Marchés émergents : la croissance ralentit mais reste soutenue

Le 26 novembre 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Dans quelle mesure le ralentissement de l'économie mondiale affecte-t-il les pays dits émergents ? Une étude du cabinet Ernst & Young apporte un éclairage sur les perspectives économiques pour ces pays qui ont connu une croissance fulgurante depuis dix ou quinze ans.

En partenariat avec Oxford Economics, le Centre pour les marchés émergents d'Ernst & Young analyse à travers de nombreux paramètres, vingt-cinq pays qui connaissent une croissance forte. Leur produit intérieur brut cumulé ne devrait certes progresser que de 4,5% en 2012 contre 6,1% en 2011, mais les experts de ces deux instituts s'attendent à une reprise pour l'année 2013.

Trois pays en particulier présentent des perspectives de croissance favorables : l'Indonésie et son marché de 250 millions d'habitants qui intéresse de nombreuses PME des pays occidentaux; le Vietnam qui attire les investisseurs étrangers séduits notamment le bon niveau d'éducation de sa population; enfin la Turquie dont les entreprises exportent de plus en plus sous leur propre nom.

La Chine et l'Inde ont vu leur croissance ralentir en 2012 : baisse de la demande intérieure et des exportations pour la Chine, tensions inflationnistes et difficultés climatiques côté indien expliquent en partie ce ralentissement. D'importants programmes d'investissement dans les infrastructures devraient toutefois inverser la tendance dans ces pays en 2013.

De nombreuses économies émergentes ont été affectées cette année par la hausse du prix des denrées alimentaires : un facteur particulièrement sensible dans des pays où l'alimentation représente une part importante du budget des ménages.

Après un panorama d'ensemble, Ernst & Youg présente les perspectives de croissance pour chacun des vingt-cinq pays. Une publication à surveiller d'année en année par toutes les entreprises qui misent sur l'international.

Et pour approfondir votre approche des marchés émergents, une autre étude (en anglais) est disponible auprès de McKinsey. Dans son étude sur les marchés émergents, McKinsey estime que leur potentiel de consommation sera équivalent à celui des pays les plus développés d'ici une quinzaine d'années.

Selon ces estimations, la consommation des pays émergents pourrait passer de 12.000 milliards de dollars en 2010 à 30.000 milliards de dollars en 2025 : une progression considérable. Sur le marché des biens de consommation, la population des trentenaires dans les pays émergents serait une cible à privilégier : ses exigences s'accroissent au même rythme que son pouvoir d'achat. Autre élément mis en avant par McKinsey : dès aujourd'hui la moitié des Internautes dans le monde vivent dans les pays émergents. Il s'agit là aussi d'une clientèle potentielle pour les entreprises maîtrisant la vente en ligne par-delà les frontières.

A lire également

Enquête 2015 sur les pratiques de veille et intelligence économique des entreprises bretonnes

Le 29/04/2015

Portée par CCI Innovation Bretagne et réalisée par l'ARIST Bretagne, en partenariat avec les CCI bretonnes, la Région Bretagne, BDI et la Direccte, cette enquête permet de recueillir et analyser les pratiques de veille et IE des entreprises de la région, de mesurer leurs réussites et difficultés, enfin d'enregistrer les principales évolutions.

La Région Bretagne ouvre les données sur ses marchés publics

Le 15/04/2015

Soutenue par la Région Bretagne, l'association Breizh SBA vient d'ouvrir le portail My Breizh Open Data - Marchés publics. Objectif : rendre la commande publique lisible et accessible à tous.

La CGPME et l'ANSSI publient un guide des bonnes pratiques de l'informatique

Le 15/04/2015

Douze règles pour sécuriser vos équipements numériques : c'est l'objet du guide publié conjointement par l'Agence nationale de sécurité des systèmes d'information et la Confédération générale des PME.