Quand les transports se mettent à l’électrique

Le 17 décembre 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Avec le durcissement des règlementations locales, les transporteurs s’adaptent progressivement et tentent de répondre aux nouvelles normes de qualité environnementale.

Des cargos alimentés par prise électrique

Le port d’Oakland (Californie) vient de mettre en service une installation délivrant le courant de 6,6 Kilovolts nécessaires à l’alimentation des navires. Ce type de service sera de rigueur dans tous les ports californiens à compter de 2014, et de plus en plus de navires devront s’y conformer. Il y a quelques jours, c’est le transporteur maritime Hapag-Lloyd qui s’engageait dans l’alimentation électrique portuaire de ses navires. Une vingtaine de ports dans le monde seraient déjà équipés de ce type de dispositif (notamment celui de Monaco), et contribuent à supprimer les pollutions locales.

Siemens travaille par ailleurs sur une nouvelle génération de systèmes de propulsion et de génération d'électricité, qui permettront à la fois de répondre aux critères de l'OMI (diminution des rejets de CO²) et de réduire les coûts d'exploitation.  

L’aviation migre doucement vers l’électricité

Même si les réacteurs brûleront encore longtemps du carburant, l’électrification grignote le secteur. Deux équipementiers viennent de présenter des solutions pour électrifier le roulage des avions, qui engloutit mondialement des milliards d’euros de carburant. La société israélienne IAI commercialise un tracteur de piste électrique, alors que le français Safran teste une motorisation décarbonnée des trains d’atterrissage pour faire de l’avion un véhicule électrique au sol.

Les véhicules électriques du dernier kilomètre

Après les chariots élévateurs ou les petits véhicules urbains, la motorisation électrique intéresse les entreprises de livraison du dernier kilomètre. Ainsi le dernier salon Pollutec présentait l’offre d’une quinzaine de constructeurs et les dernières innovations (utilitaires hybrides, ou tout-électrique…). Ce type d’investissement est motivé par une meilleure acceptabilité des camions silencieux en ville. Aux Trophée des villes électromobiles qui s’est tenu la semaine dernière à La Rochelle, plusieurs collectivités ont montré l’exemple en exploitant chacune des dizaines de véhicules de ce type.

A lire également

Retrouvez l'atelier "Le territoire, levier de la transition écologique et énergétique

Le 10/09/2015

Le troisième atelier "transition énergétique" de l'année 2015 a eu lieu le 10 septembre 2015 à la CCI Rennes de 8H30 à 12H00.
regardez en différé la vidéo et retrouvez les présentations.

La logistique au cœur de la compétitivité française

Le 10/09/2015

Le gouvernement a décidé de prendre les choses en main en concertant les acteurs de la logistique pour nouer le lien et bâtir une politique commune et partagée pour que la logistique française de demain devienne un levier de compétitivité pour les entreprises françaises.

Territoires, facilitateurs de la transition écologique et énergétique des entreprises

Le 01/09/2015

Pour faire face au enjeux de la transition énergétique, chaque entreprise peut mettre en oeuvre des actions individuelles d'adaptation. S'intégrer dans une dynamique collective lui permet d'aller plus vite et plus loin. C'est l'objectif des collectivités qui développent des démarches territoriales.