Fin du dispositif de baisse des prix du carburant

Le 30 novembre 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Le Gouvernement ne va finalement pas mettre en place un nouveau modèle de fiscalité sur les produits énergétiques. Les entreprises et les consommateurs français doivent donc se préparer à la hausse progressive des prix des carburants à partir de début décembre.

Depuis la fin août, les prix des carburants à la pompe ont baissé jusqu'à 6 centimes d'euro, sous l'effet d'une contrainte imposée par l'Etat aux groupes pétroliers, pour "favoriser le pouvoir d'achat" des français. L'Etat a abaissé de 3 centimes d'euro les taxes sur le pétrole brut, et exigé que le reste de la baisse soit supporté par les pétroliers. Ces derniers ont joué le jeu puisque, d'une manière générale, les entreprises et les consommateurs ont payé quelques euros de moins pour leur plein de carburant.

Pierre Moscovici, le Ministre de l'Economie, confirme la sortie progressive du dispositif à partir du début du mois de décembre. La baisse de TICPE (Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Energétiques) sera fixée à 2 centimes à compter du 1er décembre, puis réduite de 0,5 centimes les 11 et 21 décembre. Le dispositif prendra fin le 11 janvier 2013.

source: Net-Iris 29.11.2012

Auteur(s)

Corentin Lallès, Bretagne Supply Chain

A lire également

L'Industrie du Futur commence aujourd'hui

Le 29/01/2016

Dans le cadre de l'Alliance Industrie du Futur, la FIM a publié un guide pratique Usine du Futur. Mais qu'entend-on par Industrie ou Usine du Futur?

Echanges inter-entreprises sources de compétitivité !

Le 25/01/2016

Industriels, participez au Programme National de Synergies Inter-entreprises [PNSI] et devenez acteur d’une économie durable !

Chasser les gaspillages en dessinant vos flux

Le 16/11/2015

Votre entreprise n’a de raison d’exister que pour apporter un produit/un service à un client. Pour le réaliser, de nombreux flux (biens, personnes, informations, argent) sont nécessaires. Mais tous ces flux, créent-ils vraiment de la valeur pour le client ? Ne seraient-ils pas plutôt une source de gaspillages ?