Effacement électrique diffus : opportunités pour les fournisseurs de solutions

Le 04 décembre 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
La Bretagne est la première région sur laquelle RTE tente une opération d'effacement diffus. Cette expérience débute en novembre et invite les fournisseurs de solutions à présenter des offres d'accompagnement.

Favoriser l’émergence de nouvelles capacités, petites et rapides

La montée en puissance de la technique de l'ajustement diffus est un outil de développement pour de nombreux acteurs économiques, entreprises ou équipementiers. 

L'appel d’offres lancé par RTE en Bretagne cet été a ceci d’original qu’il veut mettre en avant les petites capacités de production et la rapidité d’action.

L'effacement diffus est le procédé par lequel un opérateur peut, par l’intermédiaire d’un boitier installé chez les particuliers, réduire ou couper l’alimentation électrique de certains appareils jugés inutiles. Cet opérateur va alors pouvoir vendre au gestionnaire du réseau électrique une capacité à "effacer" une certaine consommation électrique sur un laps de temps précis. Cette opération permet de consommer moins d’énergie et d’éviter la mise en fonctionnement de centrale de production d’électricité thermique qui se révèle chère et polluante. Les gains sont économiques, sociaux et environnementaux. La technique existe déjà pour les professionnels et les sites industriels .

L'appel d'offres invite les fournisseurs de solutions à proposer des offres d'accompagnement qui vont s'illustrer et se valoriser sous diverses formes :

  • Côté expérimentation : les acteurs de production d'électricité ou d'effacement, même petits ont l'opportunité de valoriser leur proposition au travers du mécanisme d'ajustement.
  • Côté services :
    • dans le secteur de l’effacement résidentiel, des sociétés comme Actility, Edelia et Ijenko ont répondu présents à l’appel et ont rejoint Voltalis, premier acteur qualifié sur l’effacement.
    • dans le secteur de l'effacement industriel : de plus gros acteurs sont déjà présents, tels qu’Energy Pool Développement, Rhodia Energy, Smart Grid Energy, ils contribuent à la valorisation de l'effacement.
  • Côté technique : les solutions doivent faciliter l’intégration des énergies renouvelables.
  • Côté financier : le tout doit favoriser les économies d’énergies.

 

Contexte particulier de la Bretagne

La Bretagne ne fournit que 8% de sa propre consommation d’électricité. Pour faire face à cette situation et cette fragilité, elle a mis en œuvre son « Pacte Electrique Breton » qui repose sur 3 objectifs :

  • Intégrer les énergies renouvelables,
  • Sécuriser le réseau 
  • Maîtriser la demande

Depuis cet été la Région a décidé d’aller encore plus loin et de lancer un appel d’offres d’effacement de consommation et de production locale pour répondre aux besoins des pics de consommation et aux risques de « black-out ». Il doit permettre la mise à disposition de 70 mégawatts à RTE, soit l’équivalent de la consommation d’une ville comme Quimper et une population de 67 000 habitants environ.

Cette opération qui débute en novembre, doit se prolonger jusqu’en mars 2013 avant de faire l’objet d’un premier bilan.

A lire également

Retrouvez l'atelier "Le territoire, levier de la transition écologique et énergétique

Le 10/09/2015

Le troisième atelier "transition énergétique" de l'année 2015 a eu lieu le 10 septembre 2015 à la CCI Rennes de 8H30 à 12H00.
regardez en différé la vidéo et retrouvez les présentations.

Territoires, facilitateurs de la transition écologique et énergétique des entreprises

Le 01/09/2015

Pour faire face au enjeux de la transition énergétique, chaque entreprise peut mettre en oeuvre des actions individuelles d'adaptation. S'intégrer dans une dynamique collective lui permet d'aller plus vite et plus loin. C'est l'objectif des collectivités qui développent des démarches territoriales.

Retrouvez les présentations de l'atelier " Autoconsommation/autoproduction" du 9 juillet 2015

Le 09/07/2015

L'atelier du 9 juillet 2015 a été l'occasion de présenter la question de l'autoconsommation et de l'autoproduction pour les entreprises.
Pourquoi est-il pertinent de s'intéresser à une démarche d'autoconsommation dans le cadre d'une démarche de performance énergétique globale ?