Gestion des DIB

Le 17 janvier 2013 par Kevin LE CASTREC, Vitré Communauté

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Pourquoi un groupe de travail ?

Les entreprises du Club ont engagé un audit de leurs DIB de manière à les caractériser, à mieux les quantifier, à identifier les modes de collecte et à améliorer le tri des déchets industriels à la source.

Les déchets cartons et plastiques étant communs à l’ensemble des entreprises, chacune d’entre elles a par ailleurs dû décrire le schéma de flux des déchets (plastiques, cartons) de l’atelier de production « au local déchets ».

Les objectifs

Le groupe de travail a pour objectifs principaux :

  • d’améliorer le tri des déchets DIB
  • d’identifier les pistes de synergies possibles entre les entreprises participantes au groupe de travail 
  • d’échanger sur les bonnes pratiques afin de les mutualiser 
  • de réduire les coûts de transports en rationalisant les tournées et en réfléchissant à l’émergence d’un outil de logistique mutualisé.
 

Le but commun des entreprises de ce groupe de travailest de pouvoir optimiser leurs pratiques (qualité environnementale - coût) en levant les freins propres aux sites industriels :

  • Manque de place pour le stockage des valorisables
  • Moyens humains dédiés à l’environnement réduits
  • Volumes individuels insuffisants pour justifier de la mise en place d’outils favorisant de bonnes conditions de rachat de valorisables (ex : presse à balle…)
 

Les entreprises, très attachées au traitement local de leurs déchets, réfléchissent à l’émergence d’un exutoire local afin de gagner en coût de collecte mais aussi de diminuer l’impact environnemental lié au traitement de leurs déchets.

 

Le référent du groupe de travail

M. Geoffroy MEMPONTEL – Les Délices du Val Plessis

Gestion des DIB locaux sociaux

Le 17 janvier 2013 par Kevin LE CASTREC, Vitré Communauté

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Pourquoi un groupe de travail ?

Les entreprises d’EVEIL ont souhaité impliquer l’ensemble de leur personnel vers la réduction des déchets. Ils ont souhaité engager la démarche avec les déchets de bureaux, communs à toutes les entreprises.

 

Les objectifs

Après avoir identifié les gisements de déchets au sein des bureaux et des locaux sociaux, le SMICTOM Sud-Est 35 a aidé et orienté les entreprises du club dans la mise en place de systèmes de tri sélectif, de recyclage et de prévention des déchets :

 

  • Sensibilisation sur le tri sélectif auprès des salariés par le biais de supports de communication (visuels, affiches, flyers...) mis en place dans les salles de pause café... etc
 
  • Sensibilisation à la réduction de la consommation du papier dans les bureaux et mis en place de solutions. (nb : un salarié travaillant dans la partie « bureaux » consommerait en moyenne 100 Kg de papier par an)

  • Mise en place d'une solution de recyclage mutualisé des gobelets utilisés en interne par les salariés grâce à une coopération avec une entreprise proposant une solution uniformisée de la collecte des gobelets, solution qui évidemment est économique et écologique.
 
  • Valorisation de l'engagement des entreprises par la création du label "Entreprise engagée pour la réduction des déchets" décerné par le SMICTOM Sud-Est 35. 
 

Le référent du groupe de travail

Méthanisation

Le 17 janvier 2013 par Benoît HUBERT, Vitré Communauté

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Pourquoi un groupe de travail ?       

Methaniseur

Les entreprises agro-alimentaires d’Eveil souhaitent voir émerger sur le territoire une/des unité(s) de méthanisation pour traiter et valoriser, à proximité de leurs sites d'activités, leurs coproduits organiques. 

Les objectifs

  • Permettre l'installation d'unité(s) de méthanisation sur le territoire ayant la capacité à traiter durablement les coproduits issus des entreprises agro-alimentaires. 
 
  • Développer une nouvelle activité économique compétitive et complémentaire aux entreprises présentes sur le territoire. 
 
  • Amener une plus value environnementale au territoire (production d’énergie renouvelable, valorisation du digestat en lien avec l’agriculture, …)
 

Pour atteindre ces objectifs, le groupe de travail a entrepris un travail de caractérisation des gisements. Des visites d’installations de méthanisation industrielle ou agricole ont été organisées afin de favoriser les contacts entre les entreprises du groupe de travail et les porteurs de projets ou unités existantes. 

Le référent du groupe de travail

M. Jean Marc LEVEQUE, Triballat - Sojasun