une personnalité ou ici une émission grand public- de s’ériger en valeur refuge, apportant une assurance sur la qualité du produit.

Le retour de la dimension plaisir de la cuisine.

Depuis dix ans, la cuisine a changé de statut : de corvée, elle est devenue plaisir, de talent réservé aux Chefs, elle s’est retrouvée accessible à tous. C’est devenu le loisir préféré des Français et les émissions culinaires mobilisent d'avantage de téléspectateurs que les émissions de variété. Pour preuve, Ludovic Dumont allias “Ludo” est devenu une véritable star pour avoir remporté l’édition 2012 de Masterchef devant plus de 6 millions de téléspectateurs…

La cuisine  fait recette : une opportunité qu’ont su saisir les marques alimentaires.

Les marques alimentaires profitent de cette effervescence autour d’une élite de chefs et de connaisseurs pour développer leur propre notoriété. Décryptage d'un phénomène marketing qui tend à se généraliser…

 

La valse des légendes de la cuisine dans les rayons alimentaires.

 

Depuis quelques années nombre de groupes agroalimentaires et enseignes de la grande distribution ont choisi de développer des produits alimentaires avec la caution d’un grand chef :

  • Guérard et Nestlé,
  • Bocuse et William Saurin,
  • Robuchon et Fleury Michon
  • Sanderens et Carrefour
  • Troisgros et Casino
  • Lignac et Findus.

L’utilisation des chefs de cuisine comme une caution de qualité semble avoir porté ses fruits, à en croire les progressions de chiffres d’affaires réalisées par les produits associés à un grand nom de la scène culinaire.

 

Et aujourd’hui les émissions culinaires…

 

Entre Top Chef, Masterchef, Un dîner presque parfait, Bon appétit bien sûr... Les émissions culinaires inondent nos petits écrans.

Et devant les records d’audience réalisés par ces shows télévisés, c’est en toute légitimité qu’Axiane Meunerie lance en 2013 au sein de sa gamme Cœur de Maman, trois références de Farine Cœur de Blé, sous la casquette « Masterchef ».

masterchef2Outre cette caution de renom, la marque mise aussi sur le caractère rassembleur, familial et sur les notions de partage véhiculées par l’acte de cuisiner : en face avant du packaging apparait un slogan évocateur, « Avec des rires d’enfants cachés dedans ».

En parallèle un site dédié (www.coeurdemaman.com) propose une série de recettes pour se sentir un peu dans la peau de « Ludo »…

A lire également

Nouveaux instants de consommation : y’aura-t-il du cochon à Noël ?

Le 05/12/2017

Créée en 1954 à Mordelles en Bretagne, la charcuterie Brient lance un jambon de Noël avec un sachet d’épices. Alors qu’il était considéré comme un met d’exception à l’époque de l’empire romain, servir du cochon pour les grandes occasions était passé de mode ! Une initiative qui fait remonter le temps et décloisonne le jambon du quotidien...

Naï-Cha : La nouvelle boisson végétale à base de thé "made in Breizh"

Le 21/11/2017

Naï-Cha, c’est une nouvelle boisson 100% végétale & gourmande "Made in Breizh". Elle est à la confluence de 5 tendances phares du moment : l’essor d'une offre "petit déjeuner" nomade, la dynamique des boissons à base de thé, l’attractivité des recettes ethniques et l’essor incontesté du bio et du végétal ! Voilà un avenir qui s'annonce prometteur…

Tendance partage : de l'entrée au dessert...

Le 12/10/2017

Manger n’aspire pas seulement à nourrir le corps physiologiquement, manger c'est ausi "nourrir" le lien social. De la planche à partager à la pièce maxi format, la commensalité prend plusieurs formes, avec pour objectif de lier et réunir des groupes de consommateurs. Tendance forte, le partage se fait désormais de l'entrée au dessert.