Automobile : diversification des modes de commercialisation et conséquences possibles

Le 19 décembre 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Après les services de location  : montée en puissance progressive du covoiturage, lancement par les constructeurs d’offres multi véhicules à destination des particuliers, (Mu by Peugeot en 2010), les levées de fonds successives des services de location entre particuliers, c'est au tour des modes de commercialisation de poursuivre leur diversification. Point sur les dernières annonces en la matière et conséquences sur l'acte d'achat automobile.

Maif

Via son site internet, l’assureur proposait en octobre dernier un kit 3 en 1 pour l’achat de véhicules. Ce guichet unique comprend ainsi l’achat du véhicule, le crédit et l’assurance. La Maif annonce proposer via cet outil des véhicules à des tarifs « préférentiels ». Dans l’esprit des offres de location longue durée qui incluent l’entretien et l’assurance, cette offre d’achat se distingue par sa globalité et son déroulement uniquement en ligne.  

Renault RGG

Renault Retail Group poursuit le développement de son site internet en élargissant la liste des fonctionnalités. Outre la consultation des stocks de véhicules neufs et d’occasion et leur réservation moyennant un acompte en ligne de 250 euros, il est désormais possible d’acheter en ligne des accessoires et des produits dérivés. Une application mobile vient compléter le dispositif en permettant de localiser un point de vente et de prendre rendez-vous dans les ateliers.

Careco

Le réseau Caréco qui comprend 80 recycleurs de VHU lancera en 2013 un site e-commerce de ventes de pièces automobiles d’occasions. Ce site sera alimenté par les pièces détachées des 150 000 véhicules traités chaque année par les membres du réseau. Soit 30 millions de pièces. Caréco développera également une offre B to B en proposant aux réparateurs de vendre à leurs clients les pièces d’occasion du réseau.

Qoqa.ch

Le 14 décembre dernier, le site de ventes uniques suisse Qoqa.ch a mis en vente une centaine de Twingo neuves au prix de 4999 francs suisses (4165 euros) au lieu de 16 900 francs suisses, soit un rabais de 70%. A noter qu’en 2010, Peugeot avait également mis en ventes des véhicules sur le site vente-privee.com en proposant un rabais significatif sur des véhicules d’occasion révisés.

Groupe Bolloré

Le groupe Bolloré vient d’étendre son offre Autolib’ aux professionnels. La première entreprise à faire appel à ce service est la société de services informatiques ATOS. Son siège bénéficiera ainsi de 10 Bluecars destinées aux déplacements professionnels de ses 4500 collaborateurs. Au-delà des bornes installées sur le site d’ATOS, le service, facturé 485 euros/mois donne également accès aux 3500 bornes Autolib’.

Peugeot lance Mu Professional

Après son offre aux particuliers lancée en 2010, Peugeot décline son offre « Mu » aux professionnels en partenariat avec Carbox qui assure la gestion du service. Cette offre propose au collaborateur d’une entreprise d’échanger son véhicule de fonction actuel contre un véhicule de taille inférieure, à la consommation et aux émissions réduites. En échange, un « crédit mobilité » d’un montant compris entre 3000 et 6000 euros lui est accordé afin de pouvoir faire appel à des modes de transports alternatifs ou à des véhicules de gabarit supérieur quand son usage le nécessite.


La diversité des offres présentées et des opérateurs qui les émettent ainsi que le chevauchement des cibles particuliers/professionnels interpellent et vont dans le sens d'une évolution de notre manière de consommer l’automobile. Cette dernière tend vers une limitation de la hausse du coût d'usage via la descente en gamme et une propension à payer un véhicule neuf au prix catalogue qui baisse.

Dans ce contexte, la diversification des modes de commercialisation, couplée aux alternatives de location en émergence, est susceptible de faire apparaître une forme de complémentarité où le conducteur possèdant un véhicule a la possibilité, parfois sans surcoût, de profiter de l’accessibilité nouvelle d’une multitude de modèles.

Cette accessibilité, lorsqu'elle est mise en paralèlle avec les ventes évènementielles et les tarifs qui y sont pratiqués, peut potentiellement influencer le comportement d’achat. Dans une approche de l’automobile devenant de plus en plus fonctionnelle, reste à voir dans quelle mesure cette évolution des modes de commercialisation et de location peut influencer l'acte d'achat et aboutir à une possible descente en gamme.

A lire également

Véhicules et Mobilités 2017 : vos retours et vos attentes

Le 29/11/2016

Pendant ce dernier trimestre 2016, nous vous avons interrogé sur votre niveau de satisfaction, vos avis et vos attentes pour Véhicules et Mobilités : le site Web, la newsletter, Twitter et autres. Comme promis, voici un retour des résultats de cette enquête et nos axes de développement pour 2017 !

Open source : avenir ou concurrence de l'industrie automobile ?

Le 22/11/2016

Comment l’open source, le partage permettent d’arriver différemment à la construction d’une voiture ? Mais ces véhicules open source sont-ils réservés aux makers ou influencent-ils les pratiques de l'industrie automobile ? Quels sont les impacts des véhicules open source sur la chaîne de valeur, notamment la distribution des véhicules ?

La mobilité parle à la mobilité #RadioMobilité

Le 15/11/2016

Pourquoi la mobilité devient plus qu’une question de transport ou de solution ? Comment les activités peuvent la reconfigurer ? Comment s’approprier une nouvelle culture de la mobilité ?

Voilà 3 questions auquel BMA veut répondre à travers ses expérimentations, un hashtag Twitter #RadioMobilité et un site web boosterdemobiliteactive.com.